top of page

Neil El Aynaoui, une réussite génétique

Dernière mise à jour : 16 avr. 2023

Ce vendredi soir, Le Mans FC reçoit l'AS Nancy-Lorraine (14ème), club en difficulté dans ce championnat, qui doit malheureusement se battre pour sa survie. Un statut de relégué trop lourd à porter ? Tant de questions qu'on pourrait se poser quand on voit la difficulté pour ces relégués de jouer le haut de tableau (Chambly la saison passée, le GFC Ajaccio et Béziers en 2019-2020 ou encore Tours en 2018-2019).

Malgré tout, l'AS Nancy-Lorraine a de belles infrastructures et sort quelques pépites comme Amine Bassi et Clément Lenglet ces dernières années. Depuis deux saisons, un jeune joueur commence à éclore, Neil El Aynaoui qui est l'un des jeunes promis à un bel avenir. Nous partons cette semaine à sa découverte.





Né à Nancy le 2 juillet 2001, Neil El Aynaoui débute pourtant sa jeune carrière en Espagne et plus précisément dans la province catalane, au CF Gavà. Un début de carrière dans le pays ibérique qui semble logique puisque le jeune franco-marocain est le fils de l'ancien tennisman professionnel, Younès El Aynaoui (14ème mondial ATP en 2003).


En 2009, la famille El Aynaoui retourne dans la Capitale des Ducs de Lorraine et Neil intègre alors le centre de formation de l'AS Nancy-Lorraine.

Petit à petit, il gravit les échelons dans les catégories jeunes et il parfait sa formation au Pôle Espoirs d'Essey-lès-Nancy.


Décrit comme étant un joueur disposant d'une aisance balle au pied, le milieu de terrain central voit sa carrière prendre un tournant en juin 2021.

En effet, le club lorrain lui accorde sa confiance et il paraphe un contrat professionnel de trois saisons.

Un rêve pour Neil El Aynaoui, pur produit nancéien et enfant du pays, qui endosse fièrement les couleurs lorraines avec le numéro 12, floqué au dos. Un numéro qui rend hommage à ses parents, nés tous les deux, le 12.





Quelques semaines après la signature de son contrat pro, le jeune joueur de 20 ans dispute son premier match (en Ligue 2 BKT) avec l'équipe fanion contre le Téfécé (31 juillet 2021). Une soirée cauchemardesque pour une première, puisque les Nancéiens s'inclinent lourdement 4-0. Entré à la mi-temps (3-0), El Aynaoui vivra une première expérience compliquée.

La situation sportive est compliquée à Nancy qui enchaîne les déconvenues et l'entraîneur, Daniel Stendel est mis à pied au bout de dix journées. Benoît Pedretti assure l'intérim pendant quelques semaines avant qu'Albert Cartier soit intronisé sur le banc en janvier 2022.


Durant ces quelques semaines de transition, Neil El Aynaoui grappille du temps de jeu et essaie de tirer son épingle du jeu. Sous la houlette d'Albert Cartier, le franco-marocain s'impose davantage dans l'entrejeu de l'ASNL. Malheureusement, il ne peut empêcher la descente de son club en National.


Cette saison, le fils de l'ancien tennisman est un joueur clé de l'AS Nancy-Lorraine (18 matchs disputés) mais également du championnat National.

En effet, Neil El Aynaoui est le joueur disposant de la plus haute valorisation à ce niveau puisqu'il est estimé à 700.000€ selon Transfermarkt (comme Boutrah)*

Cette première partie de saison est une réussite pour le milieu de terrain lorrain puisqu'il confirme son potentiel en étant l'un des joueurs les plus utilisés avec 1566' au compteur (derrière Mendy 1800' et Sourzac 1637').

Pisté par plusieurs écuries françaises et étrangères, c'est Strasbourg qui a insisté pour le dénicher sur le dernier mercato. Malheureusement pour le Racing, Neil El Aynaoui restera nancéien jusqu'à la fin de saison.


Nul doute qu'il fera partie des révélations de cette saison et que son avenir se dessine en dehors de la troisième division française.


* N'Dri Koffi (Le Mans) est le joueur ayant la valeur marchande la plus élevée (1M€) mais il est prêté par le Stade de Reims


162 vues0 commentaire

Comments


bottom of page