L'ultime challenge d'Aliou Dembélé ?

En s’engageant en faveur du Stade Briochin cet été, le milieu de terrain de 33 ans rejoint le 10ème (et dernier ?) club de sa carrière. Retraçons le parcours de ce numéro 6.




Natif de Cergy-Pontoise en région parisienne, il décroche sa première licence de football dans sa ville de naissance. Il intègre à l'âge de 11 ans le centre de préformation du Paris Saint-Germain.




Une entame poussive dans les championnats amateurs


À l'aube de ses 16 ans, Aliou Dembélé se retrouve non conservé par le club de la capitale. Il prend son envol au sein du 5ème échelon du football Français. C’est effectivement en CFA 2 (N3) à l'Olympique Saint-Quentin qu’il paraphe son premier contrat. Cette première expérience hors du cocon Parisien se solde par un échec dans le club de l’Aisne.

C’est une division au-dessus la saison suivante qu’il tente de rebondir. Il va grappiller toutefois trop peu de temps de jeu (7 matchs) au Racing CF 92 (CFA) durant deux saisons.


Il bourlingue jusqu’à devenir un acteur majeur de Ligue 2 à Niort


C’est à Épinal (N1) qu’il découvre le monde professionnel. Dans les Vosges, il dispute deux saisons pleines (55 matchs).

À l’été 2013, il est transféré au Gazélec Ajaccio (N1). Sur l’île de beauté, il participe à la remontée en Ligue 2 du club insulaire. Et par la même occasion ouvre son compteur but en inscrivant 3 réalisations.

Non conservé pour autant, il signe à Boulogne-sur-Mer (N1), saison durant laquelle il récidive en terme de buts (3).

Promu en Ligue 2 à l’issue de l’exercice 2014-2015, Bourg-en-Bresse l’attire dans ses filets. Le milieu participe à l’intégralité des matchs et s’offre un but. Malgré tout, il n’est pas conservé.



Photo : Compte Instagram des Chamois Niortais



Il se relance dans la foulée chez les Chamois Niortais (L2) où il signe 2 ans (+ 1 en option). Il n’en honorera que 2. Au fil des matchs, il va se démarquer au point d´hériter du brassard. Il effectue ses deux saisons les plus abouties depuis son entame de carrière. Avec en point d’orgue, une confrontation face au PSG (son club de coeur) en Coupe de France en 8èmes de finale (défaite 0-2).

Durant le mercato estival 2018, il renoue avec les terres Corses à l’AC Ajaccio. Là-bas, il ne dispute que 16 matchs.

C’est au Stade Lavallois qu’il va de nouveau retrouver des couleurs. Entre 2019 et 2021, il va retrouver le brassard de capitaine. Le numéro 10 lui sera même confié.


Photo : Compte Instagram du Stade Lavallois



En bout de course, il quitte le club Mayennais et prend le cap à l’ouest. Chez les Griffons, le numéro 8 floqué au dos, il espère maintenir le club Breton une 3ème saison en N1.


Photo : Compte Instagram du Stade Briochin



Ce vendredi, les Manceaux devront donc se méfier de ce milieu défensif fort expérimenté. En face, Ibréhima Coulibaly et consorts devront faire le poids. D’autant plus que la récente aventure Mayennaise de Dembélé sera, pour le néo-Briochin, un moteur supplémentaire pour faire tomber l’ex-rival Sarthois dans son antre du MMArena.


Style de jeu

Dembélé avait participé à la victoire contre les manceaux lors du match retour la saison passée (2-1) en formant un duo intéressant avec le virevoltant Boudjemaa.

Il a donc été utilisé dans un milieu de terrain à deux dans le 4-2-3-1 lavallois l’année dernière.

Stade Lavallois – Orléans (34e journée de N1 2020-2021)


Dembélé est un joueur impliqué qui demande beaucoup le ballon notamment lors des relances. Malheureusement il n’a pas été souvent servi, du moins contre Orléans.

Il ne sera pas servi...


Certes il se libère du marquage mais ce qu’il propose ne permet pas forcément de faire avancer le jeu car il va être quasiment sur la même ligne que le porteur.


Par contre lorsqu’il est trouvé un peu plus haut il est la première rampe de lancement de l’équipe avec Boudjemaa. Même s’il se projette beaucoup moins que lui avec ou sans ballon, il peut néanmoins être à l’origine de passes verticales importantes.


Il est également intéressant lorsqu’il va compenser les déplacements de ses coéquipiers, notamment côté gauche lorsque Tom Duponchelle va monter. On le sait, l’ex-manceau adore participer aux offensives, Dembelé est un bon complément lors de ces situations.


Joueur de l’ombre mettant en lumière ses coéquipiers via ses déplacements ou ses relances, Dembélé ne sautera pas forcément à l’œil du spectateur mais il est l’un des garant de l’équilibre de son équipe.


Confirmation vendredi 6 août au MMarena avec son nouveau club.


222 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout