Le Mans FC vs Concarneau : Le Labo

Après deux défaites consécutives, les Manceaux se doivent de réagir avec la réception de l'US Concarneau. Voici quelques chiffres pour remettre le match en perspective.


9

Ce sera le 9e match officiel opposant Le Mans à Concarneau. C'était également l'affiche du 9e match officiel de l'histoire du MUC72. L’équipe bretonne est en effet un vieux compagnon de route puisqu’elle faisait déjà partie du groupe des Sarthois lors de leur toute première saison d’existence du club, en 1985/1986. Le 19 octobre 1985, les Sarthois étaient tenus en échec à Léon-Bollée (1-1) par de vaillants Thoniers, pourtant pas favoris.


Compte-rendu du premier Le Mans/Concarneau [Ouest-France du 21/10/1985]

Jusqu’à la saison dernière, les Manceaux se faisaient une joie d’affronter les Thoniers : 3 victoires et 3 nuls lors des 6 premières confrontations. Mais en 2020/2021, l’inversion du rapport de force a été rude : deux défaites sans contestation possible, aussi bien à l’aller à Guy-Piriou (3-1) qu’au retour au MMArena (0-2).

Pour effacer ses récents souvenirs, il faudra plutôt aller puiser dans ce match de janvier 2019, où des manceaux déjà malmenés avaient trouvé les ressources pour prendre 3 points salvateurs dans les arrêts de jeu grâce (déjà) à l’inévitable Mamadou Soro !



 

3

Après Sedan et Laval… Concarneau ? L’hypothèse d’une troisième défaite consécutive fait froid dans le dos et on n’imaginait pas les Manceaux être confrontés si rapidement à ce scénario après ce bon début de saison. La passe de 3 sera donc à proscrire, mais elle n’est pas impossible et revient même au moins une fois ces dernières saisons.

L'exercice passé, la bande à DON avait connu une seule fois ce raté, entre les 25e et 27e journées et des échecs à Sète, contre Concarneau et à Laval. Une manière de toucher le fond avant un sursaut d’orgueil ensuite pour terminer la saison invaincu.

Lors de la saison de la montée en Ligue 2 sous Richard Déziré, il était aussi arrivé aux Sarthois d’enchainer trois fois 0 point, toujours vers la même période de fin d’hiver, en succombant successivement contre Villefranche, à Tours et contre Rodez.


 

4

Attention chat noir ! Le Mans retrouve l’un des entraineurs qui lui réussit le moins dans son histoire. Stéphane Le Mignan, coach des Thoniers, a en effet joué 4 fois les Manceaux, pour autant de victoires à chaque fois.

Aux deux succès enregistrés la saison passée avec l’équipe bretonne, il faut en effet ajouter les 2 victoires obtenues avec Vannes en 2010/2011 (défaites ô combien douloureuses on s’en rappelle).

Alors, est-ce que le coach né à Auray détiendrait la recette magique pour mettre en échec les Sarthois à tous les coups ? Rien n’est moins sûr. En revanche, si par malheur il venait à prendre de nouveau les 3 points ce vendredi, il rejoindrait ainsi le seul entraineur qui a remporté ses 5 confrontations face aux mucistes, le regretté Gérard Houllier.


 

3

Ils seront trois anciens joueurs manceaux à revenir au MMArena ce vendredi, Concarneau étant l’équipe du national comportant le plus d’ex-Sang et Or.

Le public présent dans les tribunes va notamment pouvoir acclamer Georges Gope-Fenepej. Avec 3 saisons passées sous le maillot manceau, le Kanak a joué 48 matchs avec Le Mans, et inscrit 8 buts. Si de trop nombreuses blessures ont terni son passage, les supporters conservent toutefois de beaux souvenirs de gestes techniques improbables, ainsi que son but formidable inscrit à Troyes. Ce sera la toute première fois qu’il rencontre les Manceaux en tant qu’adversaire.

Un autre homme qui revient déjà dans l’enceinte sarthoise sera Maxime Etuin. Même s’il n’a passé qu’une saison sur les bords de la Sarthe, le milieu a laissé un souvenir plutôt positif. 20 matchs disputés, pas de but (même s’il n’est pas passé loin contre Boulogne), et une place de titulaire qu’il n’aura pas réussi à s’assurer sous Didier Ollé-Nicolle. Son départ avait pourtant surpris tant son potentiel au milieu aurait pu être d’une grande utilité dans l’effectif de Cris. Pour Maxime, ce ne sera pas une première d’affronter les Sarthois puisqu’il avait déjà été adversaire sous le maillot de la réserve lorientaise en août 2017 (il avait même inscrit un but sur penalty).


Maxime Etuin retrouve le MMArena ce vendredi [© P_Ch Graph']

Pour Vincent Viot, ce ne sera pas son premier retour au Mans. Il était en effet déjà dans les cages concarnoises en mars dernier, mais sans public pour assister à l’événement. Le MMArena, il le connait peu finalement. Manceau d’origine, formé au club, son histoire avec l’équipe première sarthoise aura été courte mais fondatrice, puisqu’il était dans les cages des tous premiers matchs de la saison de DH en 2013/2014, avant le retour de Thibault Ferrand. Passé par Luçon et Béziers entre temps, il est depuis 2 ans à Concarneau et fait partie des tous meilleurs gardiens de la division.


38 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout