top of page

Le Mans/La Roche : une victoire arrachée sur le gong !

Hasard du calendrier, la réserve du Mans FC recevait celle de La Roche VF deux week-ends consécutifs. D'abord victorieux à la Californie en coupe régionale (4-0), les Manceaux voulaient rééditer cette performance en championnat, cette fois à la Pince', pour maintenir la pression sur leur concurrent, le SO Cholet.



L'avant-match


Nous avions quitté Olivier Pignolet et ses hommes sur une victoire contre la réserve des Herbiers (4-0), après un match très solide. Depuis, deux autres rencontres ont eu lieu. Mauvaise nouvelle : nos Sang et Or ont mis fin à une série de dix-huit matchs sans défaite en s'inclinant sur la pelouse du SO Cholet B (3-1), perdant par la même occasion la tête du championnat à la faveur de leurs adversaires. Après une semaine sans matchs, la réaction mancelle a été belle avec une victoire (4-0) en coupe contre La Roche VF B !


Les Manceaux victorieux une semaine plus tôt, dans un maillot spécial ! | © Jordan Ory

Et c'est ce même adversaire qui se présentait samedi soir à la Pincenardière. Cinquièmes de la poule, les Vendéens se dirigent vers un maintien tranquille, mais avaient certainement l'envie de se rattraper après la claque subie le week-end passé.


Mais ce n'était pas vraiment la même équipe qui se présentait face à eux, puisque Le Mans avait totalement bousculé son effectif avec la présence de sept membres du groupe pro : Augustin Delbecque, Harold Voyer, Théo Eyoum, Yoann Le Méhauté, Alexandre Vincent, Makan Aïko et Adam Hammoudi, le dernier cité démarrant sur le banc. Toujours blessé aux adducteurs, Khaled Mesbah manquait à l'appel, tout comme Jérémie Matumona suspendu. À noter la présence au bord du terrain de l'ancien joueur du MUC72 Richard Viot !


  • La compo' : Delbecque - Boissé, Eyoum, Voyer, Larue - Martin (c), Le Méhauté - Caro, Vincent, Aïko - Saïd

Remplaçants : Liri, Traoré, A.Hammoudi


Coup d'envoi imminent à la Pince' ! | © Antoine Fraysse

Le résumé


Dès l'entame de match, les Manceaux prennent place dans le camp visiteur et affichent leurs ambitions offensives. Première alerte avec un coup-franc frappé directement par Caro, sans soucis pour le gardien (2'). Le Mans tente de mettre du rythme, mais les Vendéens revanchards défendent très bien, guidés par un Aubin Picoreau très communicatif depuis ses cages. Aïko s'offre quelques premières accélérations dans son couloir, mais ne parvient pas à se créer une situation de but.


Sur corner, les Yonnais passent proche de l'ouverture du score, et il faut l'intervention sur sa ligne de Théo Eyoum pour écarter le danger (13'). La domination mancelle se poursuit, mais c'est encore La Roche qui se montre dangereuse avec une erreur de passe de Delbecque, heureusement sans conséquences (19'). La première véritable occasion est en faveur des Sang et Or : belle initiative de Titouan Caro, qui revient dans l'axe et frappe pied gauche, obligeant Picoreau à se déployer sur sa droite (21').


Caro s'infiltre et frappe, mais le gardien vendéen se montre vigilant ! | © Antoine Fraysse

Arc-boutés devant leur surface de réparation, les Vendéens procèdent en contres et se créent une nouvelle occasion avec Keita Bilau, qui reprend un centre à mi-hauteur mais sans inquiéter Delbecque (23'). Réponse de Yoann Le Méhauté dans la minute qui suit, mais c'est directement capté par Picoreau. Alors que la pression s'intensifie, et que l'on se demande si Le Mans va enfin ouvrir le score, Ibrahima Keita prend de vitesse Soren Larue et oblige le latéral gauche manceau à faire faute : penalty indiscutable. Esteban Sachot s'élance et frappe fort à gauche, mais c'est le spécialiste de l'exercice Augustin Delbecque qui sort vainqueur du duel (31') !


Cette grosse alerte est suivie d'une nouvelle tentative d'Adama Sarr, de la tête, qui passe nettement au-dessus (37'). Le Mans reste toujours l'équipe dominatrice, avec une possession du ballon qui se montre jusque là infructueuse. Un éclair de Makan Aïko fait tout de même passer un petit frisson dans les esprits vendéens, mais la frappe passe juste à côté du but (43') ! Dans le temps additionnel, les Manceaux vont se créer leur situation la plus chaude. Depuis la défense, Voyer lance idéalement Vincent d'une superbe ouverture, mais l'attaquant manceau se montre peut-être trop altruiste sur sa remise pour Saïd, qui ne peut pas conclure (45+2').


Makan Aïko a posé beaucoup de problèmes à la défense adverse durant ce premier acte | © Antoine Fraysse

Après un dernier corner manceau, la défense de La Roche parvient à se dégager et rentre au vestiaire avec un score toujours vierge, 0-0. Physionomie assez particulière où les Manceaux ont montré leur supériorité dans la maîtrise pendant 45 minutes, mais ont subi quelques situations sur contres avec notamment ce penalty stoppé par le gardien Delbecque. Il reste une mi-temps pour transformer cette domination en but et aller chercher la victoire !


Alors que la nuit tombe sur la Pincenardière, le second acte reprend avec cette même domination mancelle. Lancé par Le Méhauté, Saïd est devancé de peu par Picoreau (52'), puis Vincent est contré dans la surface après un centre de Caro (54'). Nouvelle tentative signée Caro, c'est déviée en corner par la défense (55'). Cette séquence de domination intense aurait pu, et dû, se transformer en but, mais Alexandre Vincent ne cadre pas sa reprise alors que le but était vide, suite à un corner mal repoussé par le portier visiteur (55').


Noa Boissé s'est montré plutôt à l'aise dans son couloir droit | © Antoine Fraysse

Toujours sur contre, La Roche s'offre un 1 contre 1 avec Delbecque, mais l'attaquant est signalé hors-jeu (57'). Dans la minute qui suit, Ibrahima Keita prend sa chance de loin mais ça passe au-dessus. Les Manceaux repartent à l'attaque avec une récupération haute de Martin pour Saïd, qui décale Aïko à gauche, mais la frappe croisée frôle le cadre de Picoreau (60') ! Noa Boissé va ensuite être averti pour une simulation dans la surface, alors que tout le monde croyait au penalty (62'). Situation similaire trois minutes plus tard, avec Aïko taclé dans la surface mais licitement selon l'arbitre qui ne bronche pas !


Premiers changements manceaux avec les entrées de Kilian Liri et Nohan Traoré à la place de Lucas Martin et Makan Aïko (69'). Mais alors que La Roche s'aventure un peu plus dans le camp manceau, avec deux frappes finalement sans danger en quelques minutes, le match va un peu plus se compliquer pour l'équipe yonnaise... Keita Bilau se jette pour reprendre le ballon, mais il est devancé par Soren Larue et commet une faute qui lui vaut un deuxième avertissement synonyme d'expulsion (71'). Il reste dix minutes aux Sang et Or pour forcer le verrou vendéen.


Petite "revanche" pour Soren Larue, fautif sur ce même Bilau lors du penalty | © Antoine Fraysse

Comme depuis le début de rencontre, la réussite fuit les Sarthois avec une glissade de Vincent à l'entrée de surface, qui l'empêche de frapper (75'). Dans la foulée, Le Méhauté tente une passe en profondeur lobée mais c'est manqué. C'est ensuite Saïd qui talonne dans la surface pour trouver un coéquipier, mais personne ne suit (76'). Le jeu passe beaucoup plus côté droit avec Caro mais aussi Boissé, dont le centre est dégagé en urgence devant le but (79'). À dix minutes du terme, petit événement avec l'entrée en jeu d'Adam Hammoudi qui retrouve la compétition après six mois sans jouer, à la place de Caro.


Le chrono défile, et Le Mans n'y arrive toujours pas. Yoann Le Méhauté déclenche, mais ça n'est pas cadré (82'). Un centre dangereux passe ensuite devant tout le monde ; Hammoudi est trop court pour couper la trajectoire (87'). Et alors que l'on n'y croyait presque plus, Alexandre Vincent va hériter du ballon dans la surface, et remiser vers Nohan Traoré qui n'a plus qu'à marquer à bout portant (1-0, 90') ! Délivrés, les Sang et Or vont même inscrire un second but sur un dernier contre quelque peu désordonné mais parfaitement conclu par l'avant-centre Yakine Saïd (2-0, 90+3'). Coup de sifflet final, l'essentiel est assuré avec une victoire obtenue au bout de l'effort !


La joie des Manceaux sur l'ouverture du score de Traoré au bout du suspense | © Antoine Fraysse


L'œil de la TM


On a aimé :

  • La domination globale : même si on aurait aimé un peu plus de folie à l'approche des buts adverses, il faut reconnaître que Le Mans a su prendre la maîtrise du match en confisquant le ballon aux Vendéens. Renforcé par Le Méhauté et Vincent, c'était un milieu de terrain cinq étoiles pour du Régional 1 !

  • Delbecque décisif : le jeune gardien, numéro trois dans la hiérarchie derrière Kocik et Hatfout, a encore montré qu'il faudra compter sur lui à l'avenir. Malgré une petite erreur de passe en début de match, il a été très juste dans ses interventions et a repoussé un penalty en première période. On l'a souvent entendu encourager ses coéquipiers et les guider tout au long du match.


Delbecque repousse le penalty de Sachot : c'est sûrement le tournant du match | © Antoine Fraysse

  • Le retour d'Adam Hammoudi : absent des terrains depuis la première journée de championnat (défaite 3-2 à Pouzauges), le jeune attaquant sarthois a fait son retour en R1 pour dix minutes. Un retour progressif, qui va lui permettre de reprendre petit à petit le rythme de la compétition !


On a moins aimé :

  • Le manque de solution offensive : au vu de la domination outrageuse des Manceaux, il est regrettable de ne pas avoir sécurisé la victoire bien plus tôt. L'absence de Khaled Mesbah s'est fait ressentir, lui qui est souvent à l'origine de mouvements intéressants et qui a cette faculté à se projeter vite vers l'avant.


Le Manceau du match : Lucas Martin

Depuis le début de saison, la progression du jeune milieu de terrain est impressionnante. Capitaine ce samedi soir en l'absence de Nathan Tronchet, il aura livré un match très intéressant, solide défensivement et très agressif (dans le bon sens du terme). À dix-huit ans seulement, il est déjà l'un des patrons de cette équipe mancelle. Très apprécié du staff, il est régulièrement présent avec les pros aux entraînements...


Lucas Martin est actuellement en pleine confiance et enchaîne les bonnes prestations | © Antoine Fraysse


À suivre...


Cholet B tenu en échec à Pouzauges (1-1), la bonne opération est donc mancelle ! Les Sang et Or reprennent les commandes du championnat, mais restent au coude à coude avec les Choletais, qu'ils ne devancent qu'à la différence de but. Derrière, Nantes Bellevue a été balayé à Orvault (3-0) et accuse désormais neuf points de retard sur le duo de tête. À noter que le match entre Mayenne et Les Herbiers B a été interrompu par les conditions climatiques, bien que cela ne concerne pas vraiment Le Mans FC puisque ces deux formations se concentrent sur le maintien !


La suite du programme pour ce mois de mars : un (court) déplacement sur le terrain du voisin Coulaines, quatrième au classement, puis la réception de Saint-Sébastien-sur-Loire, septième. La fin de saison s'annonce passionnante, avec en plus de cela un quart de finale de coupe des Pays-de-la-Loire qui se profile face au Poiré-sur-Vie B (R2), qui devrait se dérouler le week-end du 30 mars !



337 vues0 commentaire

Comments


bottom of page