top of page

Bilan des Anciens : championnats amateurs

Ils sont nombreux les ex-joueurs Manceaux à évoluer dans les divisions inférieures. Retour sur la saison des principaux concernés (liste non exhaustive).



National 2


Groupe A


Arnaud Archimbaud (Chartres) : 28 matchs de championnat (25 tit.), 4 buts, 2 passes décisives

Saison galère côté Chartres. Le club, dernier de sa poule, devrait repartir en R1 selon la DNCG. Malgré tous ces événements défavorables, Arnaud Archimbaud est resté fidèle toute la saison, en vrai capitaine, inscrivant même plusieurs buts.


Jordy Claveau (Saint-Pryvé Saint-Hilaire) : 29 matchs (29 tit.), 11 clean sheets

Le gardien né au Mans a endossé avec succès le statut de portier n°1 du SPSH. Ne manquant qu’une seule rencontre, il a été déterminant à de nombreuses reprises et son club, 9e du classement, a obtenu son maintien sans trop trembler.


Vincent Créhin (Granville) : 23 matchs (21 tit.), 11 buts, 2 passes décisives

Le meilleur buteur de l’histoire du Mans (faut-il encore le rappeler) n’a pas perdu son sens du but. En dépassant la barre des 10 réalisations pour la première fois depuis la saison de National 2018/2019, il a prouvé qu’à 34 ans il fallait encore compter sur lui. Et comme un symbole, c’est lui qui offre le maintien à son club à la dernière minute de la dernière journée. Granville termine finalement 10e.



Alexis Gouletquer (Chartes puis Châteaubriant) : 29 matchs de championnat (24 tit.), 8 buts, 2 passes décisives

Gouletquer a eu la particularité de changer de club en cours de saison, tout en restant dans le même groupe. Et que ce soit à Chartres, où il fut l’une des satisfactions du début de saison, ou à Châteaubriant, beau 4e au classement final, l’attaquant a été décisif autant de fois (4 chacun). A 23 ans, va-t-il avoir une nouvelle chance pour s’illustrer plus haut ?



Anthony Koura (Beauvais) : 24 matchs de championnat (12 tit.), 3 buts, 1 passe décisive

Beau retour au 4e échelon du football français pour l’attaquant burkinabé, qui n’avait plus joué autant de match depuis son passage à Nîmes en 2015/2016. Utilisé plus en tant que joker sur la deuxième partie de saison, il a contribué à maintenir Beauvais en N2 (7e).


Rodrigue N’Cho (Saint-Pryvé Saint-Hilaire) : 24 matchs (14 tit.), 1 but

N’Cho, comme Claveau, a vu son temps de jeu augmenté cette saison. Aligné régulièrement en milieu de terrain, il a également participé à l’exploit en Coupe de France avec l’élimination de Dijon.


Simon Pontdemé (Chambly) : 30 matchs de championnat (30 tit.), 13 clean sheets

Grosse saison du gardien camblysien. Son équipe, longtemps distancée, a fini en boulet de canon pour accrocher la 3e place du groupe. Ses prestations lui ont valu le trophée de meilleur joueur de la saison.



Valentin Tacheau (Racing) : 1 match de championnat (1 tit.)

Comme un symbole. Plus d’un an après sa grave blessure, une rupture des ligaments croisés, l’ancien capitaine du RCF a été titularisé lors de la toute dernière journée du championnat où le Racing a fini 2e. Depuis son retour à l’entrainement en janvier, il avait intégré l’équipe réserve.



Emilien Waflart (Châteaubriant) : 29 matchs (22 tit.), 3 buts, 1 passe décisive

Très belle satisfaction de la saison du côté des Voltigeurs ! Le jeune homme formé à Rennes n’a pas eu sa chance au Mans mais a fait le bon choix en rejoignant la Loire-Atlantique où il a assuré toute la saison au milieu du terrain pour aller chercher une belle 4e place.



Groupe B


Papa Kébé (Colmar) : 18 matchs de championnat (16 tit.), 10 buts

Quel beau retour en France pour Kébé ! Après d’exotiques aventures en Slovénie ou au Vietnam, l’attaquant a rechaussé les crampons à Colmar avec qui il a empilé les buts. A 33 ans, Kébé a encore de quoi attiré l’œil d’équipe à la recherche d’un goleador.



Groupe C


Ali Bamba (Marignane-Gignac) : 28 matchs de championnat (28 tit.)

Enorme saison pour le défenseur passé par Le Mans FC. En tant que capitaine du MGFC, il a été indispensable dans la magnifique saison de son club, qui termine 1er de son groupe et a donc validé son ticket pour un retour en National. Des retrouvailles en prévision avec son ancien club ?


Julien Bègue (Louhans-Cuiseaux) : 14 matchs de championnat (14 tit.), 2 buts, 1 passe décisive

Si Julien Bègue avait joué toute la saison, Louhans aurait-il pu se maintenir ? On est en droit de se le demander. Absent à partir de fin février, le club a enchainé pas mal de déconvenue le plongeant inexorablement vers la zone rouge (12e). Grosse déception.


Cyriaque Louvion (Thonon Evian) : 23 matchs de championnat (22 tit.)

A 35 ans, Louvion a pu apporté toute son expérience de joueur professionnel à son club, promu cette saison. Si bien que les Savoyards n’ont pas fait de la figuration et ont terminé à une très belle 4e place.



Thibault Rambaud (Canet-Roussillon) : 25 matchs de championnat (24 tit.), 9 buts

Si Canet a finalement terminé en position de relégable (13e), on pourra difficilement l’imputer à l’attaquant né à Cholet. Rambaud a en effet été un des meilleurs joueurs de la saison côté sudiste, et a de nouveau été décisif à de nombreuses reprises, malheureusement insuffisamment.


Aurélien Tertereau (Toulon) : 16 matchs de championnat (11 tit.), 1 but

Absent entre janvier et avril, Tertereau n’a pu apporter toute sa science offensive au Sporting. Il a pu revenir à temps pour terminer la saison et aider son club à se sauver au tout dernier moment (9e).


Groupe D


Bastian Badu (Moulins-Yzeure) : 7 matchs de championnat (4 tit.)

Arrivé fin janvier, l’attaquant passé par Chambly aura connu quelques titularisations dans les semaines qui suivront mais n’est plus réapparu sur une feuille de match depuis fin avril. Avant-dernier de la poule, Moulins-Yzeure est relégué en N3.



Arnaud Billeaux (Saumur) : 8 matchs de championnat (3 tit.)

C’était sa dernière danse. En vrai leader de vestiaire, Billeaux, longtemps blessé, a accompagné le groupe saumurois toute la saison pour assister, au dénouement, au maintien salvateur. Les crampons de joueur rangés, il va désormais s’occuper des U19 du club.


Freddy Colombo (Bergerac) : 11 matchs de championnat (9 tit.), 2 buts

Ce n’est pas (encore) un ancien, car Colombo est juste prêté par Le Mans FC à Bergerac. Mais ce dernier a en tout cas gagné rapidement une place de titulaire au sein de la défense. Mieux, il a même à deux reprises trouver le chemin des filets en mars. Son prêt est prévu pour durer encore la saison prochaine.



Patrick Douglas (Chamalières) : 4 matchs de championnat (0 tit.)

Le jeune Haïtien n’a pas réussi à trouver sa place de titulaire dans le groupe chamaliérois. Testé en début de saison, il n’est apparu que quelques minutes en février puis lors de la toute dernière journée. Sa chance sera peut-être pour la saison prochaine, le club s’étant brillamment maintenu (6e).


Ryan Ebene Talla (Bergerac) : 9 matchs de championnat (7 tit.)

Démarré comme titulaire, la saison d’Ebene Talla s’est moins bien poursuivie. Il est ainsi absent depuis le mois de février.


Victor Elissalt (Bergerac) : 29 matchs de championnat (25 tit.), 4 buts, 6 passes décisives

Les saisons se suivent et se ressemblent pour Bergerac. Proche à nouveau d’une promotion en National, le club périgourdin a finalement cédé dans les dernières journées. Victor Elissalt a encore une fois été un élément central du dispositif, ne manquant que la première journée de championnat. Si son club n’y arrive pas, est-ce que le joueur ne pourrait pas y accéder individuellement ?



Mory Koné (Vierzon) : 29 matchs de championnat (29 tit.), 1 passe décisive

Défenseur et capitaine de son club, disputant l’intégralité de la saison à une exception près, Mory Koné n’aura pas pu empêcher la relégation de Vierzon qui termine bon dernier du groupe D. Seule petite lueur de joie, un très beau parcours en Coupe de France jusqu’en huitièmes de finale.



Paul Lehoux (Bourges) : 11 matchs de championnat (8 tit.)

Prêté par Le Mans FC, Lehoux a joué presque tous les matchs depuis son arrivée. Sous la direction de William Prunier, Bourges a obtenu son maintien en terminant à la 8e place.



Didier Ovono (Saumur) : 0 match de championnat

Arrivé un peu à la suprise générale début novembre, Didier Ovono, 40 ans, n’aura pas eu l’occasion d’enfiler les gants en N2. On l'a retrouvé une fois sur le banc fin novembre, mais c’est tout.


Yoan Pivaty (Romorantin) : 17 matchs de championnat (13 tit.), 3 passes décisives

Romorantin aura vécu une saison moins galère que la précédente, assurant son maintien avec une 7e place. Individuellement, Pivaty aura été un membre toujours aussi important de l’effectif du SOR, même si sa saison s’est terminée mi-mars.


National 3


Auvergne-Rhône-Alpes


Axel Raga Rigobert (Vaulx-en-Velin): 25 matchs de championnat, 11 buts

Grosse saison pour le numéro 9 qui a participé à la quasi-intégralité de la saison de son club; en étant très souvent décisif. Vaulx-en-Velin se classe finalement 5e sur 14.



Tom Viard (Chambéry) : 16 matchs de championnat, 1 but

Quelle drôle de saison pour les Chambériens. Homme de base de l’effectif, Tom Viard a vécu le meilleur, avec ce beau parcours en Coupe de France ponctué d’un seizième de finale face à l’Olympique Lyonnais, mais aussi le pire en ne décrochant que la 10e place du groupe, synonyme de relégation en R1.


Centre-Val de Loire


Victor Simon (Avoine) : 17 matchs de championnat, 1 but, 1 passe décisive

Si Victor Simon a principalement été utilisé en sortie de banc, il pourra tout de même s’enorgueillir d’une magnifique saison de son club d’Avoine Chinon, qui termine premier de son groupe au nez à la barbe du Tours FC, se hissant pour la première fois de son histoire en N2.


Corse-Méditerrannée


Jonathan Béhé (FC Rousset) : 11 matchs, 3 buts

Titulaire en attaque jusqu’en janvier, Béhé a fait parler son sens du but. Malgré une très belle saison qui amène le club à la 2e place du groupe, ce n’est pas suffisant pour détrôner l’ogre cannois.


Grand Est

Fadil Sido (Sarre Union) : 14 matchs, 2 buts

Joker de luxe, Fadil Sido a aidé Sarre Union à se maintenir dans une poule remportée par Biesheim. Les Sarrois terminent 7e.


Nouvelle-Aquitaine


Cédric Mensah (Poitiers) : 22 matchs, 8 clean sheets

Pas de retour en N2 pour Mensah et Poitiers. Malgré une saison honnête où l’ancien gardien manceau aura tenu la baraque dans les cages, le Stade Poitevin ne termine qu’à la 9e place, juste au-dessus de la zone rouge.



Pays-de-la-Loire


Jason Buaillon (La Roche) : 17 matchs

Pari réussi pour Buaillon qui avait pris l’option de descendre de niveau pour rejoindre La Roche. Il a brillamment tenu son rang, notamment comme capitaine, et a permis aux Yonnais de terminer 1er dans le groupe de la réserve mancelle. Retour en N2 pour l’ancien cristollien.


Cédric Tangatchy (Vendée Poiré) : 13 matchs, 3 buts

Toujours dans le groupe des clubs sarthois, Tangatchy a de nouveau porté haut les couleurs du Poiré, qui termine en milieu de tableau de cette poule relevée (7e).


Ludovic Baal (Sablé) : 5 matchs
Mohamed Camara (Sablé) : 13 matchs
Anthony Derouard (Sablé) : 10 matchs, 2 buts
Moussa Doumbia (Sablé) : 25 matchs, 2 buts
Nelson Kabeya (Sablé) : 24 matchs, 13 buts
Benjamin Riclin (Sablé) : 21 matchs, 1 but
Florian Robert (Sablé) : 22 matchs, 1 but
Moussa Simaga (Sablé) : 18 matchs, 2 buts
Emmanuel Thibault (Sablé) : 14 matchs, 1 but
Alexandre Vardin (Sablé) : 21 matchs, 3 buts

C'est une vraie colonie d'anciens du Mans FC qui a participé à la saison sabolienne de National 3. Sous les ordres de Jérôme Drouin (un autre ancien), les Sarthois ont longtemps entretenu l'espoir d'une accession en N2 avant de finalement se laisser distancer et finir à la 4e place. On notera les présences des anciens professionnels Ludovic Baal et surtout Alex Vardin, très utilisé.



Occitanie


Massiré Kanté (Balma) : 19 matchs de championnat, 1 but

A 34 ans, Kanté a encore été très actif cette saison en participant à une grande partie des matchs de son club de Balma. Pour une conclusion amère puisque, 12e, les Balmanais sont relégués en R1.


Aboubacar Keita (Bagnols Pont) : 5 matchs de championnat

Arrivé fin janvier, le jeune attaquant entrevu rapidement l’an passé avec le groupe pro manceau, n’a pas eu l’occasion de s’épanouir encore, avec peu de matchs disputés et surtout une dernière place du groupe renvoyant le club en Régional.


Régional


On a retrouvé des anciens Manceaux à tous les niveaux cette saison, et bien évidemment principalement dans la ligue des Pays-de-la-Loire. On pouvait ainsi croiser en Régional 1, Samuel Bouhours du côté de Coulaines (6e) ou Abdel Bouhenni à Mulsanne-Téloché (11e). Baptiste Loison a eu une saison compliquée avec La Flèche, terminant à l'avant-dernière place de son groupe.


Un peu plus bas, en R2, Spay a terminé à une belle 4e place, avec notamment dans ses rangs Olivier Vasseur, Elipold Boudzoumou, Pierre Lalardy, Hugo Boby ou encore Thomas Gerbault. Du côté du Villaret, Yannick Yenga a terminé à la 6e place. Et dans la division du dessous, notons aussi la saison difficile de Beaumont (10e sur 12) avec Paul-Loup Brosseau.


Enfin, hors Sarthe, citons également (de manière non exhaustive) Matthis Regardin, qui termine 3e de son groupe de R2 avec l'ES Blain. Ghislain Gimbert, lui, est en bonne voie de faire monter le FC Métropole Troyenne (1er de R1 avant la dernière journée), alors qu'Illzach avec Brice Boutantin a aussi un espoir dans une autre poule (2e). Jérémy Choplin, après les déboires du Gazélec, est parti se refaire une jeunesse dans le club corse d'Afa (10e) en R1. Enfin, Abdou Dieye termine 8e se son groupe de R3 avec la JS Bassin d'Aveyron.

194 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout
bottom of page