ENTRETIEN - Diego Artu

Mis à jour : janv. 29

Le Mans FC se déplacera chez les Voltigeurs de Châteaubriant ce samedi 30 Janvier. À l’affiche, un 6ème tour de Coupe de France au Stade de la Ville en Bois dont le coup de sifflet sera donné à 14h.


(L’équipe castelbriantaise - © Voltigeurs Châteaubriant)


Fort d’un début de saison remarquable - 1 défaite en 9 matchs - les hommes de Daouda Leye et de Florian Plantard ont été coupés dans leur élan suite au protocole sanitaire. Les castelbriantais pointent à la 2ème place du groupe A de National 2, si l’affiche était palpitante au moment du tirage au sort, n’y a-t-il pas une injustice et une inégalité concernant la tenue de ce match ?

Prévenus seulement la semaine dernière, les Voltigeurs de Châteaubriant se tiennent prêts pour la confrontation face aux Sarthois ! Si Le Mans FC a continué de jouer ces derniers mois, il n’en a pas été de même pour ces adversaires d’un jour…


Pour marquer le retour de la Coupe de France, La Tribune Mancelle s’en est allée à la rencontre de Diego Artu, 22 ans, latéral droit castelbriantais, qui a déjà affronté Le Mans FC, plus jeune, en Coupe Gambardella.


(Diego Artu sous les couleurs castelbriantaises - © Voltigeurs Châteaubriant)


Diego, peux-tu nous raconter ton parcours footballistique ?


J’ai commencé le football à l'âge de 5-6 ans à l’US Méral-Cossé, la ville où j’ai grandi. Ensuite, j’ai rejoint le Stade Lavallois en U15 Pays de la Loire. L’aventure a duré jusqu’à la réserve puis j’ai décidé de rejoindre les Voltigeurs de Chateaubriant, il y a 2 saisons maintenant.


Formé milieu de terrain, il semble que tu as déjà joué défenseur droit aussi, comment expliques-tu cette polyvalence à seulement 22 ans et quel poste occupes-tu cette saison à Châteaubriant ?


Oui, j’ai été formé au poste 6, et même 8, au Stade Lavallois. Arrivé à Châteaubriant, j’ai directement joué au poste de latéral droit. C’est un poste que j’aime et que je maîtrise mieux désormais. J’ai la chance de pouvoir m’adapter à plusieurs postes dans le secteur défensif. Pour pouvoir s’adapter, il ne faut pas se poser de question, si les coachs t’ont dit de jouer à ce poste, c’est que tu en es capable, alors il ne faut pas réfléchir et jouer.

Si maintenant on me demande à quel poste je joue, je n’hésite plus, je dis latéral droit.


Vous avez débuté la saison de National 2 sur de bons rails avec 4 victoires, 4 matchs nuls et 1 défaite. L’objectif du club était lequel en début de saison ? Était-il revu à la hausse après ces premiers matchs ?


On ne s’est jamais posé de question, on a pris les matchs les uns après les autres avec l’envie de gagner, d’obtenir les 3 points à chaque fois, d’imposer notre style de jeu, et ce même à l’extérieur. Nous sommes 2ème, on ne peut être que satisfaits de nos performances.


Malheureusement pour le football amateur, les championnats ont été arrêtés en raison de la pandémie du COVID-19, quelle a été la réaction au sein du vestiaire ? Et surtout, comment se sont passés ces derniers mois sans match ?


On s’en doutait, la situation sanitaire devenait compliquée. La santé, c’est le plus important. Arrêter le championnat était la meilleure solution. Maintenant, c’est vrai qu’en étant compétiteur, le football nous manque et nous avons hâte de retrouver le rectangle vert. Les derniers mois, nous avons gardé contact entre joueurs et staff pour la cohésion mais aussi pour se motiver et garder la forme. S’entretenir seul, quand on n’a pas de date de reprise, c’est compliqué.


Vous n’avez appris que récemment que vous recevrez bel et bien Le Mans FC pour le match de Coupe de France qui se tiendra ce week-end, quel sentiment a pris le dessus ? L’excitation et la joie de pouvoir se retrouver pour un match officiel ou bien l’inquiétude de ne pas être prêt et la peur de se blesser ?


La joie, bien évidemment ! Quel compétiteur n’est pas content de reprendre la compétition? Pour le reste, les coachs ont su s’adapter au mieux à notre corps, ils étaient à l’écoute et c’est le plus important. Nous sommes prêts.


Tu es formé au Stade Lavallois, ce match te motive-t-il encore plus vis-à-vis de la rivalité Le Mans-Laval ?


Je n’ai jamais été plus motivé par un adversaire que par un autre. Que ce soit Le Mans ou un autre club, la motivation est toujours au maximum et encore plus en Coupe de France, contre une équipe de National.


Un dernier mot, la Coupe de France est plus que jamais particulière cette saison, avez-vous un message à faire passer ?


C’est vrai que séparer les clubs amateurs et professionnels reste inédit, je pense. Maintenant, c’était la meilleure solution pour la finir.


Pour information, cette saison, Diego Artu a participé à tous les matchs joués par les Voltigeurs de Châteaubriant, ne loupant pas la moindre minute de jeu. Il a par ailleurs inscrit un but, face au FC Lorient B, et délivré une passe décisive pour son partenaire et attaquant David Vernet. Sur son côté droit, Diego ne comptera pas ses efforts et mettra sa hargne au service de son collectif pendant les 90 minutes ou plus de cette confrontation ! Nul doute qu’il ne lâchera rien et qu’il donnera le maximum pour que son équipe joue un mauvais tour à la nôtre.


La Tribune Mancelle tient à remercier vivement Diego Artu d’avoir pris le temps de nous répondre afin que vous puissiez lire ces quelques mots.



532 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout