top of page

Le Mans/La Baule : les Sang et Or seuls leaders à la trêve !

Dernière mise à jour : 23 janv.

Sur une série d'invincibilité impressionante, la réserve mancelle recevait ce samedi l'US La Baule - Le Pouliguen à la Pincenardière. Pour leur dernier match en 2023, les hommes d'Olivier Pignolet avient pour objectif de bien finir l'année en confortant leur place de coleader du championnat.


L'avant-match


Deux semaines après avoir quitté les Sang et Or sur un net succès face à Orvault (3-0), nous retrouvons nos jeunes Manceaux toujours aussi fringuants après une nouvelle victoire acquise à Carquefou (2-1) en infériorité numérique durant quasiment toute la seconde période. Zaïd Amir et Mike Bettinger, pour son retour, sont les buteurs sarthois tandis que Quentin Gallice a écopé de trois matchs de suspension. Il s'agissait du douzième match consécutif sans défaite pour Le Mans, plus que jamais en course pour la montée en N3.


Quentin Gallice, ici face à Coulaines, sera suspendu trois matchs | © Antoine Fraysse

Car les Manceaux sont bel et bien leaders du championnat, un rôle qu'ils partagent avec Nantes Bellevue, tenue en échec par... La Baule - Le Pouliguen la semaine dernière (2-2). Des Baulois à ne pas prendre à la légère donc, eux qui restaient sur trois victoires de rang avant cette rencontre et qui n'étaient qu'à quatre petites longueurs de la tête. Le surprenant promu est également en course en coupe des Pays-de-la-Loire, puisque l'équipe s'est qualifiée au sixième tour où elle se déplacera à La Chapelle-sur-Erdre (R2).


Deux changements de dernière minute vont avoir lieu dans le groupe sarthois : Mike Bettinger et Théo Eyoum ne seront finalement pas de la partie. Place à une défense expérimentale, avec les habitués Nathan Tronchet et Jérémie Matumona, mais surtout Noa Boissé dans le rôle de central droit avec Soren Larue sur son couloir. Quatre professionnels étaient également titulaires, à savoir Augustin Delbecque, Paul Lehoux, Martin Rossignol et Zaïd Amir. En revanche, Yakine Saïd démarait sur le banc et laissait son rôle d'avant-centre au polyvalent Khaled Mesbah.


  • La compo' : Delbecque - Larue, Boissé, Tronchet (c), Matumona - Martin, Lehoux - Caro, Rossignol, Amir - Mesbah

Remplaçants : Atchaliso, Sharplis, Saïd


Les onze guerriers du soir | © Antoine Fraysse

Le résumé


Ce sont les Manceaux qui donnent le coup d'envoi de la rencontre. Les premières incursions sont en faveur des Baulois, qui tentent de surprendre leurs adversaires, et Matumona doit réaliser un retour plein d'autorité pour stopper l'attaquant dans la surface. Sur le corner qui suit, une déviation de la tête au premier poteau vient trouver la barre de Delbecque, scotché sur sa ligne. Les visiteurs annoncent la couleur.


Le Mans va à son tour s'offrir une belle occasion avec une récupération haute de Matumona, qui transmet le ballon à Lehoux, mais la frappe puissante du milieu défensif passe au dessus des buts adverses. Mais le début de match timide des Manceaux va finir par être sanctionné par les Baulois, qui profitent d'un centre au second poteau pour ouvrir le score, aidés bien involontairement par Soren Larue qui tacle le ballon dans son propre but (0-1, 12'). Cueillis à froid, les Sang et Or vont enfin se réveiller suite à ce but encaissé.


Nathan Tronchet et ses partenaires piégés d'entrée par La Baule | © Antoine Fraysse

Bien décalé par Amir sur la gauche, Caro centre fort devant le but mais Mesbah est un tout petit peu trop court pour couper la trajectoire. Une nouvelle action bien construite permet aux Manceaux de faire circuler le ballon devant la surface, et c'est à nouveau Lehoux qui prend sa chance, mais la frappe manque de puissance et le gardien peut la boxer sans soucis. Il ne pourra rien en revanche sur la minute qui suit, avec une passe lazer d'Amir vers Rossignol qui n'a plus qu'à conclure face au gardien (1-1, 20'). Le Mans is back.


Deux minutes après l'engagement, c'est à nouveau Zaïd Amir qui se met en évidence : il se lance depuis le milieu de terrain dans un long rush sur son côté gauche, laissant tout le monde dans le vent, et se retrouve en face à face avec le gardien. Le Comorien ouvre parfaitement son pied pour conclure une action individuelle de grande classe, Le Mans repasse devant (2-1, 22') ! Sonnés par la fougue des Manceaux malgré leur bon début de match, les Baulois vont comettre une erreur de dégagement qui profite à Khaled Mesbah, dont la reprise termine sa course au fond des filets (3-1, 24'). En l'espace de cinq minutes, Le Mans inverse complétement la situation.


Zaïd Amir, inarrêtable | © Antoine Fraysse

Toujours aussi en jambes, Mesbah s'offre une nouvelle percée individuelle jusqu'à la surface adverse. Personne ne parvient à lui enlever le ballon, mais il n'arrive pas à trouver un angle de tir. La première période s'achève sur une série de corners baulois qui sont finalement dégagés par la défense. Le score de 3-1 au moment de regagner les vestiaires montre bien la différence technique entre les deux équipes, La Baule proposant un contenu intéressant mais manquant de réalisme, à l'inverse du Mans à qui tout souriait ou presque.


La seconde période reprend sur un bon rythme, avec d'entrée une occasion chaude pour les Manceaux : Caro et Lehoux s'échangent un long une-deux qui permet au second cité de centrer vers Rossignol au second poteau, la remise du numéro 10 trouve Amir qui manque complétement sa reprise. L'attaquant manceau va poursuivre ses efforts avec un nouveau centre vers Rossignol qui reprend le cuir, mais ça fuit le cadre. La complicité entre les deux jeunes pros continue à se faire sentir comme depuis le début du match.


Khaled Mesbah, Martin Rossignol, Zaïd Amir : trio gagnant pour Le Mans FC | © Antoine Fraysse

Sans solution, La Baule continue de subir les vagues mancelles. Rossignol est encore à l'origine d'un centre pour Mesbah qui manque malheureusement sa frappe. Titouan Caro met à son tour le gardien à contribution, d'abord par une frappe en mouvement qui nécessite une jolie parade, puis sur un coup-franc direct qui sera capté. Auteur d'une intervention très rugueuse, Larue va ensuite passer proche d'une exclusion - réclamée par les visiteurs - mais l'arbitre ne sort que le jaune.


À l'heure de jeu dépassée, Khaled Mesbah lance parfaitement Martin Rossignol qui va s'offrir un premier doublé cette saison, avec un magnifique lob pour battre le gardien venu à sa rencontre (4-1, 66'). Le meilleur buteur manceau Yakine Saïd va ensuite faire son entrée à la place de Lucas Martin, faisant reculer Mesbah en 10 et Rossignol au cœur du jeu. Le jeu va baisser en intensité, les Baulois quasi-résignés voulant stopper l'hémoragie.


Martin Rossignol lobe le gardien et s'offre un doublé, ses deux premiers buts de la saison | © Antoine Fraysse

Olivier Pignolet va profiter des dix dernières minutes pour lancer ses deux derniers remplaçants, Richardson Atchaliso à la place de Soren Larue, et Chad Sharplis pour Khaled Mesbah. Le jeune attaquant n'avait plus joué en match officiel depuis la victoire contre Saint-Sylvain d'Anjou en coupe (6-0) mi-octobre. Son entrée apporte une certaine vivacité aux Manceaux, qui vont inscrire un cinquième but en fin de rencontre. Caro trouve Sharplis, justement, qui centre au sol vers Amir qui se défait du marquage trop laxiste des défenseurs pour conclure l'action (5-1, 86'). Le score ne bougera plus, Le Mans l'emporte sans trembler !



L'œil de la TM


On a aimé :

  • Des Manceaux toujours plus offensifs : cinq buts en championnat, ce n'était pas encore arrivé à la réserve mancelle cette saison. On notera les doublés de Rossignol et d'Amir, ainsi que la quatrième but de la saison de Mesbah.

  • Un Augustin Delbecque rassurant : désormais habitué aux titularisations avec la R1 (la huitième toutes compétitions confondues), le jeune gardien formé à Lens prend de plus en plus sa place au sein de l'équipe. Même avec un match plié, il a continué à guider et à motiver ses coéquipiers depuis ses buts.

  • Noa Boissé dans l'axe de la défense : latéral droit de formation, Noa Boissé découvre cette saison un nouveau rôle de défenseur central. D'abord testé en U18, il a fait ses débuts à ce poste en R1 pour remplacer Eyoum, blessé juste avant le match. Une prestation solide et encourageante.


Zaïd Amir et les Manceaux n'ont pas fait de cadeau à leurs adversaires du soir | © Antoine Fraysse

On a moins aimé :

  • Les occasions subies en début de match : même si le score final de 5-1 est largement à l'avantage des Manceaux, on aurait pu assister à un autre match si les Baulois avaient breaké dans le premier quart d'heure. Un début de match qui empêche le clean-sheet pour Delbecque et les siens.


Le Manceau du match : Jérémie Matumona

Difficile de ne distinguer qu'un seul Manceau quand toute une équipe ou presque aurait mérité une mention. Rossignol et Amir, auteurs d'un doublé chacun, auraient très bien pu l'être, mais la prestation de Jérémie Matumona sur son couloir gauche mérite qu'on s'y attarde. En progression constante depuis le début de saison, le jeune latéral de 17 ans a encore rendu une copie très propre, tant sur le plan défensif qu'offensif. Ses retours décisifs, ses passes et dribbles bien sentis et ses nombreux débordements ont été un élément important dans la victoire collective. On garde évidemment un œil attentif sur Jérémie, qui s'entraîne régulièrement avec les pros depuis le début de saison...


Jérémie Matumona et Noa Boissé, symboles d'une génération 2006 talentueuse | © Antoine Fraysse


À suivre...


Nantes Bellevue ayant été tenu en échec par La Roche VF B (2-2) pour la deuxième fois en deux matchs, Le Mans s'empare seul de la place de leader du groupe A. Mais attention, avec seulement deux points d'avance sur les Nantais, l'équipe d'Olivier Pignolet aura fort à faire en janvier pour ce choc de haut de tableau qui concluera la phase aller. Ce sera à la Pincenardière, un match qu'il ne faudra donc pas louper !


Mais avant, place à une trêve hivernale bien méritée pour les Sang et Or qui passeront la fin d'année au chaud avant de revenir au travail. Avant ce fameux match contre Bellevue, Le Mans accueillera l'EA Beaugois, leader de son groupe de R3, pour le sixième tour de la coupe des Pays-de-la-Loire. Le mois de janvier se concluera par le début de la seconde phase de championnat et un déplacement sur la pelouse de la lanterne rouge, le Stade Mayennais.




256 vues0 commentaire
bottom of page