top of page

Orléans, rendez-vous dix ans plus tard ?

Descendu en même temps que Le Mans FC en N1 ; Orléans fêtera, en mai prochain, les 10 ans de son dernier titre, à l'époque déjà en National. Les Guêpes auront-elles comme cadeau une nouvelle montée en L2 ?



Carte d'identité


Année de création : 1976

Stade : Stade de la Source (7 533 places)

Budget : environ 4 millions d'euros

En National depuis 2020

Distance avec Le Mans : 145 kilomètres

Nombre de confrontations avec Le Mans : 13 (3V, 4N, 6D)


Le club


Présent depuis 2020 en National, l'US Orléans fait partie des anciens cette saison. Issu de la fusion entre le club omnisport US Orléans et de l'Arago Sport Orléanais en 1976, l'équipe du Centre connait une ascension en D2 trois saisons plus tard et atteint l'année suivante la finale de la Coupe de France ; où malheureusement les Guêpes s'inclinent sur le score de 3-1 face à l'AS Monaco.


Pendant plus d'une décennie, le club évolue en D2, avant de connaître en 1992 une liquidation judiciaire, le forçant à repartir en DH. Orléans commence sa remontée en atteignant à l'issue de la saison 2003-2004 la CFA2. Après avoir roulé sur le championnat, avec 103 points en 34 matchs, l'équipe monte à l'issue de la saison 2009-2010 en National; puis 4 ans plus tard, c'est en finissant de nouveau champion en mai 2014 qu'Orléans retrouve le statut professionnel et la Ligue 2.



Depuis, le club se stabilise dans ce championnat, mais lors de la saison 2019-2020, alors dernier derrière Le Mans FC, le club est relégué lors de l'arrêt des championnats à cause de la pandémie de Covid-19 qui touche alors le pays.


La saison 2022/2023


C'est par un match nul à Guy Piriou que la saison d'Orléans débute ; cependant, une réserve est émise par le club du Centre à cause de la présence de Tom Lebeau alors suspendu. Orléans s'impose donc 3-0.


Après un bon début de saison, les coéquipiers de l'ancien Manceau Vincent Viot et du capitaine Nicolas Saint-Ruf restent longtemps invaincus mais alignent essentiellement des matchs nuls. La première défaite n'arrive qu'après deux mois de compétition au Stade de la Source face à Sedan. Suite à ce résultat, Orléans retourne dans le rang, 11e à la mi-saison, après une défaite 2-0 au Stade Marie-Marvingt et un nul 0-0 face à Dunkerque.


Les résultats de la seconde partie de saison permettent aux Guêpes d'avoir un petit matelas d'avance sur la zone rouge, afin de ne pas connaître comme les Manceaux une situation risquée dans la quête du maintien.


Orléans termine toutefois sa saison par trois défaites, dont une face aux hommes de Réginald Ray, sur une magnifique frappe d'Hugo Vargas-Rios et une claquette d'Ewan Hatfout, alors que le Manceaux était à 10 vs 11 depuis l'exclusion du gardien titulaire Nicolas Kocik. Cependant, l'avance prise sur la zone rouge est suffisante pour assurer une quatrième saison consécutive en National.



Arrivé en prêt à la mi-saison en provenance du Stade Malherbe de Caen (Ligue 2), Andreas Hountondji (19 ans) est l'homme à retenir côté USO. Il réalise cinq beaux mois en inscrivant en 15 rencontres 6 buts et en délivrant 2 passes décisives.


Le mercato


Très actif et offensif lors du mercato 2022, l'US Orléans a cette fois-ci semblé prendre plus de temps pour choisir ces nouvelles recrues, décalage sans doute explicable par le changement d'entraineur (Usaï par Casoni) intervenu courant juin. A ce jour, les Guêpes n'ont engrangé que 3 arrivées, à trois semaines du début du championnat. A contrario, l'effectif s'est considérablement dégraissé, notamment avec les fins de contrat et retour de prêt. On notera également que trois joueurs orléanais sont partis renforcer des concurrents directs: Allée (Rouen), Lepaul (Epinal) et Colella (Châteauroux).


© US Orléans

Arrivées: Vincent Marcel (Hebar Pazardzhik, BUL) ; Yahya Soumaré (Lyon) ; Adama Niakaté (Racing)


Départs: Ahmad Allée (Rouen) ; Esteban Lepaul (Epinal) ; Oumar Gassama (Mondorf, LUX) ; Hugo Colella (Châteauroux) ; Théo Vermot (Fréjus) ; Stone Mambo (sans club) ; Ousseynou Ndiaye (sans club) ; Liamine Mokdad (sans club) ; Andreas Hountondji (Caen, retour prêt) ; Clément Akpa (Auxerre, retour prêt) ; Marvin Elimbi (Strasbourg, retour prêt)



La pré-saison


Les Guêpes ont repris très tôt le chemin des terrains d'entrainement, soit dès le 29 juin. Une préparation mise à mal par les problèmes de santé du nouveau coach Bernard Casoni, victime d'une embolie pulmonaire le 7 juillet. Néanmoins, Orléans a lancé sa campagne amicale par deux résultats encourageants: une courte défaite face à un pensionnaire de Ligue 1 et une victoire face à un rival du National.


© US Orléans / Péron Photographe

15 juillet : Orléans 0-1 Clermont (L1)

21 juillet : Orléans 2-0 Châteauroux (N1)

buts: Philippe Etoughé, Yahya Soumaré


26 juillet: Orléans vs Auxerre (L2)

29 juillet: Orléans vs UNFP

4 août : Orléans vs Saint-Pryvé Saint-Hilaire (N2)



Le joueur à suivre

Après une excursion au Portugal et en Bulgarie, Vincent Marcel (26 ans) a décidé de revenir en France en signant à l'US Orléans.


Né à Basse-Terre en Guadeloupe, c'est au club de La Gauloise qu'il tape pour la première fois dans le ballon rond, avant d'arriver en Métropole et de rejoindre le centre de formation du Havre Athletic Club. A l'âge de 18 ans, il rejoint les U19 de l'OGC Nice puis l'équipe réserve, où il terminera sa formation en signant pro à l'été 2016.


Il participe pendant son expérience niçoise à 30 rencontres avec l'équipe réserve entre 2016 et 2020 et à 15 rencontres officielles avec l'équipe première, n'inscrivant qu'un but, mais ô combien important. En effet, lors de la saison 2017-18, le Gym affronte au 3e tour de qualification à la Ligue des Champions l'Ajax Amsterdam. Après un nul 1-1 à l'Allianz Riviera lors du match aller, les Aiglons doivent l'emporter ou faire un match nul en inscrivant au minimum deux buts. Après une entame idéale grâce à une réalisation d'Arnaud Souquet dès la 3e minute, l'Ajax inscrit deux buts par l'intermédiaire de Donny van de Beek et Davinson Sanchez et se retrouve en position de se qualifier à une demi-heure de la fin de la rencontre. 10 minutes plus tard, Lucien Favre décide de faire rentrer Vincent à la place de Malang Sarr. Et à 11 minutes de la fin du temps réglementaire, suite à une talonnade de Jean-Michaël Seri, le natif de Basse-Terre envoie le ballon dans les filets, offrant la qualification au club français.


Ne jouant que très peu, il est prêté à l'ESTAC alors en Ligue 2, mais ce prêt n'est pas concluant, le milieu de terrain ne jouant que 9 matchs toutes compétitions confondues. De retour à Nice, il est transféré à la réserve du Vitoria Guimarães, mais il ne joue qu'un match, étant blessé une grande partie de la saison.


Direction la Bulgarie la saison suivante, et c'est au Lokomotiv Plovdiv qu'il atterri. Il y réalise une bonne première partie de saison, mais des inflammations osseuses l'empêchent de participer à l'ensemble de la saison. Cependant, il revient à temps pour permettre au club d'éviter la relégation.


Après avoir loupé les premiers matchs de la saison 2022-23, il est transféré au Hebar Pazardzhik, également en D1 bulgare. Il dispute toute la saison, en incluant les matchs de maintien. Il inscrit 2 buts et délivre 4 passes décisives.


Cet été, il a donc choisi de retourner en France, en s'engageant à l'US Orléans. Il sera sans aucun doute parmi les joueurs à suivre cette saison.


L’effectif (au 23/07)


Gardiens: Vincent Viot ; Owen-Césaire Matimbou


Défenseurs : Steve Solvet ; Nicolas Saint-Ruf ; Modibo Camara ; Adrien Pagerie ; Brandon Agounon ; Jimmy Halby Touré


Milieux : Loïc Goujon ; Adama Niakaté ; Grégory Berthier ; Lucas Bretelle


Attaquants : Vincent Marcel ; Yahya Soumaré ; Kévin Fortuné ; Adrian Dabasse ; Johanne Akassou


Entraineur : Bernard Casoni


Le prono


Avec l'un des budgets les plus importants et des joueurs expérimentés, l'US Orléans peut espérer un maintien aisé et potentiellement jouer le rôle de trouble-fête. Aller prendre des points à la Source risque d'être compliqué, étant donné que Bernard Casoni et les dirigeants orléanais ont pu garder des membres importants de l'arrière-garde comme Nicolas Saint-Ruf ou Vincent Viot. Cependant, la perte suite au retour de prêt d'Hountondji pourrait être préjudiciable pour l'équipe s'il n'est pas remplacé par un goleador du même acabit. Ce manque offensif reste à ce jour le principal point de doute pour espérer jouer la montée.




172 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout
bottom of page