Zana Allée, enfin on espère pour le Mans…


Le Stade Briochin a perdu cet hiver l’un de ses meilleurs éléments en la personne de Yohan Le Méhauté, présenté lors du match aller, qui défend les couleurs choletaises désormais. Récemment, Maxime D’Ornano a lâché les commandes pour laisser son adjoint, David Le Goff, mener la troupe briochine jusqu’à la fin de saison. Force est de constater que le promu a bien géré cette seconde partie de saison. La Tribune Mancelle vous propose un petit aperçu sur un ailier, qui a passé de nombreuses années en terres bretonnes.


(Zana Allée, sous les couleurs briochines)

© Stade Briochin


Zana Allée, franco-irakien, est né en mars 1994 à Duhoq et espère bien un jour représenter son pays d’origine, et pourquoi pas avec son frère cadet, Ahmad, qui évolue lui aussi au Stade Briochin. Rapidement arrivée en France, c’est en Bretagne que s’est installée la famille Allée, l’occasion pour le jeune Zana de commencer le football au sein de l'AS Ginglin-Cesson. Considéré comme la pépite du centre d’entraînement rennais, La Piverdière, d’où est sorti un certain Maxime Bernauer, Zana Allée a franchi quelques étapes en Bretagne mais aurait pu découvrir un club prestigieux d’outre-manche bien plus tôt que prévu. En 2008, Arsenal et son mythique coach Arsène Wenger s’étaient intéressés au jeune franco-irakien de 14 ans, qui avait passé un essai à Londres. Finalement, il décide de rester à Rennes pour passer d’autres caps en restant proche des siens. Quelques années plus tard, ce sont les ordres de Philippe Montanier que les débuts de Zana Allée, dans le monde professionnel, voient le jour alors qu’il n’est âgé que de 19 ans.


Malheureusement pour lui, après les promesses, les ennuis se pointent et Allée ne parvient pas à s’affirmer. Prêté à l’AJ Auxerre où il ne dispute que 30 minutes de jeu, durant la seconde partie de la saison 2013-2014, il revient à Rennes et la réserve pour la saison 2014-2015 avec un bilan de 6 buts en National 2. L’AC Ajaccio se positionne sur “la pépite rennaise” et l'enrôle. En Corse, le natif de Duhoq est vite utilisé mais n’est jamais décisif. Olivier Pantaloni le retire de ses plans, il finit la saison 2015-2016 en réserve. Aucune minute en Ligue 2 la saison suivante, l’ACA l'envoie en prêt à Concarneau en janvier 2017. Il retrouve sa famille mais également le terrain, il foule la pelouse à 17 reprises, bon bilan pour une demie-saison.


Arrivé sur le tard à Saint Brieuc, il rejoint le club breton 15 jours après son frère cadet, c'est-à-dire début novembre. L’aventure briochine dure pour Allée, et ce n’est sans doute pas pour lui déplaire, lui qui cherchait de la stabilité. Les années passent et Zana est de plus en plus important dans le dispositif breton. Pas le joueur le plus décisif qu’on ait connu, il n’a marqué que 9 buts depuis son arrivée, le franco-irakien peut se réjouir d’avoir été un acteur majeur de la montée en National du Stade Briochin. Cette saison, Zana Allée a délivré 2 passes décisives auxquelles s’ajoutent 2 buts, il peut se targuer d’être le joueur de champ le plus utilisé par le staff briochin, il n’a loupé que le premier match de la saison à Sète et la confrontation l’opposant au Red Star.



Décrit par son frère comme un joueur vivace et très rapide, Zana Allée tentera de mettre à profit son aisance technique pour éliminer les défenseurs manceaux sur les premiers mètres. Disposant d’un physique parfois jugé comme frêle, les Manceaux auront sans doute affaire à leur puissance pour éliminer un briochin confiant… En bref, Zana Allée pourrait être le joueur clé du dispositif adverse ce lundi, mais il ne faudra pas pour autant mettre de côté les autres joueurs, notamment son petit frère Ahmad qui dispose d’une belle qualité technique.

Stade-Briochin - Le Mans FC, c’est demain à 18h45 sur Canal+Sport. Allez Le Mans !



249 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout