top of page

Jérome Leconte : Une relégation « serait catastrophique pour le club »

Dernière sortie en 2023 pour la Zone Mixte de La Tribune Mancelle qui, lors de chaque match à l'extérieur, permet d'interroger une personnalité connaissant bien le prochain hôte du Mans FC, afin d'avoir son analyse sur l'équipe et le match à venir.


Quelques semaines après s'être affrontés en Coupe de France, au grand désarroi des Sarthois, le SO Cholet et Le Mans FC se retrouvent pour cloturer l'année civile dans les Mauges. Deux clubs dans une mauvaise passe, particulièrement côté Choletais, actuellement derniers du championnat. On a interrogé Jérome Leconte, qui commente régulièrement le SOC, pour obtenir son analyse sur la situation du club.





Bonjour Jérome! Pourrais-tu d’abord te présenter et nous raconter quel est ton lien avec le club du SO Cholet?


Bonjour. Je suis Jérome Leconte, je commente pour FFFTV les matchs de National, de la D1 Arkema et la Coupe de France. J'ai commencé à commenter le SO Cholet en 2017 lors de leur première année en National. Il m'arrive aussi de commenter Niort, mais généralement c'est essentiellement moi pour Cholet, je serais d'ailleurs aux commentaires vendredi. Par le passé,je commentais aussi pour la radio Sun.


Le SOC réalise une première partie de saison plus que difficile, avec déjà 11 défaites en 15 matchs ! Comment expliques-tu cette phase aller calvaire ? Y avait-il des signes lors de l’avant-saison qui t’avaient mis la puce à l’oreille ?


Sincèrement je n'aurais jamais cru que Cholet soit dernier après 15 matchs. Je me disais que ça n'allait pas être simple mais pas à ce point. Et si je pensais cela c'était pour deux raisons. La première, le fait de ne pas remplacer Yoann Le Méhauté et Milan Robin qui étaient la saison passée les deux maîtres à jouer de l'équipe. La seconde, aller chercher un entraîneur montenegrin, qui n'est jamais sorti du championnat du Monténégro et qui ne parle pas français.  Avec tout le respect que j'ai pour Goran Jovanovic, comment pouvait-il en être autrement que ce début de saison. Et on le sait quand on est dans une spirale négative dans le football, c'est jamais simple d'en sortir. Il leur faut faire une série pour se relancer. 




Rautureau « apporte joie de vivre et beaucoup de positif »

L’un des points sensibles côté choletais semble être le poste de gardien. Ousmane Ba, le titulaire, semble en manque de confiance, Dan Delaunay n’a joué qu’en Coupe, le jeune Yves Ingrand a encaissé 5 buts pour sa première et un nouveau portier arrive (Thomas Secchi, ex-Rodez)… Comment juges-tu la gestion de ce poste cette saison ?


On a coutume de dire qu'un gardien peut vous faire gagner des points. Ça marche aussi dans l'autre sens. Mais soyons clair c'est un poste où les erreurs se remarquent plus que n'importe quel autre poste. Ousmane Ba est arrivé pour être la doublure de Dan Delaunay, il a profité de la blessure en début de saison de Delaunay pour s'imposer parce que ses premiers matchs étaient prometteurs. Un gardien a besoin de confiance, il l'a perdu et ses erreurs n'ont pas été sans conséquences pour son équipe. Concernant Thomas Secchi, il n'a pas joué depuis mai dernier en étant le gardien remplaçant de la réserve. Son arrivée, ça veut dire aussi qu'un gardien va partir. Je n'imagine pas que Cholet reste avec 4 gardiens. 


Ousmane Ba | © QL_Design

Parmi l’effectif, un ancien Manceau : Jeffrey Quarshie. Utilisé à 8 reprises depuis son arrivée, il n’a pas encore trouvé le chemin des filets. Comment analyses-tu ses prestations et son apport dans le jeu choletais ?

Ce n'est pas simple pour un joueur d'arriver dans une équipe en plein doute, et en peu de temps il a connu trois coachs. Il gagne plus de temps de jeu et je pense que très vite il va s'imposer comme titulaire. C'est le profil d'attaquant que Cholet n'avait pas, percutant et puissant, il va amener aussi son experience du National. J'imagine sa motivation pour demain, jouer Le Mans et... son frère ! 


Jeffrey Quarshie va retrouver ses anciens partenaires | © Alex Poitard

La place de coach est brûlante dans les Mauges depuis le 1e passage de Stéphane Rossi. Est-il plus difficile qu’ailleurs d’être entraineur au SOC ? Et que penses-tu des premiers pas de Vincent Rautureau à ce poste ?


Ça, c'est à eux qu'il faut le demander. Au fond de moi je pense qu'il n'est pas facile d'être entraîneur tout court. La pression est partout. Pas sûr que Réginald Ray dorme super bien en ce moment, pas plus qu'à Châteauroux, Nîmes ou Nancy. Mais à Cholet, il y  a peut être un contexte différent, avec un président ambitieux et omniprésent. Quant à Vincent Rautureau, pour l'instant il n'a coaché qu'une rencontre, c'est donc difficile de se faire une idée, il faut lui laisser un peu temps, même s'il n'en a pas beaucoup.  En tous cas il apporte joie de vivre et beaucoup de positif. 




« Le Méhauté, c'est un joueur qui fonctionne à la confiance»

Deux anciens joueurs passés par le SOC portent aujourd’hui le maillot manceau : Nicolas Kocik et Yoann Le Méhauté. Quels souvenirs garde-t-on de ces hommes ? Suis-tu toujours les performances de YLM depuis son départ et es-tu étonné de ses difficultés à retrouver son niveau d’avec Cholet ?


Nicolas Kocik n'est resté qu'une saison à Cholet, il venait pour palier au départ d'Anthony Mandréa qui venait de faire une saison exceptionnelle. J'ai trouvé qu'il avait fait une saison correcte lors de son prêt. Cette saison-là n'avait pas non plus été la plus facile du SOC. Quant à Yoann Le Méhauté, c'est un joueur qui fonctionne à la confiance. Il est bourré de qualités et vous pensez bien qu'il ne les a pas perdues. Il fait partie des titulaires, et même s' il est un peu en dedans en ce moment, je n'ai aucun doute sur ses capacités à prendre les matchs à son compte. Il comptera dans le money time. 




Les deux clubs se retrouvent quelques semaines après un premier affrontement en Coupe. Grande différence, ce ne sera plus sur la même pelouse puisque la rencontre aura lieu au stade Pierre Blouen. Peux-tu nous rappeler la problématique du club qui ne joue pas toujours dans le même stade ces dernières saisons ? Est-ce que le fait d’être de retour à Blouen peut avoir une incidence positive sur les performances du club ?


Le stade historique du SO Cholet est le stade Pierre Blouen. Lors de la montée en National, les exigences de ce championnat ont obligé le SOC à déménager les soirs de match à l'omnisport. Ce stade est ancien et désuet, la ville est en train de refaire une pelouse hybride et quelques réparations en tribunes, d'où le retour à Pierre Blouen. C'est un tout petit stade de centre ville et si ça fait le plein, alors oui cela peut amener un peu d'énergie à l'équipe, mais pour ça faut faire le plein...



Erisoglu « n'a aucune limite sur ses objectifs pour Cholet, et il se bat pour les accomplir »

L’été dernier, le président Erisoglu indiquait attendre l’appel d’un repreneur pour quitter le club, et que même sans cela il s’en irait en fin de saison. A-t-on du nouveau sur le futur du SO Cholet à ce sujet ?


C'est un passionné, il aime le club, et a beaucoup investi. Autant de saisons en National ce n'est pas rien, on connait la difficulté de ce championnat. Il n'a aucune limite sur ses objectifs pour Cholet, et il se bat pour les accomplir. Mais, je crois que parfois, il se bat là où parfois il devrait déléguer. Je ne sais vraiment pas ce qu'il va faire mais je ne le vois pas abandonner.



Après 7 saisons consécutives à ce niveau, le SOC pourrait-il survivre à une relégation en National 2 en fin de saison ?


Non je ne pense pas. Pour moi, à tout point de vue, ça serait catastrophique pour le club. Autant financièrement que sportivement. Je pense que le président partirai et qu'il pourrait y avoir une vraie descente aux enfers.


Vois-tu, au contraire, des éléments positifs qui te permettraient de croire à une mission sauvetage en National finalement ?


Mais c'est ce qui me passionne dans ce championnat. Tout est possible. Rappelez vous Villefranche dans les derniers de National à la trêve et qui accroche le barrage à la fin de la saison. Évidemment que ça sera difficile, compliqué, mais quand vous analysez le classement il y a 3 matchs entre Versailles (7ème) et Cholet dernier. Vous faites une série, vous regagnez en points bien sûr et en confiance. Il faut être positif.


Oussama Abdeldjelil au duel avec Raphaël Calvet | © Instants photoballistiques

Traditionnelle question de fin : quel sera le score du match selon toi ?


On peut s'attendre à un match fermé. Les deux équipes ne doivent pas perdre, elles ne devraient pas se découvrir, sauf si un but arrive très tôt dans le match. Je vois 1-1, avec les 2 buts sur coup de pied arrêté.


Un grand merci à Jérome Leconte d'avoir pris le temps de nous répondre. Vous pourrez l'écouter aux commentaires de la rencontre ce vendredi (19h30) sur FFFtv.



© Jérome Leconte

112 vues0 commentaire

Comments


bottom of page