top of page

Ymraan Madi (U17 NAT) : « On va essayer d'aller chercher le plus haut possible »

Chaque mois, La Tribune Mancelle vous propose de découvrir le parcours d'un membre du club dans sa rubrique "Le Portrait". Pour ce quatrième épisode, nous avons interviewé Ymraan Madi, jeune joueur de la génération 2007 évoluant avec les U17 Nationaux.


© Antoine Fraysse

Ymraan est né à Saint-Pierre de La Réunion, à plus de 9000km du Mans à vol d'oiseau. Le jeune Réunionnais-Mahorais fait ses premiers pas dans le foot à la JS Saint-Pierroise, le club de sa ville natale, dont il portera les couleurs pendant huit saisons (2014-2022). Passé par le Pôle Espoir de La Réunion entre 2020 et 2022, il rejoint ensuite Le Mans FC pour poursuivre sa progression en France métropolitaine. Déjà titulaire avec la génération 2006 l'an dernier, il est l'un des piliers de Grégory Cerdan cette saison, toujours en U17 National.

 


"La JS Saint-Pierroise est l'un des meilleurs clubs de La Réunion avec le Saint-Denis FC"

Tu commences le foot à l’âge de 7 ans dans ta ville natale, Saint-Pierre. Comment décrirais-tu le football réunionnais par rapport à ce que tu as connu en France métropolitaine ?


Le football réunionnais, c’est sûr que c’est en dessous de la Ligue 1 et de la Ligue 2. C’est un niveau régional, mais pour moi c’est un peu plus au-dessus de Régional 1, c’est équivalent au niveau N2 à peu près. Même chose chez les jeunes, c’est en dessous de U17 National et U19 National.

 


Tu passes donc huit ans à la JS Saint-Pierroise, qu’on connait un peu ici pour ses beaux parcours en Coupe de France. Quelle place occupe le club à La Réunion ?


C’est l’un des meilleurs clubs de La Réunion avec le Saint-Denis FC. Pour moi, c’est la meilleure équipe ! Il y a beaucoup de supporters, je suis allé voir plusieurs matchs et à chaque rencontre, ils montrent que c’est une grande équipe, notamment en Coupe de France.

 


Ymraan en catégorie U11 à la JSSP, il y a six ans !

En 2022, tu quittes ta région natale pour venir jouer au Mans FC, comment s’est déroulée ton arrivée ici ?


J’avais commencé par faire des tests à Marseille, puis Guingamp et ensuite Lorient, mais ils ne m’ont pas gardé. Après, je suis arrivé au Mans en juillet, le club m’a permis de faire une semaine de tests pour voir, et à la fin de la semaine ils m’ont dit qu’ils me gardaient pour la saison. Parmi ma génération à La Réunion, d’autres ont aussi passé des essais en France. Samir Saïd Haribou a signé à Lorient, on a joué contre lui au match aller l’an dernier. Il y a aussi Isaack Ahamadi qui a été retenu au Toulouse FC, et Evan Gabriel qui a signé à Brest.

 


"Toute l'équipe a su augmenter son niveau"

Très vite, tu t’installes titulaire au poste de latéral droit avec les U17 Nationaux. Comment s’est passé ton adaptation à l’équipe ? As-tu été surpris par le niveau du championnat ?


J’ai été surpris oui, mais je m’y attendais un peu avec les essais que j’ai fait. Quand j’étais à La Réunion, j’étais déjà souvent surclassé, je jouais avec les plus grands, mais en U17 National le niveau était bien au-dessus de celui de La Réunion donc j’ai été impressionné même si je m’y attendais un peu. Concernant mon adaptation, ça s’est très bien passé. On est tout le temps ensemble avec mes coéquipiers, on se voit tous les jours à l’entraînement et au lycée, on s’entend bien !

 


Vous aviez finalement terminé septièmes après avoir longtemps figuré en haut de tableau, quel est ton ressenti sur cette saison 2022-2023 ?


L’année dernière on a fait un très très bon début de saison avec de très bons résultats. Ensuite, c’est devenu plus compliqué mais on travaillait quand même toujours autant. Avec des joueurs clés qui montaient avec les U19 Nationaux, c’est sûr que c’était pas pareil même si on avait toujours des bons joueurs en U17.


Ymraan face à QRM en ce début de saison 2023-2024 (victoire 3-0) | © Antoine Fraysse

Cette année, la trajectoire est pour l’instant inverse avec un début de championnat plus compliqué, mais une belle embellie depuis quelques matchs. Comment analyses-tu la situation ?


En début d’année on était un peu en difficulté, toute l’équipe, mais après au fil des matchs on s’est très bien amélioré. Toute l’équipe a su augmenter son niveau pour réaliser de meilleures performances, et c’est ce qui fait nos résultats aujourd’hui. Cette belle amélioration, c’est grâce au travail à l’entraînement, on se donne tous à fond, on est exigeants.

 


"C'était un vrai derby avec de l'engagement des deux côtés"

Le match nul arraché sur la pelouse du PSG (4-4) a-t-il été un tournant dans votre saison ?


On a vu qu’on pouvait faire de grande chose, quelle que soit l’équipe on est capable d’aller arracher des résultats positifs. Après, personnellement ça n’avait pas été un bon match pour moi. Mais pour l’équipe c’était un très très bon match, on a su mettre la barre haute pour pouvoir aller chercher ce résultat contre le PSG avec une égalisation en fin de match.

 


L’équipe reste sur un nul à domicile contre Laval (1-1)*, auquel tu n’as pas pris part à cause d’une blessure au genou. De ton point de vue de spectateur, comment as-tu ressenti ce derby ?


De base, je devais être sur le banc, mais comme mon genou a gonflé j’étais incapable de jouer, du coup j’étais en tribunes. C’était un vrai derby avec de l’engagement des deux côtés. Dans les vestiaires, on était à fond, on voulait absolument battre cette équipe. Malheureusement on n’a pas réussi, mais on n’a pas perdu ce match, ce qui est le plus important. Pendant la semaine, on mettait de l’exigence à l’entraînement, entre nous on se disait que c’était un derby et qu’on devait tout mettre en place pour gagner ce match. Après, il n’y a pas eu de pression particulière car des équipes comme Laval, on en joue tous les week-ends.

 *interview réalisée avant le match contre QRM (défaite 5-0)


Djeli N'Diaye et les Manceaux ont bataillé face à Laval, mais n'ont pas pu s'imposer (1-1) | © Antoine Fraysse


Quels sont les objectifs fixés par le coach pour les dix derniers matchs de championnat ?


Honnêtement, on n’en a pas encore parlé. Mais bien sûr, l’objectif c’est de monter en haut du tableau. En début de saison, l’objectif était de ne pas descendre, on visait le maintien. Mais maintenant on voit que l’équipe peut regarder devant, donc on va essayer d’aller chercher le plus haut possible.

 


 

Les U17 vus par Ymraan…


Le plus rapide ? Tayson Franquet !

Le plus technique ? Je dirais Ayoub Stiouet et Mohamed-Ali Chraiti.

Le plus drôle ? Egemen Sarac et Mohamed-Ali.

Le plus timide ? Titouan Mouchel.

Le plus travailleur à l’entraînement ? Yanis Daoud… et Leny Cormier.

Celui qui triche tout le temps ? Yanis (rires).

Celui qui ne comprend jamais les consignes du coach ? Egemen !

Celui qui fait le mieux le cri de guerre après une victoire ? Jessimy Domingos !



La Tribune Mancelle tient à remercier Ymraan pour sa disponibilité, ainsi que le club pour nous avoir accordé cette interview. Bonne chance aux U17 Nationaux pour la fin de saison !



606 vues1 commentaire

1 Comment


Unknown member
Feb 13

bonne continuation mon fils continue vos efforts maman est fière de toi inchallah kamougou aveindzé dieu et grand bisous mon cœur

Like
bottom of page