top of page

Bruno Pajot : « L’équipe joue certains matchs à fond, d’autres les joueurs perdent tous leurs moyens »

Déplacement à Versailles pour cette seconde Zone Mixte 2024 de La Tribune Mancelle qui, lors de chaque match à l'extérieur, permet d'interroger une personnalité connaissant bien le prochain hôte du Mans FC, afin d'avoir son analyse sur l'équipe et le match à venir.


Le Mans FC rend visite au FC Versailles pour un duel entre deux équipes qui aimeraient bien s'éloigner de la zone de relégation, dangereusement proche. Pour appréhender la nouvelle mouture de ce FCV, nous avons interrogé Bruno Pajot, qui fut à l'origine de la création du premier groupement de supporters du club versaillais, le Kop du Roy.





Bonjour Bruno, merci de prendre le temps de nous répondre. Avant de parler du club, serait-il possible de vous présenter rapidement ?


Bonjour à tous les supporters du Mans. Je suis Bruno, supporter du FC Versailles depuis toujours. J'ai commencé le football au FC Versailles, j'avais 6 ans et aujourd'hui j'en ai 58.



Vous êtes le président du Kop du Roy, groupe de supporter du FC Versailles, créé il y a peu…


Le Kop du Roy a été créé à la demande de notre ancien entraîneur (NDLR: Youssef Chibhi). C'est lui qui avait fait la démarche de venir me voir à la suite de notre belle saison avec la montée en National et la demi-finale de Coupe de France. Nous sommes 39 membres de tous les âges, un Kop familial avant tout ! Dans la mesure du possible, on fait aussi les déplacements les plus proches comme au Red Star, à Orléans, à Dijon, à Châteauroux, à Rouen et bien sûr Le Mans, voire Avranches et Cholet. En dehors de l’équipe National, il nous arrive aussi d’aller supporter les U18 qui viennent de jouer leur 16e de finale de Coupe Gambardella à Ivry (NDLR: match arrêté en raison de problèmes de sécurité alors que Versailles menait 2-0).




« Le sport à Versailles, c'est très compliqué »

Quel est l’engouement populaire autour du FC Versailles ? De l’extérieur, il semble limité ?


Il faut savoir que le sport à Versailles, c'est très compliqué… C'est plus une ville d'histoire avec notre château connu dans le monde entier. Il n’y a pas de sport qui marche mieux que le football ici mais il y a plus de moyens mis sur d’autres pratiques, comme le rugby, l'équitation ou le tennis par exemple. Malheureusement l’engouement sera toujours compliqué à mon avis avec les Versaillais, peut être aura-t-on un petit noyau de supporters mais ça sera surtout des supporters plus généralement yvelinois.


Le stade Jean-Bouin | © Thomas Jobard / @fcversailles

Qui dit public dit stade… sujet compliqué on dirait côté FCV qui est toujours délocalisé à Jean-Bouin. Du nouveau de ce côté ?


Pour le stade, aujourd'hui nous évoluons toujours au stade Jean-Bouin, situé à Paris à 12 km de Versailles. C'est vrai que nous aurions aimé jouer dans notre stade versaillais de Montbauron, mais cela reste très compliqué notamment pour la question du voisinage… On s'est fait une raison. Les joueurs, eux, ont l’habitude de jouer à Jean-Bouin désormais donc ça n’a aucune incidence, l'ennui est surtout pour les supporters. Alors, oui, il faudra bien avoir un jour notre propre enceinte mais ça passera sûrement par une construction. Ce sont aux présidents désormais de faire le travail avec les élus locaux afin de trouver des financements pour cela car le stade Montbauron ne sera jamais homologué avec le problème des riverains qui ont le bras long. Quant à la mairie, elle n’a pas besoin du football pour vivre…



Promu l’an passé, le club a raté de peu la montée en Ligue 2 la saison dernière, et a fait une première moitié 2023-2024 plutôt discrète. Votre sentiment sur ces 18 mois  ?


L'année dernière, nous avons fait une très belle saison pour un promu. Et au final il n'y a pas vraiment de regret de ne pas être monté. Parce que la Ligue 2 aurait nécessité des moyens importants, nous n'aurions pas eu de stade homologué car Jean-Bouin n'est pas un choix possible en Ligue 2... Quant à cette saison, l’équipe joue certains matchs à fond, d’autres rencontres on dirait que les joueurs ont perdu tous leurs moyens, tout leur football... Du coup, avec cette formule de six descentes et deux montées , le club vise au mieux je pense la première partie de tableau, et surtout avec un maintien rapide.




« Cris, vous ne nous avez pas fait un cadeau en le virant »

Quand on associe Le Mans et Versailles, difficile de ne pas penser aux deux précédents coachs versaillais, Cris et Laurent Peyrelade, qui ont joué un rôle dans les 2 clubs ! Mais aussi aux joueurs actuels Pierre Gibaud et Loïc Damour…


Pour l'entraîneur Cris, vous ne nous avez pas fait un cadeau en le virant du Mans ! Nous n'avons jamais compris ses compositions, ses choix etc... Bref, nous sommes contents qu'il soit parti ! Quant à Laurent Peyrelade, au début de saison nous avons revu une équipe avec du jeu, de l'envie mais cela n'a pas duré longtemps. Au final on lui reprochait un système trop défensif où l’important c’était de ne pas perdre.


Ancien manceau, Loïc Damour est actuellement blessé | © Thomas Jobard / @fcversailles

C'est vrai que nous avons deux anciens joueurs du Mans qui font partie de notre effectif. Pour Pierre Gibaud, je dirais qu'il est une valeur sûre et une très bonne personne. Pour Loïc Damour, c'est un très bon joueur qui apporte sur le terrain. Malheureusement il est blessé et on attend son retour.



Depuis l’été dernier, le club a été repris par Alexandre Mulliez. Avez-vous constaté du changement suite à cette nouvelle direction ?


En arrivant, ils ont trouvé un club avec des stars surcotées et très bien payées pour une équipe de National. Par contre, ils ont su s'entourer de très bonnes personnes pour l'avenir du club, avec des ambitions de montée au niveau supérieur. Avec ces deux nouveaux présidents, le Kop du Roy a de très bonnes relations, car ce sont des personnes à l'écoute et très présentes ce qui nous change des anciens...



La traditionnelle question de fin : quel sera selon vous le score du match de vendredi ?

 

Maintenant venons en aux choses sérieuses, le score... Je pense que Versailles gagnera dans son stade 2-1.


J'en profite pour souhaiter un bon déplacement aux supporters du Mans et j'espère que vous serez bien reçu à Jean-Bouin comme nous l'avons été ces deux dernières saisons.


Un grand merci à Bruno Pajot d'avoir pris le temps de nous répondre. Vous pouvez retrouver le Kop du Roy sur les différents réseaux sociaux.



© Thomas Jobard / @fcversailles

116 vues0 commentaire
bottom of page