Le naufrage manceau


© Giani Moreno


Les Manceaux étaient attendus dans ce match face à Concarneau dans une rencontre importante dans la conquête au podium.


Sarthois et Bretons se cherchent dans ces premières minutes sans forcément se procurer des occasions. Il faut attendre la 22ème minute pour avoir une première vraie opportunité avec la frappe du sarthois jouant à Concarneau, El Khoumisti qui part dans les gradins occupés habituellement par le Virage Sud.

Après le temps fort concarnois, ce sont les Manceaux qui ont ce moment fort avec une première opportunité initiée par Youssouf sur coup-franc mais le cuir s’envole dans la tribune (27’). Félix Tomi se procure la grosse occasion de cette première période sur un corner à la rémoise, l’ancien ajaccien est trouvé au second poteau mais Vincent Viot sort le cuir (35’).

Les hommes de Didier Ollé-Nicolle sont beaucoup plus actifs dans le camp concarnois mais ils leur manquent de la chance sur cette frappe de Krasso seul face au portier breton.

Les Thonniers ne baissent pas les bras dans cette fin de première période puisque Boubaya tente une frappe à l’entrée de la surface mais la finition est manquante sur ce coup là. (40’)


Les 22 acteurs de la rencontre rejoignent le vestiaire sur un score nul et vierge.


En seconde période, les Sarthois se procurent une occasion avec Félix Tomi trouvé par Billal Brahimi, il pique son ballon face à Vincent Viot mais Peter Ouaneh sauve son équipe sur la ligne (56’).

L’espoir est de courte durée pour les Sarthois puisque l’USC ouvre la marque par l’intermédiaire d’Alexandre Vincent qui trompe Pierre Patron sur un belle passe en retrait d’El Khoumisti (0-1, 58’).

L’ouverture du score concarnoise donne un coup derrière la tête des Manceaux puisque 5 minutes plus tard, le premier buteur s’offre un doublé, seul dans la surface, libre de tout marquage, il vient tromper une nouvelle fois Pierre Patron (0-2,63’).

Abattus, les Manceaux sont impuissants face au réalisme concarnois qui ne déméritent pas. Avares de toute solution, les Sarthois s’inclinent une seconde fois consécutive et ont peut-être dit au revoir à la troisième place.


A une semaine du derby face au Stade Lavallois, les partenaires de Makan Aïko ne se mettent pas dans de bonnes conditions avant d’aller en Mayenne pour l’un des matchs les plus attendus par les supporters manceaux.


113 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout