top of page

Le Mans/St-Sylvain : direction le cinquième tour !

La coupe était au rendez-vous ce week-end ! Si les professionnels ont triomphé sans problème d'Ambrières/Cigné (14-0) samedi en coupe de France, la réserve recevait quant à elle Saint-Sylvain d'Anjou le lendemain pour le compte de la coupe des Pays-de-la-Loire. Un pensionnaire de R3 à ne pas sous-estimer…



L'avant-match


Alors que La Tribune Mancelle vous avait laissé sur un match nul amer concédé face au Stade Mayennais en championnat (0-0), que s'est-il passé depuis pour les protégés d'Olivier Pignolet ? Deux matchs à l'extérieur ont eu lieu ces deux dernières semaines. Le premier, déjà en coupe, a vu Le Mans se sortir du piège tendu par Trélazé (R3) : menés à la pause, les Manceaux ont renversé la situation pour finalement s'imposer (2-3). Le second a vu une équipe du Mans renforcée par sept pros s'imposer (0-3) sur la pelouse des Herbiers B. L'ancien de la maison Oscar Verneau était titulaire.


Martin Rossignol (ici face à l'US Alençon) avait renforcé la réserve face aux Herbiers B | © Antoine Fraysse

Un coup d'œil à l'adversaire de ce dimanche, l'AS Saint-Sylvain d'Anjou, qui occupe la sixième place de son groupe de Régional 3 après trois journées. Battus le week-end dernier sur le terrain de l'équipe C de Pouzauges Bocage (4-2), les Angevins avaient été éliminé de la Coupe de France une semaine plus tôt par une formation de N3, Le Poiré-sur-Vie (0-3).


Du côté des absents, l'équipe devait une nouvelle fois se passer des frères Hammoudi, toujours en période de soins, tout comme Baptiste Renou et Esteban Bourgaut. Le latéral droit Richardson Atchaliso était également absent, mais pour des raisons plus joyeuses puisqu'il honorait sa première sélection avec l'équipe nationale de Guyane ! Aux côtés de Donovan Léon (Auxerre), d'Ulrich Pereira Souza (Laval) ou encore des frères Baal, notre jeune joueur a disputé deux matchs de CONCACAF Nations League, où la sélection guyanaise est placé dans le groupe C de la ligue B (même système que la Ligue des Nations européenne).


Cette absence offrait donc une première cape avec la réserve au jeune Noa Boissé, gros potentiel de la génération 2006 (U18 R1). Pour le reste de l'équipe, coach Pignolet alignait son onze habituel uniquement renforcé par Augustin Delbecque. Auteur d'un doublé en Vendée sept jours plus tôt, Yakine Saïd était associé à Salomon Oniangue en pointe du 4-4-2.


  • La compo' : Delbecque - Boissé, Tronchet (c), Gallice, Larue - Caro, Martin, Liri, Traoré - Saïd, Oniangue

Remplaçants : Gaignard, Houmadi, Bekhti, Sharplis


Le onze manceau emmené par Nathan Tronchet | © Antoine Fraysse


Le résumé


Aussitôt le coup d'envoi donné, les visiteurs mettent la pression sur les Manceaux, voulant faire bonne figure face à un adversaire situé deux divisions au dessus. Un premier coup-franc bien placé oblige Delbecque à aller vite au sol (2'), puis une seconde frappe s'envole au dessus des cages (7'). Le Mans réplique avec un tir de Traoré, mais ce dernier manque de puissance pour inquiéter le portier angevin. Finalement, sur leur deuxième vraie situation, les Sang et Or trouvent la faille par l'intermédiaire de Saïd, qui profite d'un ballon repoussé par le gardien après un tir d'Oniangue (1-0, 11').


Pas rassasiés pour autant, les Manceaux repartent à l'attaque. Très en vu depuis le coup d'envoi, Yakine Saïd et Titouan Caro font parler leur vitesse et surtout leurs talents de percussion pour faire mal à la défense adverse. Le premier s'offre d'abord une belle action individuelle, avant d'être alerté en profondeur par le second. Sa remise vers Salomon Oniangue est bien sentie, mais la frappe croisée de ce dernier fuit le cadre (16'). Traoré, Caro, Oniangue (encore lui), puis Martin tentent leur chance dans différentes configurations, mais aucun ne parvient pas à inscrire le deuxième but sarthois.


Yakine Saïd, attention danger | © Antoine Fraysse

Et à force de bien défendre, les joueurs de l'AS Saint-Sylvain s'enhardissent et se montrent de plus en plus dangereux. Une première alerte, avec un retour in extremis de Gallice pour contrer une frappe de l'avant-centre angevin, ne suffit pas aux Manceaux qui vont à nouveau se faire peur. Le capitaine Tronchet manque complètement sa relance et offre une énorme occasion aux visiteurs, mais Delbecque se montre vigilant pour préserver sa cage (29').


Le Mans repasse à l'attaque avec un contre mené par le duo Saïd/Caro, mais la défense saint-sylvanaise tient bon. Traoré tente de nouveau sa chance, mais ça passe au dessus. Dans un match agréable, où le rythme de jeu est élevé, les Manceaux dominent leur sujet mais n'ont pas encore fait basculer la partie. Et Saint-Sylvain vient leur rappeler que leur avance reste inconfortable, avec un centre dangereux au premier poteau que leur attaquant ne parvient pas à couper. Finalement, cette alerte fait réagir les Manceaux qui marquent une minute plus tard : lancé en profondeur côté gauche, Nohan Traoré prend de vitesse toute la défense et conclut avec sang-froid (2-0, 35').


Le deuxième but manceau, inscrit par Traoré, marque le début de la fin pour les Angevins… | © Antoine Fraysse

Ce deuxième but est comme un coup de massue sur les têtes saint-sylvanaises qui voient leur chance d'obtenir un résultat s'envoler. D'autant plus que Le Mans passe en mode rouleau compresseur. Traoré ne parvient pas conclure une action confuse dans la surface, mais son compère Oniangue porte immédiatement la marque à 3-0 en concluant de près le beau travail de Caro (3-0, 37'). Deux minutes plus tard, ce même Titouan Caro trouve la lucarne gauche d'une merveille de frappe enroulée, laissant le gardien statique sur sa ligne (4-0, 39'). Et s'il restait encore un milligramme de suspense, le doublé de Yakine Saïd vient l'achever définitivement (5-0, 41'). Beau coup d'œil de Kilian Liri sur ce coup, qui lance son attaquant d'une passe aérienne. Le Comorien devance ensuite la sortie du gardien pour marquer son cinquième but de la saison.


Une dernière occasion mancelle voit Traoré être mis en échec à deux reprises, avant que l'arbitre ne renvoie les 22 acteurs aux vestiaires. Si les visiteurs ont fait illusion pendant une grosse demi-heure, ils ont complètement craqué en fin de première période avec quatre buts encaissés en sept minutes. Appliqués et sérieux, les Manceaux ont vite corrigé leurs petites erreurs pour faire ce qu'il fallait et plier le match.


Des Manceaux tout sourire à la pause ! | © Antoine Fraysse

La seconde période reprend sur le même rythme avec un centre de Boissé stoppé par le gardien, puis une frappe d'Oniangue qui oblige ce dernier à réaliser un nouvel arrêt. Pas énormément sollicité sur son couloir, Soren Larue cède sa place à Amane Houmadi qui se replace côté droit et repousse Noa Boissé à gauche. Deux minutes plus tard, c'est au tour de Chad Sharplis et Matis Bekhti de faire leur apparition, en remplaçant Yakine Saïd et Kilian Liri. Alors que Le Mans gère tranquillement le match, Augustin Delbecque signe l'une de ses rares interventions en s'envolant pour capter un coup-franc direct.


Les deux équipes font tourner dans la dernière demi-heure, avec les rentrées de joueurs sortis auparavant (Saïd et Liri côté manceau, à la place de Martin et Caro). Alors que Saint-Sylvain tient pour l'instant le nul sur la seconde période, les Manceaux accélèrent le jeu avec Bekhti, contré à l'entrée de la surface, et surtout Saïd, dont la frappe puissante ricoche sur la barre, la ligne, puis encore la barre, avant de revenir en jeu (75') ! Sur corner, Tronchet place une tête qui ne surprend pas le gardien. Saint-Sylvain s'offre ensuite sa plus belle occasion avec une reprise aérienne de leur numéro 9 légèrement trop croisée (77').


Blessé durant la pré-saison, Matis Bekhti retrouve peu à peu du temps de jeu | © Antoine Fraysse

Déjà auteur d'un doublé, Yakine Saïd poursuit ses efforts avec une accélération qui prend à défaut la charnière adverse, mais sa dernière touche est un peu longue et le force à frapper directement. Le poteau repousse sa tentative sur Traoré qui tire à son tour, mais un défenseur parvient à le contrer juste à temps. Dans les dernières minutes de la partie, Le Mans va logiquement marquer un sixième but avec le doublé d'Oniangue, qui profite d'un cafouillage suite à un centre de Boissé (6-0, 87').


Augustin Delbecque aura le temps d'effectuer un dernier arrêt, avant que Salomon Oniangue ne tente une ultime frappe, malheureusement trop enlevée, pour conclure cette rencontre à sens unique. Le Mans fait respecter la hiérarchie et s'impose sans aucun problème (6-0), une première victoire cette saison à la Pincenardière !



L'œil de la TM


On a aimé :

  • Le sérieux des Manceaux : passés sans réellement briller aux deux tours précédents, déjà face à des équipes de R3 (3-1 contre l'US Pays de Juhel, 3-2 contre le FE Trélazé), les Manceaux ont cette fois imposé leur jeu pour gagner ce match avec la manière. Pas de relâchement après un ou deux buts, et l'envie constante de marquer davantage !

  • Les attaquants en réussite : des quatre joueurs offensifs titulaires (Saïd et Oniangue dans l'axe, Traoré et Caro sur les ailes), tous ont marqué au moins un but. Idéal pour faire le plein de confiance avant le retour du championnat.

  • La première réussie de Boissé : quatrième joueur U18 utilisé par Olivier Pignolet cette saison après Mezerette, Matumona et Bernardeau, Noa Boissé a su apporter aussi bien défensivement qu'offensivement sur son côté droit. Repositionné à gauche après l'entrée d'Houmadi, il est impliqué sur le dernier but manceau. À revoir.


Noa Boissé très à l'aise pour sa première avec la B | © Antoine Fraysse

On a moins aimé :

  • Les erreurs de relance : difficile de trouver quelque chose de négatif lorsque le score est d'une telle ampleur, mais on notera tout de même les quelques relances ratées de la défense mancelle. Sans conséquence, mais à ne surtout pas reproduire face à une équipe de plus gros calibre…


Le Manceau du match : Titouan Caro

Auteurs d'un doublé chacun, Yakine Saïd et Salomon Oniangue auraient pu prétendre à ce titre, mais la performance XXL de Titouan Caro mérite reconnaissance. Toujours prêt à servir ses coéquipiers, il est d'abord récompensé une première fois avec un caviar de passe décisive pour Oniangue, puis une seconde avec une frappe somptueuse qui termine sa course dans la lucarne opposée. Décidément très en forme sur ce début de saison, il a donc inscrit son quatrième but et ne devrait pas en rester là !


En pleine confiance, Titouan Caro continue de briller en ce début de saison | © Antoine Fraysse


À suivre…


Les Manceaux seront bien au rendez-vous pour le cinquième tour de cette coupe des Pays-de-la-Loire, a priori dans deux semaines en attendant le tirage au sort. L'an dernier, les Manceaux avaient atteint le stade des huitièmes de finale, éliminés par l'ASI Mûrs-Érigné (4-1).


En championnat, Le Mans se classe cinquième à cinq point du leader Nantes Bellevue. Prochain match : choc des réserves face au voisin du SO Cholet, samedi à 18h à la Pincenardière. Les Choletais comptent un point d'avance sur les Manceaux après leur victoire face à l'US La Baule - Le Pouliguen (2-0) et devraient aligner quelques joueurs professionnels, tout comme Le Mans FC !

コメント


bottom of page