Zone Mixte - Passion Tango nous livre ses réponses !

Vendredi 17 septembre 2021, Le Mans FC se déplace au stade Francis Le Basser pour y affronter son rival, le Stade Lavallois. Alors que les locaux sortent de 2 victoires consécutives, les Manceaux appréhendent ce match après avoir partagé les points avec Bourg-en-Bresse et été défaits face à Sedan. Ce derby se conclut par une victoire 2-1 des joueurs tangos qui, grâce à leur buteur maison Geoffray Durbant, enfoncent les sarthois dans une certaine crise. Un peu plus de deux mois sont passés et l’heure de la revanche a déjà sonné. Pour ce 8ème tour de Coupe de France, les deux écuries se rencontrent et, cette fois, il n’en restera qu’un !



C’est dans un contexte plutôt délicat que ce match aura lieu… Côté sarthois, on éprouve des difficultés pour relancer la machine victorieuse. Pas non plus aidés par certaines décisions arbitrales, notamment au niveau des cartons, les joueurs de Cris peinent à suivre le rythme des leaders déjà bien échappés pour la montée en Ligue 2. Et puis, en Mayenne, les résultats sont bons mais des faits extra-sportifs viennent compliquer la chose. Le Laval Crew, groupe de supporters, condamne les propos du président lavallois le concernant et invite au boycott jusqu’à la trêve hivernale, au moins. Alors même si la ville de Laval inaugurera ses fameuses illuminations de Noël samedi soir, espérons que Le Mans FC saura illuminer le cœur de nos supporters manceaux en milieu d’après-midi.


Après avoir interrogé Cyprien Legeay, la Tribune Mancelle s’oriente cette fois-ci vers un e-média du club lavallois : Passion Tango ! Partons à leur découverte...


Messieurs, pouvez-vous nous présenter et décrire le concept de votre média ?


"On s'appelle Hugo et Simon et on a fondé Passion Tango fin 2020. Il s'agit d'un média présent sur Twitter, Instagram et Facebook qui traite des dernières actualités autour du Stade Lavallois, que ce soit de l'équipe première mais aussi de l'Association ou encore des supporters."


Votre émission “Le Tango Football Show” est une superbe initiative, a-t-elle eu le mérite d’accueillir des invités de haut standing ?


"Oui, on a eu la chance d'accueillir Alexy Bosetti, actuel joueur du FC Annecy et Kévin Perrot la saison dernière quand ils étaient au Puy Foot. Cette saison, nous n'avons pas encore programmé d'invités car nos emplois du temps ont beaucoup changé, faisant que nous n'avons plus vraiment le temps de préparer les émissions."


Après un début de saison très mitigé, votre équipe est parvenu à gagner 7 fois sur les 10 derniers matchs de championnat, tout en restant en lice en Coupe. Pourtant, on vous sent déçu, comment expliquez-vous cela ?


"On n'est pas vraiment déçu, on sent que l'équipe est soudée et performante, qu'il y a une grande communion entre joueurs et supporters. Les affluences à Le Basser en sont une preuve. Si déception il y a, elle viendrait surtout de nos résultats à domicile : on a perdu cinq matchs à Le Basser, dont quatre contre des clubs du top 5. On sent que l'équipe n'est pas totalement prête pour la montée cette saison."


Les Lavallois accueillent les Manceaux un peu plus de 2 mois après leur victoire 2-1 en championnat © La Tribune Mancelle

Quelle ambiance règne actuellement à Laval ? Il semblerait que des tensions subsistent entre dirigeants et supporters…


"Jusqu'à la semaine dernière, l'ambiance était très bonne. Puis une interview de Laurent Lairy, le président, parue dans Ouest France est venu tout briser. Il parlait d'ultra-casseurs, de potentielles sanctions s'il y avait des incidents, alors que les groupes de supporters n'ont causé aucun incident, si ce n'est des insultes. Ça a brisé la relation dirigeants-supporters et causé la mise en sommeil du Laval Crew, qui est le groupe le plus actif en tribunes."


Selon vous, Olivier Frapolli fera-t-il tourner son effectif pour la Coupe ? Le Stade Lavallois veut-il jouer cette Coupe de France à fond ?


"Sachant que Laval a joué lundi, il est possible qu'il y ait quelques rotations, mais c'est un match trop important pour que l'effectif soit totalement remanié. L'objectif du club est d'atteindre les 32e, donc Olivier Frapolli devrait mobiliser un effectif conséquent."


L’attaque, et indirectement les résultats de l’équipe, ne dépend-elle pas trop des performances de Geoffray Durbant ?


"D'un point de vue statistiques, il est clair que Laval dépend de Durbant. Maintenant, on a plusieurs bons attaquants, il suffit juste qu'ils aient les bons ballons."


Si nous vous proposions d’échanger une chose avec le club du Mans FC, quel serait votre choix ?


"Très honnêtement, je n'aurai pas de réponse à cette question. Je ne connais pas assez le club du Mans FC pour y envier quelque chose..."


Dans un communiqué commun, T. Gomez et L. Lairy appellent à la bienveillance et à la sécurité pour le derby. Rivalité oui, violence non ! © La Tribune Mancelle

Esprit revanchard des manceaux, match à enjeu des deux côtés, ambiance des grands jours... Serait-ce un tournant dans la saison de Laval ?


"On a déjà eu un premier tournant face à Concarneau lundi, et en quelques sortes, les derbys sont toujours un tournant ! Ici, l'enjeu est de passer au tour suivant pour espérer recevoir une Ligue 1 à Le Basser... Un aussi beau parcours en coupe n'était pas arrivé depuis longtemps. C'est certainement un tournant dans notre saison."


À l'heure où le football français fait parler de lui de façon négative à cause d'incidents dans les tribunes, quel message souhaiteriez-vous faire passer aux supporters de chacune des deux équipes avant ce derby ?


"Ce match va être l'occasion pour beaucoup de familles de venir au stade et de passer un bon moment. Ça va être une grande fête du football, et on espère que les supporters réussiront à la rendre encore plus belle."

74 vues0 commentaire