top of page

Le Mans/Coulaines : un duel sarthois aux allures de piège...

Seule autre équipe sarthoise de la poule A de Régional 1, les JS Coulaines se rendaient samedi soir à la Pincenardière pour y défier nos Manceaux. Toujours en embuscade à quelques points des équipes de tête, Le Mans devait enchaîner pour confirmer son bon début de championnat.



L'avant-match


On avait laissé la bande à Loulou sur une victoire dans le choc des réserves contre Cholet (2-0) au soir du 21 octobre, soit quasiment un mois. Que s'est-il passé depuis ? Avant de parler résultats, présentons la dernière recrue Sang et Or : Khaled Mesbah ! En effet, l'attaquant de 23 ans s'est engagé tardivement avec Le Mans FC après un transfert avorté en Angleterre. Formé au Stade Rennais aux côtés de Yann Gboho, Adrien Truffert, Wilson Isidor mais aussi Théo Eyoum ou encore Émilien Waflart, Khaled arrive libre après un passage à la TA Rennes (N3). Son expérience et sa polyvalence seront un atout de taille pour le jeune groupe post-formation.


Khaled Mesbah est la sixième recrue Sang et Or de ce mercato estival | © Antoine Fraysse

Côté terrains, la réserve mancelle a d'abord disputé un amical contre La Suze - Roëze (R1, groupe B) remporté 3 à 0 avec un doublé de… Khaled Mesbah et un but de Salomon Oniangue. Quelques jours plus tard, en coupe des Pays-de-la-Loire, les Sang et Or ont éliminés Laval Bourny (1-5) grâce à des buts de Mesbah, Traoré (x2), Saïd et Atchaliso. Un autre rendez-vous était initialement prévu sur le terrain de La Roche VF B, mais les conditions climatiques ont entraîné le report de ce match.


Place donc à la réception des JS Coulaines, une équipe qui sort d'une qualification en coupe régionale face au Château-Gontier FC (2-0) après avoir remporté sur tapis vert la rencontre les opposant à Carquefou malgré la défaite (4-2) subie en terres ligériennes. Le duo d'anciens mucistes Willy Bolivard / Ludovic Guimier était privé de plusieurs de leurs joueurs, suspendus, notamment en défense. Côté Manceau, pas de grands absents hormis les blessures de plus ou moins longue date (Bettinger, A.Hammoudi, Bourgault, Renou…).


Dans le sens des retours, Izhak Hammoudi réintégrait le onze après avoir retrouvé les terrains en coupe. Zaïd Amir et Erwan Colas étaient également titulaires après leurs blessures respectives, avant un éventuel retour en équipe première. À noter également la présence d'Alexandre Lauray, déjà titularisé face à Cholet, mais aussi celle de Louis Mezerette, préféré à son homologue Delbecque.


  • La compo' : Mezerette - Lauray, Tronchet (c), Gallice, Matumona - I.Hammoudi, Martin - Amir, Mesbah, Colas - Saïd

Remplaçants : Atchaliso, Liri, Caro


Les Sang et Or concentrés juste avant le coup d'envoi | © Antoine Fraysse

Le résumé


Ce sont les Manceaux qui donnent le coup d'envoi de la partie, sous les yeux d'environ 400 supporters des deux camps au vu de la proximité géographique avec Coulaines. Après quelques minutes d'observation où Le Mans a le pied sur le ballon, les Coulainais s'offrent leur première incursion avec un centre venu de la droite capté par Mezerette. Le premier quart d'heure est plutôt calme, la défense visiteuse parvenant à contenir la fougue des ailiers Amir et Colas. Mais sur un contre, Coulaines passe proche de surprendre les Manceaux : Lauray est pris dans son dos par l'ailier gauche qui centre au deuxième poteau, mais c'est dégagé par un défenseur (16').


Discret jusqu'ici, Khaled Mesbah s'offre un premier rush dans l'axe qui oblige l'adversaire à faire faute. Sur le coup-franc, Zaïd Amir trouve la tête d'un de ses coéquipiers, mais ça passe juste au-dessus. Dans la minute qui suit, l'attaquant Abdelhakim Bouhenni est trouvé dans la surface mais sa frappe est contrée en corner (20'). S'en suit une série de coups de pied de coins que la défense mancelle écarte successivement, avant qu'un Coulainais ne place une tête molle juste à côté des cages de Mezerette, qui avait bien lu la trajectoire.


Louis Mezerette fêtait son premier match de championnat avec la R1 | © Antoine Fraysse

Les Manceaux, malgré l'avantage de la possession, ne parviennent pas à se monter dangereux et s'exposent à la vitesse des ailiers des JSC. Cette fois, c'est au tour de Didier Bouanga de s'infiltrer sur la droite avant de centrer fort dans la surface. Le ballon passe devant tout le monde, mais arrive jusqu'à Axel Garnier qui centre à nouveau vers son milieu offensif Killian Chalumeau. Le capitaine manceau Nathan Tronchet se rend alors coupable d'une faute grossière pour sauver son équipe (25'). L'arbitre n'hésite pas et siffle penalty… avant de se raviser, puisque l'assistant indique un hors-jeu. Ouf. Cela n'empêche pas le numéro 10 coulainais de sortir temporairement, le crâne en sang, et de voir Tronchet récolter un carton jaune logique.


Passé cette alerte, les Manceaux vont afficher plus de maîtrise et vont progressivement accélérer le jeu. Cherchant souvent à faire des différences balle au pied, Erwan Colas fait beaucoup de mal aux défenseurs adverses qui doivent toujours se mettre à plusieurs pour le contenir. Sur un corner, le gardien Maceo Sow (passé par les U17 Nationaux du Mans) doit intervenir en deux temps pour éloigner le danger. À force de pousser, les Manceaux vont finalement réussir à faire sauter le verrou coulainais sur une passe bien sentie d'Hammoudi pour Amir qui, fidèle à ses principes, prend de vitesse tout le monde et pique le ballon au dessus du gardien. Yakine Saïd surgit pour pousser le ballon dans le but vide et donner l'avantage à son équipe (1-0, 43').


Erwan Colas, Yakine Saïd et Zaïd Amir : un trio d'attaque de luxe pour la R1 | © Antoine Fraysse

Après une interruption de quelques minutes, Sow ayant été touché sur sa tentative de sortie, le jeu reprend. Sonné alors que son plan fonctionnait bien jusqu'ici, Coulaines recule et offre un balle de 2-0 aux Manceaux, avec une passe de Colas pour Saïd dans la surface, qui ne parvient finalement pas à trouver un angle de tir. L'arbitre siffle la fin de la première mi-temps, offrant un répit aux deux équipes qui se livrent une bataille physique intense. Les occasions n'ont pas été très nombreuses, mais Le Mans a globalement eu plus de maîtrises malgré quelques actions subies.


La seconde période reprend comme la première s'était achevée, c'est-à-dire sur une domination des hommes d'Olivier Pignolet sur ceux de Willy Bolivard. Encore une fois, c'est le duo d'attaquants comoriens qui se met en évidence, avec un centre d'Amir pour son compatriote Saïd, qui est un poil trop court pour reprendre le cuir. À l'heure de jeu, le coach manceau opère deux changements avec les entrées de Kilian Liri à la place de Zaïd Amir, et de Titouan Caro pour Erwan Colas. L'ailier droit n'aura pas besoin de beaucoup de temps pour s'illustrer, puisque sur l'un de ses premiers ballons, il offre une vraie balle de but à son avant-centre. Face au gardien, Yakine Saïd est le plus rapide et n'a aucun mal à l'éliminer pour conclure - une nouvelle fois - dans le but vide (2-0, 62').


Quentin Gallice et Le Mans prennent le dessus sur Coulaines | © Antoine Fraysse

Décidément inarrêtable, Saïd passe à un cheveu du triplé sur un centre parfait d'Izhak Hammoudi, mais la déviation en madjer frôle le poteau et sort en six-mètres (65'). Trois minutes plus tard, les Manceaux croient définitivement tuer le match avec un troisième but, mais il est refusé car le ballon était sorti juste avant la passe décisive. Et c'est finalement Coulaines, contre toute attente, qui va réduire l'écart par Didier Bouanga. Le jeune frère de Denis Bouanga est à la conclusion d'une belle action collective, en profitant également du laxisme manceau (2-1, 75').


Le Mans repart à l'attaque avec une action individuelle de Titouan Caro, qui élimine son vis-à-vis mais écrase trop sa frappe au premier poteau (76'). S'en suit cinq minutes de flottement dans les rangs Sang et Or qui se mettent à subir les vagues coulainaises. Une frappe est d'abord contrée, puis un centre vicieux est dégagé en catastrophe. Louis Mezerette doit à son tour intervenir sur une tête après un corner. Mais Coulaines semble manquer de jus sur la fin de match, et les dix dernières minutes sont à l'avantage des Manceaux.


Le Coulainais Kilian Chalumeau et le Manceau Izhak Hammoudi au duel | © Antoine Fraysse

Auteur d'une belle entrée, Caro mène un contre éclair et trouve Mesbah au second poteau. Le numéro 10 manceau crochète, puis trouve Liri en retrait qui frappe instantanément. Trop axial, le ballon est repoussé par Sow, mais la défense ne se dégage pas et offre une seconde chance à Lucas Martin qui voit sa tentative flirter avec la lucarne gauche du jeune portier coulainais. Les espaces sont de plus en plus nombreux pour les attaquants Sang et Or, et Khaled Mesbah en profite pour accélérer, combiner avec Richardson Atchaliso (qui vient de remplacer Hammoudi) et frapper, mais c'est au-dessus.


Finalement, Le Mans va parvenir à inscrire un troisième but pour s'assurer une victoire définitive. C'est encore Mesbah qui s'offre une chevauchée pleine axe pour mettre dans le vent les défenseurs et remporter son duel face au gardien. Un but en solitaire qui vient récompenser une prestation globale très intéressante (3-1, 90'). Le score ne bougera plus : Le Mans enchaîne un huitième match sans défaite toute compétition confondue et profite du match nul entre Pouzauges Bocage et La Roche VF B (2-2) pour s'emparer de la deuxième place, un point derrière le leader Nantes Bellevue, tenu en échec aux Herbiers B (1-1).



L'oeil de la TM


On a aimé :

  • Yakine Saïd puissance 8 : un nouveau doublé pour l'attaquant comorien, qui surfe sur sa bonne forme depuis le début de saison. Il porte son total à huit réalisations (cinq en championnat, trois en coupe) et renforce sa place parmi les meilleurs scoreurs de la poule. On a hâte de voir la suite !

  • L'apport des entrants : alors que les sorties à l'heure de jeu d'Erwan Colas et de Zaïd Amir pouvaient laisser penser que Le Mans allait se montrer un peu moins tranchant offensivement, ça n'a pas du tout été le cas. Kilian Liri et surtout Titouan Caro se sont tout de suite mis dans le rythme et ont apporté un vrai relai à l'équipe, tandis que Richardson Atchaliso a profité de la fin de match décousue pour placer des accélérations.

  • Le retour de blessure d'Izhak Hammoudi : entré en jeu il y a trois semaines en coupe, le cadet des frères Hammoudi était cette fois titulaire dans l'entrejeu manceau. Son profil atypique avait manqué à Olivier Pignolet qui a sans doute apprécié la copie rendue par son jeune joueur. Remontées de balle efficaces, passes tranchantes, on regrette juste qu'il se soit légèrement éteint après l'heure de jeu, sûrement en manque de rythme.


Arrivé au club cet été, Yakine Saïd est inarrêtable sur ce début de saison ! | © Antoine Fraysse

On a moins aimé :

  • Un match haché : malgré la victoire, ça n'aura pas été le plus beau contenu jamais proposé par les Manceaux. La faute à un match haché, voir tendu par certains moments, en témoignent les sept cartons jaunes distribués par M. Lecrenais (quatre pour Le Mans, trois pour Coulaines).


Le Manceau du match : Khaled Mesbah

Les débuts rêvés se poursuivent pour Khaled Mesbah. Déjà buteur en amical, puis en coupe, il a récidivé en allant au bout d'une longue action individuelle pour assurer la victoire du Mans FC. Mais ce but ne suffit pas à résumer la qualité de la prestation du milieu offensif, qui a fait beaucoup de bien aux Manceaux par ses percées dans l'axe et ses dribbles. Tout aussi à l'aise sur l'aile gauche, poste auquel il fut replacé après la sortie de Colas et jusqu'à l'entrée d'Atchaliso, il a été un poison constant pour la défense de Coulaines. Très prometteur !


Khaled Mesbah, quelques secondes avant d'inscrire son deuxième but en deux matchs | © Antoine Fraysse

À suivre…


Les Sang et Or font la grosse opération de cette sixième journée de R1. Parmi les quatre équipes du top 4, seul Le Mans a empoché les trois points. Nantes Bellevue conserve la tête avec onze unités, mais n'a désormais qu'un point d'avance sur son nouveau dauphin, et deux sur les réserves de La Roche VF et du SO Cholet. Nos voisins des JS Coulaines redescendent quant à eux au huitième rang avec six points.



Il reste deux matchs aux Manceaux pour conclure le mois de novembre. Focus à 100% sur le championnat avec deux déplacements compliqués : le premier à Saint-Sébastien-sur-Loire, qui vient de s'imposer à La Baule - Le Pouliguen (2-0), et le second à La Roche VF B pour rattraper le match reporté du week-end dernier. On se donne donc rendez-vous à la Pincenardière le samedi 2 décembre à 18 heures pour la réception d'Orvault !

199 vues0 commentaire

Comments


bottom of page