top of page

Thibaud Legrou (U18 R1) : « être décisif est mon objectif à chaque match »

Chaque mois, La Tribune Mancelle vous propose de découvrir le parcours d'un membre du club dans sa rubrique "Le Portrait". Dans ce deuxième épisode, nous sommes allés à la rencontre de Thibaud Legrou pour découvrir plus en détail la génération 2006 (U18 R1), à quelques heures d’un match important à Tours en coupe Gambardella.


© Antoine Fraysse

Né le 18 janvier 2006 au Mans, Thibaud a débuté le foot à l’âge de six ans au club de son village, l’EJ Antonnière. Rapidement surclassé, il gravit les échelons dans ce même club jusqu’en U13, où il est repéré par Le Mans FC. Après un passage au Pôle Espoir de Nantes entre 2019 et 2021, il entre à la section sportive du Lycée Sud où il découvre les catégories U16, U17 et désormais U18. Cette saison, le milieu offensif est l’un des joueurs plus utilisés par Alexis Percheron, et a déjà inscrit 6 buts en 7 matchs de championnat.



"L'objectif, c'est de remonter en U19 National"

Alors que la mi-saison approche, l’équipe reste invaincue en championnat et est toujours en lice en Gambardella. Quel bilan fais-tu de ce début d’exercice, tant sur le plan collectif que personnel ?


On travaille tous les jours à l’entraînement pour avoir les bons résultats le week-end. L’objectif, chaque week-end, c’est de gagner avec la manière. Sur ce point-là, on peut être contents de nous, mais il ne faut pas se relâcher.



Toi et tes coéquipiers découvrez le championnat U18 R1 après une belle saison en U17 National, comment juges-tu le niveau global après sept matchs ?


C’est un niveau différent, parce que l’intensité n’est pas la même. Ça reste très intensif quand même, mais le niveau est un peu plus faible. Après, ce n’est pas pour autant que c’est simple, sur un match tout peut arriver donc il faut rester sur ses gardes. Mais oui, c’est plus dur en U17 National.


Thibaud face au Stade Rennais en U17 National, le 25 mars dernier | © Azure_Photographe


Comment as-tu vécu la relégation des U19 Nationaux en fin de saison dernière, toi qui avais pu disputer quelques minutes avec eux lors du derby contre Laval ?


Personnellement j’ai été déçu, comme la plupart d’entre nous je pense, parce qu’on veut tous jouer au niveau national. On a été déçu quand on a appris ça, car même si on avait vu que c’était difficile on croyait tout de même en eux, comme eux croyaient en eux-mêmes. Mais maintenant, l’objectif c’est de remonter en U19 National pour l’année prochaine.



"Sur le terrain, j'aime beaucoup être libre"

Dans une semaine normale, quelle est la routine d’entraînement de l’équipe ?


On s’entraîne tous les jours après les cours. Le lundi c’est un peu plus récup’, le mardi c’est plutôt force avec des duels et du jeu, et le reste du temps c’est surtout du jeu avec des mises en place les veilles de match.



Le Mans se déplace ce dimanche à Tours pour le premier tour fédéral de Gambardella, comment appréhendes-tu la rencontre ?


On les avait déjà joués cet été en préparation, on avait gagné 3-2. Pour ce week-end, je suis plutôt optimiste, malgré le fait que Tours reste une bonne équipe. Elle est invaincue dans son championnat, donc il faudra rester méfiants. Mais de notre côté on est aussi confiants, il faudra bien aborder ce match pour ne pas faire de faux pas. On croit en nous, sur un match tout peut arriver donc on verra bien comment ça va se passer.


Thibaud lors de l'entrée en lice du Mans en Gambardella, le 9 septembre à Ecommoy | © Antoine Fraysse

Tu as déjà inscrit 10 buts en 5 matchs dans cette compétition, des stats inhabituelles pour un milieu de terrain. Tu es nostalgique de ton ancien rôle d’attaquant ?


Ouais, ça fait beaucoup repenser au passé ! Moi, quand je joue au foot, j’aime bien faire des passes décisives, me rendre utile en marquant des buts pour aider l’équipe. C’est ce qui me donne du plaisir dans le foot. Donc ça fait toujours plaisir de marquer un but ou de faire une passe décisive. Être décisif, c’est mon objectif à chaque match. J’avais été replacé au milieu à mon arrivée au Mans, alors qu’avant j’étais plutôt attaquant, ou sous l’attaquant. Mais je préfère jouer 8 pour toucher plus de ballons, et 10 parce que j’aime beaucoup être libre sur le terrain. 9, ça me correspond un peu moins maintenant.



"Je n'oublierai jamais d'où je viens"

Tu gardes un lien fort avec ton club d’enfance, l’EJ Antonnière (devenu depuis le FC Saint-Saturnin – La Milesse), quels souvenirs t’ont marqué durant ton passage là-bas ?


C’est un club qui m’a aidé à devenir ce que je suis aujourd’hui, et je n’oublierai jamais ça. Surtout mon coach Olivier Pichon qui m’a suivi quand j’ai commencé le foot et jusqu’à ce que je quitte le club, il a toujours été là. Après, si j’en suis là aujourd’hui c’est parce que j’ai travaillé donc je peux être content de moi, mais je n’oublierai jamais d’où je viens. En plus il y a d’autres joueurs du Mans passé par ce club, Titouan Caro (2004, R1) avec qui j’ai joué là-bas, Valentine Roger (2004, D2F) ou encore Yanis Daoud (2007, U17 NAT). Ça fait plaisir de voir qu’ils continuent à nous suivre sur les réseaux sociaux. Quand on a joué contre eux en Gambardella en octobre, c’était nostalgique pour moi.


C'est le poteau qui repoussera ce magnifique retourné de Thibaud contre son ancien club… | © Antoine Fraysse

Ton petit frère Antonin joue aussi au Mans FC, en U17 R1. C’est un objectif pour vous de jouer un jour dans la même équipe ?


Oui c’est un objectif, ça ferait plaisir. Mais c’est à lui de me suivre aussi (rires) ! On verra bien par la suite.



Comment envisages-tu la suite de la saison ? L’objectif remontée en U19 National est-il en bonne voie selon toi ?


Déjà l’objectif premier pour nous tous, c’est de remonter en U19 National parce que c’est dans ce championnat qu’on veut tous jouer l’année prochaine. Aujourd’hui on est sur la bonne voie, mais ce n’est que la première partie de saison. Lors de la deuxième phase il ne faudra pas faire de faux pas, ça pourrait nous nuire. Il faut prendre match après match, et on verra ce qu’on peut faire.


 

Les U18 vus par Thibaud…


Le plus rapide ? Ah je sais pas en vrai… je dirai JK (Andy Jr. Kadidi). Sinon en U17 Tayson (Franquet), c’est une bombe !

Le plus technique ? Gabin (Bernardeau), ou moi.

Le plus drôle ? Yannick (Ebalard).

Le plus discret ? Evann (Radé).

Le DJ du vestiaire ? Noham (Tomera).

Le meilleur danseur ? Ça danse pas trop en vrai (rires). Je dirai JK, ou Noham.

Celui qui râle toujours sur l’arbitre ? Ayoub (Mejri).

Celui qui est toujours en retard ? JK.

Celui qui finira forcément pro ? Jérémie (Matumona), il est sur la bonne voie. Ouais, Jerem et Louis (Mezerette), les deux.



Un grand merci à Thibaud pour sa disponibilité, et au club pour nous avoir accordé cette interview. Nous souhaitons également bonne chance aux U18 pour le match de ce week-end !



631 vues0 commentaire
bottom of page