TDF - US Boulogne CO

L’Union Sportive Boulogne Côte d’Opale est passée, ces 2 dernières saisons, par toutes les émotions. Il y a plus d’un an, elle se situait à la 3ème place du N1 mais les décisions fédérales l’empêchaient de jouer les barrages. Un an après, le club présidé par Reinold Delattre se retrouve relégable. Difficile pour le club fondé en 1898 d’accepter une telle position d’autant plus qu’il évolue dans l’un des plus grands stades du National. Le stade de la Libération peut en effet accueillir plus de 15 000 spectateurs.



Un mot sur le coach…


Éric Chelle, 43 ans, est arrivé cet été après une aventure de 4 ans chez l’ambitieux club du FC Martigues. D’abord connu pour sa carrière de joueur, pendant laquelle il a évolué dans deux prestigieux clubs du Nord, il s’est lancé dans le métier d’entraîneur en 2016. Force est de constater que son ascension semble fulgurante. Confirmera-t-il les espoirs placés en lui ? Réponse dès le mois d’août !


Quelques chiffres !


En 10 rencontres officielles, les boulonnais et manceaux ne sont pas parvenus à se départager. En effet, chaque équipe s’est imposée à 3 reprises tandis qu’elles se sont quittées sur un match nul lors de 4 matchs. L’exercice 2021-2022 permettra-t-il à l’une des deux formations de devenir leader sur l’ensemble des confrontations directes ?

À la fin de l’exercice 2020-2021, l’US Boulogne n’était que 15ème au classement.


Des joueurs passés par les 2 formations


En veux-tu ? En voilà ! De nombreux joueurs ont eu l’occasion de défendre les deux tuniques. Parmi eux, beaucoup sont passés en Sarthe récemment dont certains qui défendent toujours le maillot sang et or comme Alexandre Vardin, Alexis Gouletquer et Julien Bègue. Pour ceux dont l’aventure s’est terminée il y a peu, on compte Georges Gope-Fenepej, Dorian Leveque, Yrondu Musavu King, Stephen Vincent et Guessouma Fofana. Les concernant, Cédric Fabien, Guillaume Loriot, Simon Pontdemé et Jeff Bedenik, leur aventure en Sarthe s’est finie il y a un peu plus longtemps.


Les joueurs qui pourraient influer sur l’effectif !


Alors qu’Oussama Abdeljellil semblait parti pour être l’homme clé de l’effectif boulonnais, il s’en est allé après la reprise. Il aurait bien pu faire trembler les filets à maintes reprises. James Eto’o, qui a fait parler de lui l’an dernier, confirmera sans aucun doute sa belle saison dernière. Très bon gardien, Simon Pontdemé vient de signer à Boulogne, le portier saura-t-il devenir le mur du championnat National ? Peut-être aura-t-on le droit de voir Teddy Okou réaliser une saison phénoménale ?



La raison d’y croire


Le maintien in extremis suite à la décision fédérale de maintenir les 15, 16 et 17ème de l’édition passée doit servir de seconde chance aux nordistes. Reinold Delattre et Éric Chelle ont su mettre les moyens et attirer de bons joueurs pour passer une saison bien plus tranquille, et pourquoi pas viser mieux. Certains des meilleurs éléments, comme Guillaume Béghin, sont restés à Boulogne, pourquoi ne réaliseraient-ils pas une bonne saison 2021-2022 ?


La raison de douter


Bien que confirmé en National, l’édition passée peut avoir laissé des traces dans les jambes des joueurs de l’USBCO. Une mauvaise entame pourrait les faire douter, d’autant que des éléments clefs de l’effectif boulonnais ont profité de cette trêve pour poser bagages ailleurs à l’instar de Noah Cadiou (Red Star), Rémy Duterte (Laval) ou encore Simon Lugier.


Le pronos de la rédac’


Une fois encore, au sein de la TM, l’avenir boulonnais n’est pas perçu de la même façon. Si on ne doute à aucun instant que cette équipe passe une meilleure saison, ce n’est pas pour autant que nous la voyons figurer dans le top 10 en mai 2022. Un maintien grandement assuré nous paraîtrait logique pour l’USBCO



47 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout