top of page

Gambardella : Le Mans fait tomber Cholet et file en 16es !

Encore invaincus cette saison, les U18 manceaux recevaient ce samedi à la Californie leurs homologues choletais pour les 32es de finale de la coupe Gambardella. Les joueurs d'Alexis Percheron se savaient attendus, eux qui avaient déjà battu Cholet plus tôt dans la saison (1-0) en championnat U18 R1.



L'avant-match


La première partie de saison s'est déroulée sans encombres pour Le Mans. Leader incontesté sur la première phase du championnat, les Manceaux devront rééditer ces performances sur la seconde phase pour valider l'accession en U19 National. En coupe, les Sang et Or ont passé six tours avec succès, dont le dernier en date à Tours (3-0) pour le premier tour fédéral. L'aventure avait commencé en septembre avec une victoire inaugurale à Écommoy (22-1).


Les Manceaux avaient commencé leur parcours en Gambardella à Écommoy | © Antoine Fraysse

En face, Cholet se présente en affichant le quatrième meilleur bilan du championnat, à seulement un point du deuxième. Les Choletais ont dû passer par les tirs au but pour éliminer Saint-Nazaire (1-1, 4-2) au tour précédent.


Au rayon des absences, Le Mans était amputé de son défenseur central Maxence Houlbert, récemment opéré, et de son latéral gauche Evann Radé, blessé. En revanche, quatre U17 Nationaux venaient renforcer les rangs de l'équipe : Leny Cormier, Jessimy Nunda Domingos, Tayson Franquet et Ayoub Stiouet.


  • La compo' : Mezerette - Boissé, Cormier, Nunda Domingos, Matumona - Tesson (c), Legrou - Kadidi, Bernardeau, Ebalard - Mejri

Remplaçants : Guérin, Franquet, Lasne, Stiouet, Tomera Fleury


Concentration pour les onze Sang et Or avant le coup d'envoi | © Antoine Fraysse

Le résumé


Dès le coup d'envoi de la rencontre, les Manceaux prennent Cholet à la gorge et vont trouver la faille sur leur première action offensive. Servi par Yannick Ebalard dans la surface, Ayoub Mejri frappe, c'est dégagé en catastrophe par un défenseur directement sur Gabin Bernardeau. Le numéro 10 manceau ne se pose pas de question et tire directement dans le but vide (1-0, 1'). Le Mans poursuit sur sa lancée et s'offre une nouvelle occasion chaude qui se conclut par une frappe au dessus de Lucas Tesson (5').


Sur un centre de Jérémie Matumona, Mejri pense doubler la mise mais le gardien de Cholet sort un très bel arrêt du pied (8'). Les Choletais parviennent à remettre un peu le pied sur le ballon, mais se font contrer : Bernardeau s'offre une belle percée avant de frapper, mais c'est sauvé in extermis par la défense alors que le public s'était déjà levé (17') ! Noa Boissé prend à son tour sa chance, mais c'est capté par le portier choletais (19').


Le capitaine du Mans, Lucas Tesson | © Antoine Fraysse

Alors que Le Mans domine outrageusement la rencontre, un coup du sort va remettre Cholet dans la partie. Sur un centre anodin, le capitaine Tesson juge mal la trajectoire du ballon et le touche du bras. L'arbitre n'hésite pas à siffler penalty, et Calvin Poiteau ne se fait pas prier pour égaliser (1-1, 22'). Les ardeurs mancelles sont refroidies, et Cholet s'enhardit avec une frappe lointaine accompagnée du regard par Mezerette (26'). Mais les jeunes Sang et Or reprennent leurs esprit : suite à un excellent travail de Mejri et Boissé, Andy Jr. Kadidi est lancé en profondeur et va remporter son duel avec le gardien (2-1, 30').


Les Manceaux poursuivent leur domination dans le dernier quart d'heure de la première mi-temps, mais manquent de réalisme pour inscrire un troisième but. À la pause, les Sang et Or sont devant mais rien n'est encore fait ! Le public sarthois est en tout cas bien présent pour pousser l'équipe jusqu'à la fin du match.


Hormis le penalty, Louis Mezerette n'a pas été mis à contribution dans ce premier acte | © Antoine Fraysse

Dès la reprise, Le Mans va à nouveau faire la différence dans les premières minutes : sur une récupération haute, Kadidi se présente face au gardien et s'offre un doublé pour breaker (3-1, 47'). Bernardeau tente ensuite un lob qui passe hors-cadre, puis frappe dans le mur sur un coup-franc bien placé. Cholet réplique avec une frappe hors de la surface, que Mezerette écarte en corner (54'). Cinq minutes plus tard, sur une action litigieuse, l'arbitre accorde un coup-franc généreux aux Choletais. De la tête, le défenseur central Anis Tachefini devance la sortie approximative de Mezerette pour relancer son équipe (3-2, 60').


Voulant insuffler un nouveau rythme à son équipe, Alexis Percheron décide de lancer Tayson Franquet à la place de Yannick Ebalard, puis Noham Tomera pour Andy Jr. Kadidi. Mais les rouges reculent de plus en plus, accumulant au passage les avertissements, et concèdent quelques situations dangereuses. Et sur l'une d'elles, les Choletais vont à nouveau obtenir un penalty suite à une faute assez légère de Boissé. Mezerette part du bon côté mais le ballon est trop bien placé Nathan Oger, entré en seconde période (3-3, 78').


Malgré le doublé de "JK", les Choletais sont parvenus à recoller au score | © Antoine Fraysse

Les dix dernières minutes s'annoncent aussi tendues qu'indécises. Troisième changement manceau avec la sortie d'Ayoub Mejri pour l'autre Ayoub (Stiouet). Et alors que les deux équipes se rendent coup pour coup, Le Mans va finalement faire craquer son adversaire. Matumona hérite du ballon dans son couloir gauche, accélère pour effacer un premier joueur, en crochète un second, puis décroche une frappe qui vient se loger dans le petit filet du gardien scotché sur sa ligne (4-3, 88') ! Le banc manceau explose, et le public exulte : quel match !


Mais il reste encore quelques minutes à disputer, et le SOC a déjà montré qu'il savait revenir dans un match même quand celui-ci semble plié. Les Manceaux vont donc faire le dos rond, et empêcher Cholet de s'approcher du but de Louis Mezerette. Finalement, sur un pressing haut et agressif, Bernardeau vient chiper les ballon au défenseur et file droit vers le but, fixe le gardien avant d'offrir sur un plateau le but à Stiouet, qui clôt définitivement le score (5-3, 90+3'). Le Mans file en seizièmes, et c'est mérité au vu de la domination globale sur ce match !


QUALIFIÉS ! | © Antoine Fraysse

L'œil de la TM


On a aimé :

  • Le scénario incroyable : on ne s'est pas ennuyé avec huit buts ! On peut remercier les Manceaux pour avoir mis un tel rythme dans ce match, et ce jusqu'à la dernière minute avec une victoire arrachée au buzzer.

  • La domination tactique et physique : Le Mans a globalement dominé son adversaire tout au long de la partie, se créant la plupart des occasions. En plus d'un jeu de passes bien huilé, les jeunes sarthois ont également sur faire la différence dans le jeu physique et aérien, avec notamment un Mejri très précieux dans le rôle de pivot.


Le jeu physique d'Ayoub Mejri aura énormément pesé sur la défense choletaise | © Antoine Fraysse

  • L'ambiance à la Californie : les supporters manceaux étaient nombreux dans les gradins et en bord de pelouse. Les deux derniers buts ont notamment été fêtés en communion entre joueurs et spectateurs !


On a moins aimé :

  • Les trois buts encaissés : au vu de la maîtrise mancelle, particulièrement en première période, on peut regretter que les Manceaux n'aient pas su se montrer plus solides défensivement. Il faut aussi souligner la réussite presque insolente des Choletais, qui ont parfois bénéficié de décisions à leur avantage.


Le Manceau du match : Jérémie Matumona

C'est évidemment le héros du match : le latéral gauche Jérémie Matumona s'est mué en buteur décisif pour permettre au Mans de reprendre l'avantage dans les dernière minutes du match. Habitué à alterner entre U18 et équipe réserve, Jérémie a réalisé un match très propre au-delà de son but, toujours prêt à jouer vers l'avant et à trouver des solutions pour ressortir proprement le ballon quand Cholet pressait haut. Le tout avec toujours beaucoup de calme et d'à-propos.


Jérémie Matumona Makanga réalise une très belle saison | © Antoine Fraysse

À suivre


Pour connaître le futur adversaire du Mans, il faudra attendre jeudi pour le tirage au sort des 16es de finale. À ce stade de la compétition, il ne reste plus que les meilleurs équipes françaises. Alors, face à qui se jouera le destin des Sang et Or ? Et où ? Réponse le 18 !


Côté terrains, les Manceaux vont d'abord entrer en lice dans une autre coupe : la coupe des Pays-de-la-Loire U19 Initiatives, ce samedi 20 janvier. Ce sera sur la pelouse de l'US Changé (U18 R2) en Mayenne, un adversaire a priori à la portée de nos jeunes joueurs ! La deuxième phase de championnat débutera quant à elle le 3 février avec un déplacement à Fontenay-le-Comte, troisième lors de la première phase et face à qui les Manceaux avaient dû concéder le nul (2-2)… Un seul mot d'ordre : ne pas relâcher les efforts et tout donner pour décrocher l'accession en U19 National !


La rage de vaincre ! | © Antoine Fraysse

101 vues0 commentaire
bottom of page