top of page

Le Mans/Mayenne : un nul décevant pour la première à domicile

Hier soir avait lieu la première rencontre de la saison à la Pincenardière pour l'équipe réserve d'Olivier Pignolet. Les Manceaux recevaient le Stade Mayennais avec l'objectif de décrocher leurs premiers points de la saison en R1.



L'avant-match


Avant ce troisième match officiel de la saison, les Manceaux avaient débuté le championnat par une défaite sur la pelouse de l'autre relégué, Pouzauges Bocage (3-2). La semaine suivante avait permis aux Manceaux de faire tourner en coupe régionale face à une équipe de R3, l'US Pays de Juhel (qualification 3-1). Un match amical avait eu lieu le vendredi face à la réserve du Stade Lavallois (défaite 4-1), match ayant permis à quelques pros de gagner en temps de jeu.


Titouan Caro auteur d'un doublé en coupe des Pays-de-la-Loire face à l'US Pays de Juhel | © Jordan Ory

Place désormais à la réception du Stade Mayennais FC, battu à domicile par l'US La Baule - Le Pouliguen lors de la première journée mais vainqueur de Bonnétable en coupe le week-end dernier.


Forfait de dernière minute, Adam Hammoudi manquait à l'appel, tout comme son frère Izhak déjà absent lors des deux premiers rendez-vous officiels de la saison. À cette liste s'ajoutaient Zaïd Amir, touché à l'épaule lors de l'amical contre Laval, et Richardson Atchaliso, légèrement blessé et laissé au repos par précaution. En revanche, Paul Lehoux réintégrait le groupe, à l'instar de Makan Aïko qui retrouvait les terrains de football après plusieurs longues semaines d'absence.


Olivier Pignolet reconduisait sept des onze titulaires de la J1, dont le gardien Augustin Delbecque et le jeune U18 Jérémie Matumona Makanga. Laissé à disposition de la réserve, Martin Rossignol était aussi de la partie. Enfin, l'absence de numéro 9 de métier contraignait coach "Loulou" à titulariser Nohan Traoré dans ce rôle.


  • La compo' : Delbecque - Larue, Tronchet (c), Gallice, Matumona - Liri, Lehoux - Caro, Rossignol, Aïko - Traoré

Remplaçants : Houmadi, Martin, Saïd


Le onze Sang et Or | © Jordan Ory

Le résumé


Les premières minutes de la rencontre sont à l'avantage des Manceaux. Après cinq minutes de jeu, Nohan Traoré est lancé en profondeur, évite le gardien mais pousse trop son ballon, l'empêchant de conclure dans le but vide. Sur le côté gauche, Aïko tente plusieurs fois de provoquer balle au pied mais son manque de rythme se fait ressentir et son coup de rein n'est pas aussi efficace qu'habituellement.


Dans une position plus axiale, le numéro 7 manceau est déséquilibré par un défenseur après un rush, mais l'arbitre estime que ce n'est pas suffisant pour offrir un coup-franc aux Manceaux. Si cette décision peut sembler logique, celle de pas siffler sur une faute grossière subie par Titouan Caro l'est beaucoup moins et a le don d'énerver Olivier Pignolet, qui le fait savoir à l'arbitre mulsannais Fabien Gandais.


Titouan Caro n'a pas été récompensé malgré ses nombreux efforts | © Jordan Ory

Les Manceaux continuent leur assaut du but visiteur, avec plusieurs centres dangereux qui n'aboutissent pas sur un but. Makan Aïko s'essaye de loin sur coup-franc direct, mais ça passe largement au dessus. La pression s'intensifie avec un nouvel appel de Traoré qui parvient à centrer fort devant le but, mais Aïko est trop court pour redresser de la tête. Les rôles s'inversent deux minutes plus tard, avec un bon centre de l'ailier pour l'avant-centre qui décroise trop sa tête.


Les efforts des Sang et Or finissent par être récompensés quand Makan Aïko obtient un penalty, après avoir provoqué sur son vis-à-vis à l'entrée de la surface (45'+2). Alors que Martin Rossignol s'empare du ballon, Aïko lui demande de le laisser tirer en tant que numéro 1 sur la liste des penalties. Malheureusement, sa frappe croisée est anticipée par le portier mayennais qui repousse en corner d'une belle horizontale sur sa droite. À la pause, les deux équipes sont donc toujours au coude-à-coude, 0 à 0 !


Pas de but pour Makan Aïko, mis en échec sur le penalty qu'il avait lui-même obtenu | © Jordan Ory

Au retour des vestiaires, Mayenne s'offre enfin une occasion avec une frappe au dessus des cages de Delbecque, qui n'a pas eu le moindre arrêt à faire en première période. Les Manceaux repartent vite de l'avant avec Aïko qui insiste sur son côté gauche, avec une frappe à angle fermé déviée sur son poteau droit par Joshua Guerrier (48'). Sur le corner qui suit, le centre de Matumona trouve la tête du géant Quentin Gallice, mais le ballon fuit de nouveau le cadre. Dans la foulée, Le Mans se fait une belle frayeur avec un contre rondement mené par les visiteurs qui trouvent le poteau sur une frappe sèche de l'attaquant (49').


Les jeunes joueurs Manceaux ne se laissent pas déstabiliser et poursuivent leurs vagues incessantes. Pas en réussite jusqu'ici, Nohan Traoré est repris par la défense dans la surface adverse. Le latéral Soren Larue tente lui aussi de provoquer sur son côté droit et obtient un corner. À l'heure de jeu, Le Mans FC s'offre l'a plus belle occasion du match avec une superbe passe en profondeur de Caro pour Traoré qui ne s'attendait peut-être pas à se retrouver en une si belle position. Seul face au but, l'attaquant perd son duel face au gardien mayennais, définitivement homme du match (60').


Ailier de formation, Nohan Traoré a joué avant-centre hier soir, sans réussite | © Jordan Ory

Auteur d'un match intéressant, Titouan Caro (déjà buteur à trois reprises en deux matchs) laisse sa place à la recrue Yakine Saïd, qui apporte sa percussion et sa vitesse à l'équipe. C'est lui qui sera à la conclusion d'une nouvelle action mancelle, avec un centre rasant de Larue repris par le Comorien, contré d'extrême justesse. Peu en vu dans l'entrejeu manceau, Kilian Liri cède à son tour sa place au jeune Lucas Martin. Les Manceaux continuent de pousser, avec un copier-coller de l'action précédente : Soren Larue centre fort au premier poteau pour Yakine Saïd qui est de nouveau contré par un défenseur.


La fin du match se rapproche et le jeu se ferme progressivement, les Manceaux se rendent même coupables de quelques fautes qui leur vaudront trois avertissements (Martin, Lehoux, Larue). Lucas Martin et Martin Rossignol tenteront tout les deux une frappe mais ça n'inquiète pas le portier visiteur. Le match se termine finalement après cinq minutes de temps additionnel plutôt fermées. Score nul et vierge pour cette première de la saison à la Pince', une déception au vu de la domination outrageuse des locaux.



L'œil de la TM


On a aimé :

  • La domination mancelle : jamais réellement mis en danger par les Mayennais, à l'exception d'une frappe sur le poteau en début de seconde période, Le Mans a montré sa supériorité face à un adversaire calibré pour jouer le maintien. De bonne augure pour la suite, si les Manceaux parviennent à se montrer plus efficace devant le but.

  • L'apport des latéraux : Soren Larue, à droite, et Jérémie Matumona, à gauche, ont souvent cherché à amener le danger dans la surface adverse par leurs centres dangereux. Leur combativité a également permis aux Manceaux d'être plus solides défensivement.


Jérémie Matumona est le premier joueur né en 2006 à jouer avec une équipe sénior du Mans FC | © Jordan Ory

On a moins aimé :

  • Le manque cruel de finition : cela paraît logique mais c'est pourtant bien là le problème majeur de ce match. Les Manceaux n'ont jamais réussi à concrétiser leur domination par un but qui aurait offert le premier succès de la saison en championnat. Makan Aïko, par son penalty manqué, mais surtout Nohan Traoré, qui n'a pas converti les grosses occasions qu'il s'est procuré, ont "mangé la feuille de match".

  • L'apport limité des pros : on en attendait plus de la part des joueurs professionnels alignés au coup d'envoi. Si Augustin Delbecque n'a pas vraiment eu de travail à effectuer, on regrette en revanche le faible apport des milieux Paul Lehoux et Martin Rossignol, tout comme le manque d'implication de Makan Aïko.


Paul Lehoux, comme Martin Rossignol, n'a pas eu l'impact espéré au milieu | © Jordan Ory

Le Manceau du match : Soren Larue

Solide tout au long de la rencontre, le jeune latéral est progressivement monté en puissance. Plutôt habitué à jouer côté gauche, il s'est montré très à l'aise dans son couloir droit et a multiplié les courses pour aider son équipe, particulièrement en seconde période. Il aurait même pu terminer la rencontre avec une passe décisive si l'un de ses nombreux centres avait été mieux exploité par ses coéquipiers. Volontaire dans l'effort, il ne fait aucun doute que sa prestation du soir a été appréciée par Olivier Pignolet, malgré un carton jaune reçu en toute fin de match.


Soren Larue avait connu trois apparitions en N3 la saison dernière | © Jordan Ory


À suivre…


Avec ce premier point pris, Le Mans occupe une anecdotique dixième place (sur douze) après deux journées. Devant, seul Nantes JSC Bellevue est parvenu à remporter ses deux matchs et se place donc en tête de la poule. À l'inverse, nos voisins du JS Coulaines sont les seuls à ne pas avoir débloquer leur compteur et restent en queue de peloton.


Il ne faudra pas trop tarder à décoller dans une saison où le nombre de descentes est encore inconnu, puisqu'il dépendra du nombre d'équipes des Pays-de-la-Loire relégués de N3. Seule certitude : les deux dernières places offriront directement un ticket pour la R2, mais il est probable qu'il y ait au final quatre relégués par poule.


En battant Cholet B, Carquefou monte sur le podium avec ses quatre points en deux matchs


Revenons à nos Manceaux, qui débuteront le mois d'octobre par un déplacement en coupe des Pays-de-la-Loire. Après avoir sorti l'US Pays de Juhel au tour précédent, c'est un autre club de R3 qui fera face au Mans FC : le Foyer Espérance de Trélazé. Un match à prendre au sérieux pour éviter toute déconvenue. Les Sang et Or enchaîneront ensuite un nouveau déplacement sur la pelouse des Herbiers B pour la troisième journée de championnat. Viendra ensuite un potentiel match de coupe en cas de qualification face à Trélazé, puis nous retrouverons enfin les Manceaux à la Pincenardière pour la quatrième journée de championnat, face à la réserve du SO Cholet le 21 octobre !

552 vues0 commentaire

Kommentarer


bottom of page