top of page

Le Mans/Les Herbiers : une victoire sans appel dans ce duel de réserves !

Jusqu'où iront les hommes d'Olivier Pignolet ? Invaincus depuis début septembre (toutes compétitions confondues), les réservistes manceaux ont étendu encore un peu plus cette série avec une victoire face aux Herbiers B. Retour sur cette rencontre !



L'avant-match


Depuis le dernier match à domicile, qui s'était conclu par une victoire convaincante face à Nantes Bellevue (3-1), nos Manceaux ont eu l'occasion de voyager par deux fois. D'abord chez un mal classé du championnat, Mayenne, avec une victoire qui ne fut pas si évidente à aller chercher (2-1) avec des buts signés Traoré et Mesbah. Ensuite, chez une équipe de l'autre poule de R1, Mareuil, pour les seizièmes de finale de coupe régionale avec cette fois un succès plus tranquille (5-1) grâce à des réalisations de Sharplis, Mesbah, Oniangue (×2) et Traoré.


Peu utilisé en championnat, Salomon Oniangue brille en coupe avec quatre buts inscrits | © Antoine Fraysse

En face, Les Herbiers se présentent à la Californie avec des envies de revanches, eux qui avaient été sèchement battus au match aller (3-0) et qui restent sur une défaite à Coulaines (2-1). Pour ce second déplacement consécutif en Sarthe, les Vendéens étaient privés de l'ancien manceau Oscar Verneau, blessé mais évidemment présent en tribunes.


Toujours sans les frères Hammoudi, tous deux blessés, et sans son capitaine Nathan Tronchet, qui reprend l'entraînement cette semaine, le coach Olivier Pignolet alignait une équipe solide avec cinq pros : Ewan Hatfout, Théo Eyoum, Alexandre Lauray, Makan Aïko et Dame Gueye.


  • La compo' : Hatfout - Lauray, Eyoum, Gallice, Matumona - Martin (c), Liri - Caro, Mesbah, Aïko - Gueye

Remplaçants : Atchaliso, Sharplis, Traoré


Les 14 Manceaux convoqués ce soir | © Antoine Fraysse

Le résumé


Le début de la rencontre est à l'avantage des Manceaux, qui cherchent sans se précipiter à aller vers les cages de Thomas Le Martelot. Kilian Liri est premier à se montrer dangereux, avec une superbe percée en solitaire mais sa passe en "louche" est trop profonde pour Dame Gueye (6'). La deuxième occasion sera la bonne, avec un mouvement encore une fois initié par Liri, qui trouve Mesbah en remise avant de servir dans la profondeur Gueye. L'attaquant manceau trouve le petit filet opposé et ouvre le score (1-0, 10').


Les Sang et Or montrent leur supériorité et continuent d'attaquer, mais quelques approximations, notamment de la part d'Aïko, privent Le Mans d'un second but. Trouvé par Kilian Liri, Titouan Caro s'essaie à l'entrée de la surface mais sa frappe ne décolle pas et arrive jusqu'aux bras du gardien (19'). Makan Aïko fait ensuite parler sa vitesse pour s'ouvrir des espaces, mais l'ailier sarthois perd son face-à-face avec le portier vendéen (24').


Un sympathique coucher de soleil... | © Antoine Fraysse

Mais à la demi-heure de jeu, coup dur pour Le Mans. Touché au genou, Alexandre Lauray fait signe à son banc qu'il ne peut plus tenir sa place. L'équipe doit évoluer à dix pendant quelques instants avant l'entrée de Richardson Atchaliso, et concède une première frappe, heureusement hors-cadre (33'). Les Manceaux repartent à l'attaque avec Mesbah qui permet à Caro de frapper, mais l'ailier droit est à nouveau mis en échec par Le Martelot (35'). Mais le portier du VHF devra s'incliner trois minutes plus tard face à Khaled Mesbah, lancé idéalement par son capitaine Lucas Martin. L'ancien rennais place parfaitement le ballon au ras du poteau pour doubler la mise (2-0, 38').


Toujours avec la même énergie qu'à 0-0, les jeunes manceaux poursuivent leurs efforts offensifs. Atchaliso sert Caro en retrait, mais sa tentative passe juste à côté des cages adverses (41'). En dépassement de fonction, Martin se retrouve sur l'aile droite et adresse un centre intéressant à Gueye qui manque sa reprise (44'). Le Mans va obtenir un dernier corner avant la mi-temps : frappé au second poteau, le ballon est remisé de la tête par Gueye vers Caro qui manque sa reprise, mais offre involontairement une passe décisive à Théo Eyoum, qui marque à bout portant (3-0, 45').


Théo Eyoum n'avait plus marqué depuis le 11 novembre 2022 (en National, contre Le Puy) | © Antoine Fraysse

À la pause, le futur vainqueur ne fait aucun doute tant les Manceaux se sont montrés supérieurs dans le jeu, avec un score logique de 3-0. Au retour des vestiaires, Les Herbiers obtiennent une première situation, à laquelle Aïko répond dans la foulée, mais c'est repoussé. Dame Gueye va ensuite louper un face à face, puis Aïko, servi par Caro, butte à nouveau sur le gardien (52'). Le VHF va enfin obtenir une véritable occasion avec une coup-franc direct claqué par Hatfout en dehors de son but (55').


Titouan Caro était ensuite lancé en profondeur, mais alors qu'il était totalement seul, le jeune ailier "oublie" le ballon... Sur l'action qui suit, sa frappe passe au dessus du but vendéen. Frustrant pour lui, qui amène du danger depuis le début du match sans être récompensé à titre personnel. À vingt minutes de la fin du match, Kilian Liri cède sa place à Nohan Traoré qui se place dans l'entrejeu manceau plutôt que sur une aile (71').


Polyvalent, Nohan Traoré peut jouer un peu partout au milieu et en attaque | © Antoine Fraysse

Finalement, Caro va enfin être récompensé de ses efforts en reprenant avec opportunisme une frappe contrée de Gueye pour aggraver le score (4-0, 72'). Les Herbiers tentent de sauver l'honneur mais Ewan Hatfout s'interpose par deux fois pour préserver le clean-sheet (76'). Le moment choisi par Olivier Pignolet pour effectuer un dernier changement avec la sortie de Makan Aïko pour l'entrée de Chad Sharplis (77').


En fin de match, les Manceaux vont être proches du cinquième but, avec une frappe de Traoré repoussée par le gardien. Sharplis, qui avait bien suivi, remise vers Gueye qui ne parvient pas à marquer. Auteur d'une bonne entrée, Nohan Traoré aurait pu être récompensé d'un but si l'arbitre assistant n'avait pas signalé un hors-jeu très limite (87'). Constamment dangereux, Gueye tente une frappe malheureusement non cadrée (89'), avant que Hatfout ne sorte un nouvel arrêt décisif (90').


Match frustrant pour Chad Sharplis... | © Antoine Fraysse

Dans le temps additionnel, Chad Sharplis va écoper d'un second carton jaune pour excès d'engagement. Déjà averti quelques minutes plus tôt pour antijeu, il doit laisser ses partenaires à dix pour les dernières secondes. Le temps pour Hatfout de réaliser une dernière parade, et Gueye d'obtenir une ultime occasion, mais aucun autre but ne sera inscrit et le match se termine sur ce score de 4 buts à 0 !



L'œil de la TM


On a aimé :

  • La prestation collective : on a senti une équipe sérieuse et appliquée, et en même temps capable de mettre un peu de folie et de vitesse dans le jeu, en témoignent les deux premiers buts avec deux très belles passes décisives des milieux défensifs Liri et Martin.

  • Caro de nouveau buteur : muet en championnat depuis la première journée, l'attaquant Sang et Or a retrouvé le chemin des filets, une juste récompense pour sa générosité dans l'effort. Cinquième but toutes compétitions confondues pour Titouan !


Caro et les Manceaux en réussite | © Antoine Fraysse

On a moins aimé :

  • La blessure de Lauray : au contraire de Dame Gueye, buteur pour son retour, Alexandre Lauray n'aura pas vécu une belle soirée. Contraint de céder sa place en première période, on craint une rechute pour le latéral droit, visiblement touché au genou. On espère des nouvelles rassurantes...

  • Sharplis voit rouge : récompensé de son but inscrit en coupe le week-end dernier, Chad Sharplis avait une dizaine de minutes pour montrer ses qualités et gagner un peu plus sa place dans l'équipe d'Olivier Pignolet. Mais ces deux cartons évitables provoqueront sa suspension pour le prochain match (au moins) et ajoutent une fausse note à la partition globale du soir.


Le Manceau du match : Kilian Liri

Comme souvent, le choix de l'homme du match a été difficile. Solides collectivement et dans tous les compartiments du jeu, les Manceaux auraient tous plus ou moins mérité une mention. Mesbah et Matumona, déjà distingués deux fois chacun cette saison, étaient de sérieux candidats, tout comme le buteur surprise Eyoum. Mais le travailleur de l'ombre Kilian Liri s'est montré convaincant au sein du milieu de terrain manceau, aux côtés du capitaine Lucas Martin également solide. On retiendra ses prises d'initiative sur le plan offensif souvent bien senties, ce qui manquait parfois à son jeu sur le début de saison. Avec à la clé une jolie passe décisive pour l'ouverture du score de Dame Gueye !


Arrivé de Brest cet été, Kilian Liri enchaîne les titularisations en ce moment | © Antoine Fraysse

À suivre...


Accrochée à Saint-Sébastien-sur-Loire (1-1), Nantes Bellevue laisse filer les deux réserves, Le Mans et Cholet, en tête du championnat. Le duel pour les barrages de promotion se précise entre les deux formations, qui s'affronteront justement le week-end prochain à Pierre-Blouen ! Également renforcée par des pros, la jeune équipe choletaise s'est imposée (2-0) à La Baule - Le Pouliguen et reste tapie à un petit point des Manceaux. Plus que jamais, défaite interdite pour les Sang et Or...


Un petit mot également sur la coupe des Pays-de-la-Loire, avec le tirage du tableau final. Le Mans défiera en huitièmes de finale la réserve de La Roche VF, cinquième du groupe. En cas de qualification, le prochain adversaire sera la vainqueur du match entre Le Poiré-sur-Vie B (R2) et La Baule - Le Pouliguen (R1). Il ne devrait pas y avoir de duel sarthois dans cette compétition puisque l'autre représentant du 72, le CS Changé (R3), est placé dans l'autre moitié du tableau.



129 vues0 commentaire

Commentaires


bottom of page