top of page

Annecy, l'heure de la revanche

[EDIT] A l'heure où parait cet article, le sort du FC Annecy n'est pas encore statué. Il est en attente de la décision du CNOSF puis de la FFF de maintenir Sochaux en Ligue 2. Si la réponse est positive, Annecy évoluera en N1, si elle est négative, Annecy évoluera en L2. Dans la première hypothèse, voici une présentation du club haut-savoyard qui affronterait Le Mans cette saison.



National? Ligue 2? ... Longtemps, Annecy s'est demandé dans quelle division il évoluerait en 2023/2024. Multipliant les tentatives médiatiques auprès de la LFP, il se pourrait bien néanmoins bien que ce soit au 3e niveau, quitté il y a un an seulement, que le FCA doive se démener pour prendre sa revanche.



Carte d'identité


Année de création : 1927

Stade : Parc des Sports (13 700 places)

Budget : non connu

En National depuis 2023

Distance avec Le Mans : 600 kilomètres

Nombre de confrontations avec Le Mans : 4 (3N, 1D)


Le club


Club bientôt centenaire (en 2027), le FC Annecy a longtemps attendu avant de jouer les premiers rôles au niveau national. Il sera d'abord un spécialiste du plus haut niveau amateur, siégeant non stop entre 1948 et 1971 au sein de sa plus haute division d'alors (CFA). Pensionnaire de la première D3 à sa création (1971), les Haut-Savoyards alterneront montées et descentes entre D3 et D4 pendant de nombreuses années avant d'atteindre enfin le Graal en 1988 avec l'accession en Deuxième Division. Une belle aventure qui va s'éterniser 5 saisons, mais dont l'issue sera brutale: une descente sur le terrain en National, prolongée quelques mois plus tard par un relégation administrative prononcée par la DNCG. Le FC Annecy devient l'Annecy FC et doit tout reprendre à zéro, depuis le 8e niveau!


La reconstruction sera lente. En 2013, quand Le Mans FC chutait administrativement en DH, Annecy lui était tout heureux de retrouver ce 6e niveau. Un nouveau chapitre se met en marche alors, avec un retour au nom originel (FCA). Les montées s'enchaineront à un rythme régulier: CFA2 en 2015, CFA en 2016, National en 2020, puis Ligue 2 en 2022 sous la houlette de Laurent Guyot. Une success story qui a pris fin abruptement en mai dernier.


La saison 2022/2023


Parlons d'abord des choses positives. La précédente saison a vu le FC Annecy réaliser le plus beau parcours de son histoire en Coupe de France. Après avoir sorti notamment Lyon-Duchère, Belfort et le Paris FC, le FCA écrit la plus belle page du club le 1er mars au stade Vélodrome en allant éliminer Marseille devant près de 64 000 personnes (2-2) aux tirs aux buts. Cet immense exploit sera malheureusement suivi d'une élimination en demi, avec les honneurs, face à Toulouse (1-2), futur vainqueur, au Parc des Sports.



L'énergie laissée dans cette compétition aura-t-elle joué un rôle dans l'issue fatale connue quelques semaine plus tard en championnat? Ce serait oublier que l'équipe de Laurent Guyot avait déjà très mal commencé la saison, pour son retour en Ligue 2. 3 défaites d'entrée contre Niort, Amiens et Laval, et une première victoire à la 6e journée, à Dijon (0-2) le 30 août.


Les Reds vont toutefois commencer à prendre la mesure du 2e niveau, et aligner des prestations de plus en plus abouties, sous l'influence entre autre de Moïse Sahi Dion, le buteur prêté par Strasbourg. Premier gros coup à la 11e journée, avec une large victoire à Guingamp (0-4), puis un succès de prestige face à Saint-Etienne (2-1) pour la 16e journée. A l'heure où la phase aller s'achère, Annecy occupe une rassurante 12e place, avec toutefois seulement 3 points d'avance sur le premier relégable.


Entre le 25 février et le 22 avril, les Haut-Savoyards vont vivre deux mois catastrophiques: 7 défaites en 9 matchs dont quelques claques comme à Sochaux (5-1) ou Nîmes (4-0). Malgré tout, Bosetti et sa bande restent en dehors de la zone rouge, et grâce à 5 matchs sans défaite, abordent la dernière journée à la 14e place.


La suite, on la connait... 1 point suffit au FCA pour se maintenir mais c'est par une défaite (1-0) au Paris FC que la saison s'achève. Dans le même temps, Pau et Laval s'imposent et Bordeaux/Rodez accouche sur un imbroglio clivant qui jouera en la faveur des Ruthénois. Dindon de la farce dans cette histoire, les Annéciens n'ont que les yeux pour pleurer, ce sont eux qui finissent à la 17e place.


Le mercato




La recrue Yacouba Barry | © FC Annecy

Conséquence inhérente à l'incertitude planant sur le futur proche du club, il est difficile pour le FCA d'attirer des nouveaux joueurs. Les premiers arrivées sont plutôt des profils d'espoirs prêts à relever le défi du N1, à l'image de l'ancien Louhannais Antoine Larose. Au rayon des départs, l'hémorragie a pu être contenue à l'heure actuelle avec, hormis les retours prévus de prêt, l'adieu fait au roc Arnold Temanfo, parti tenir la garde dijonnaise.


Arrivées: Hamjatou Soukouna (Sedan) ; Yacouba Barry (Lens B) ; Antoine Larose (Louhans) ; Moïse Mahop (Créteil)


Départs: Arnold Temanfo (Dijon) ; Madyen El Jaouhari (Etoile Carouge, SUI) ; Jonathan Ruque (sans club) ; Moïse Sahi Dion (Strasbourg, retour prêt) ; Maxime Bastian (Strasbourg, retour prêt) ; Yohan Demoncy (Paris FC, retour prêt) ; Ibrahima Baldé (Lens, retour prêt) ; Hady Camara (Guingamp, retour prêt)


La pré-saison


Malgré les incertitudes liés à l'avenir proche, le FCA a effectué une préparation classique, avec notamment un stage du dimanche 9 au vendredi 14 juillet à Cran-Montana (Suisse). Les rencontres amicales ont été très encourageantes avec notamment 3 victoires et 14 buts inscrits sur les 4 premières oppositions. Mais la claque reçue face à l'un des favoris du championnat, Dijon (4-1), a quelque peu douché l'enthousiasme.


Annecy vs ASSE | © FCA

7 juillet : FC Annecy 5-0 UNFP

buts: Kévin Farade (X2), Antoine Larose, Samuel Ntamack, Marculino Ninte

14 juillet : Yverdon Sport (L1 suisse) 1-4 FC Annecy

buts: Samuel Ntamack, Moïse Mahop, Zakaria Bengueddoudj x2

19 juillet : FC Annecy 3-2 FC Stade Lausanne Ouchy (L1 suisse)

buts: Antoine Larose, Samuel Ntamack, Yacouba Barry


26 juillet : FC Annecy 2-3 Saint-Etienne (L2)

buts: Alexy Bosetti, Zakaria Bengueddoudj

29 juillet : FC Annecy 1-4 Dijon FCO (N1)

but: Kévin Farade


4 août : FC Annecy vs Nancy (N1)


L'homme à suivre


Et si le successeur de Moïse Sahi Dion était déjà Red? Les talents offensifs au FCA ne manquent pas, mais cette saison pourrait bien être celle de la révélation Zakaria Bengueddoudj. L'attaquant de 23 ans figure déjà dans l'effectif haut-savoyard mais attend enfin le moment d'être lancé.


C'est à Saint-Etienne qu'il a fait ses gammes, intégrant le centre de formation des Verts à 16 ans, après des premières années passées dans sa ville natale de Rive-de-Gier puis à l'Olympique de Saint-Etienne. Dans le Forez, Zakaria performe avec les U17 (avec qui il finit meilleur buteur) puis passe brillamment chez les U19. Il participe à la campagne victoire de l'ASSE qui remporte la Coupe Gambardella 2019 face à Toulouse, finale où il entre en cours de partie. Bengueddoudj passe également quelques temps avec la réserve, mais malheureusement aucun contrat professionnel ne lui est proposé.


En 2020, il s'engage alors à Saint-Priest, en N2. Entre les blessures et l'arrêt anticipé des championnats amateurs, il ne porte qu'à deux reprises le maillot sang & or. S'en suit une période difficile pour celui qui a pour modèle Bafé Gomis. Une période de chômage entrecoupée de nombreux essais à droite et à gauche, dont l'un non concluant à Annecy. Il n'en voit la fin qu'au bout de six mois et une aventure dans le club suisse du CS Chênois (D4), où évolue alors Guy Nloga Ibongo, l'ancien Manceau. Un semestre épanouissant pour Zakaria qui retrouve la joie de jouer au foot.


A l'été 2022, Rémi Dru, l'entraineur adjoint annécien reprend contact avec lui et lui propose un contrat apprenti. Bengueddoudj revient alors en France et évolue tout cette dernière saison avec la réserve du FCA, en R1. Il apparait de temps en temps aux entrainements des pros, s'illustre lors des amicaux hivernaux et joue pour la première fois avec l'équipe première lors d'un match de Coupe de France face aux Diables Noirs de Combani (Mayotte) avec à la clé un doublé en 24 minutes de jeu. Il lui faudra encore un peu de patience pour avoir sa chance définitive dans le groupe de Laurent Guyot, qui loue son "état d'esprit extraordinaire". Il jouera 1 seule minute de Ligue 2, à Bastia le 15 avril, mais n'est pas convoqué pour la bataille du maintien.


Premier match de Ligue 2 | © TKM Swiss SA

Officiellement intégré à l'équipe première à l'intersaison, Zakaria a déjà inscrit 3 buts en prépa, dont l'un face à son club formateur. De bonnes sensations qui nous font dire qu'il pourrait être un élément clé dans l'opération remontée du FC Annecy.


L'effectif (au 01/08)


Gardiens : Florian Escales ; Thomas Callens ; Tidiane Malbec


Défenseurs : Gaby Jean ; Kévin Mouanga ; François Lajugie ; Hamjatou Soukouna ; Bissenty Mendy ; Jonathan Gonçalves ; Yacouba Barry ; Nathan Falconnier ; Moïse Mahop


Milieux : Vincent Pajot ; Alexandre Phliponeau ; Ahmed Kashi


Attaquants : Clément Billemaz ; Steve Shamal ; Kévin Testud ; Jean-Jacques Rocchi ; Antoine Larose ; Alexy Bosetti ; Kévin Farade ; Romain Spano ; Samuel Ntamack ; Zakaria Bengueddoudj


Entraineur : Laurent Guyot


Le prono (en cas de saison en N1)


Difficile de ne pas faire référence à l'intersaison 2022/2023 du FC Villefranche pour analyser la situation actuelle du FC Annecy. L'an passé, les Caladois avaient eux aussi attendu très longtemps avant de savoir dans quelle division ils évolueraient. Le repêchage in extremis de Bordeaux en L2 avait scellé leur sort, et avec une préparation si mouvementée, la saison du FCVB fut très compliquée, pas loin de voir le couperet de la relégation passer sur sa tête.


Dès lors, Annecy pourrait aussi connaitre un retour de flamme menaçant. Avec encore 6 descentes au programme, il faudra que les Annéciens aient rapidement la tête au National si la situation se présente. Le mercato n'a pour l'instant que peu apporté d'assurance, si ce n'est dans le sens des départs. Mais parmi les restants, s'ils se sentent concernés, il y a matière à conserver un bon niveau de jeu. Misons donc, au final, avec un objectif maintien à assurer au plus vite, avant de penser à une remontée, aujourd'hui encore utopiste.

126 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout

Comments


bottom of page