Oumare Tounkare, the Lion King ?

Mis à jour : 20 déc. 2020




Si le SC Lyon compte de beaux noms dans son effectif (Pierre-Charles, Rivas-Marouani, Ezikian), fort est de constater que la sauce ne prend pas dans le Rhône. Le club lyonnais n’a gagné qu’à une reprise cette saison, partagé 8 fois les points et concédé 6 défaites, ironie du sort l’équipe rhodanienne s’est imposée face au solide prétendant à la montée, le SC Bastia, 2-0. Le SC Lyon prend des buts, certes, mais sait aussi marquer à l’image de son numéro 7, qui a inscrit 3 buts cette saison.

Intéressons-nous davantage à Oumare Tounkara !


Oumare Tounkara est né en Mai 1990 à Paris, il poursuit son apprentissage footballistique et signe un contrat professionnel au CS Sedan pour la saison 2008-2009, sans apparaitre en équipe première, jusqu’à se faire remarquer par Sunderland. Alors âgé de 19 ans, le franco-guinéen va opter pour la destination anglaise après un essai concluant, sans savoir qu’un long périple s’annonce et qu’une vie de globetrotter l’attend outre-manche. En effet, peu adapté à l’heure anglaise, Tounkara se blesse plutôt sérieusement, lui permettant seulement de jouer 13 matchs en équipe réserve. Il sera prêté, l’année suivante, à Oldham (D3 anglaise) et aura marqué 7 buts en 44 matchs de championnat, pas mal pour un jeune de 20 ans !

De retour à Sunderland, Tounkara pense avoir un coup à jouer, surtout après s’être vu accordé un numéro officiel et les congratulations du coach, mais il ne jouera qu’en réserve puis sera prêté une nouvelle fois à Oldham pour quelques mois, inscrivant 1 but en 7 matchs. À son retour, le club du Tyne & Wear libère Tounkara.

Il reviendra en France, au Red Star qui comptait dans ses rangs les anciens manceaux Gibaud et Allegro cette année-là (2012-2013), sans qu’il ne lui soit donné une chance d’évoluer en équipe fanion. Il ne restera donc que 6 mois à Saint-Ouen avant de s’envoler, une nouvelle fois outre-manche, pour évoluer à Bristol (D4 anglaise, 2013), Stevenage (2013-2014, D3 anglaise) et Grimsby Town (2014, D4 anglaise). Peu décisif et peu utilisé, Tounkara fait le choix, à 25 ans, de revenir en France et de repartir de plus bas.

En 2014-2015, il marque 11 buts en 19 matchs avec la JA Drancy alors en National 2, Châteauroux (N1) viendra le chercher, et en 2015-2016 il prend part à 28 matchs, inscrivant 12 buts. Les 3 saisons suivantes il jouera plus de 30 matchs en trouvant le chemin des filets à 7 reprises, puis 5, puis 4, permettant à La Berrichonne de monter en Ligue 2 en 2017.

En Juillet 2019, il prend la direction de l’Est et de la Roumanie pour rejoindre le club de l’Astra Giurgiu, précédent club de notre ailier Julien Bègue, où il se montrera sur 14 matchs sans marquer.

L’été dernier, il fait débarquer ses valises dans le Rhône chez une ambitieuse équipe lyonnaise coachée par Emmanuel Da Costa. Si les résultats collectifs ne sont pas ceux espérés par la direction rhodanienne, Tounkara semble marcher sur les traces de ses belles précédentes saisons en France. Il a, pour l’heure, marqué 3 buts et délivré 1 passe décisive en 14 matchs (sur 15 possibles).

Les défenseurs manceaux devront se méfier de ce puissant avant-centre, qui a su se développer au sein des championnats physiques anglais, mais aussi de ses compagnons d’attaque que seront sans doute Rivas et Botella, pour ne pas se faire surprendre par cette décevante écurie, si on ne s’en tient qu’au classement. Allez Le Mans !

9 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout