Zone Mixte - À la rencontre d'un journaliste bressan

Deuxième déplacement de la saison, ce vendredi, pour les protégés de Cris et un match plus qu’alléchant. Les deux premières équipes du championnat se retrouveront sur la pelouse du stade Marcel Verchère, à Bourg-en-Bresse, pour ce match à double enjeu côté sarthois : obtenir la première victoire à l’extérieur de la saison et consolider la 1ère place en battant notre dauphin. Seulement, ce ne sera pas si simple, surtout face à une équipe très efficace devant le but (2,5 buts/match en moyenne depuis le début de saison). Ce match opposera, par ailleurs, les 2 meilleures attaques du championnat après 4 journées.



Équipe dont l’ambition affichée est claire : retrouver la Ligue 2, le FBBP 01 n’a pas lésiné sur les moyens durant l’été. Fort d’un recrutement XXL qu’on pourrait même qualifier de luxueux, le club de l’Ain a su bâtir un collectif très intéressant, et ce, sur tous les plans. Alliant expérience en défense, jeunesse sur les côtés, fiabilité au milieu et efficacité en attaque, l’équipe bressane est tout simplement incroyable sur le papier.


Poussive en début de saison, l’équipe d’Alain Pochat avait commencé par 2 matchs nuls (Villefranche, Bastia-Borgo) avant de gagner aisément contre Cholet (4-0) et Avranches (3-0). Quatre buteurs différents, Eickmayer (3), El Ouazzani (3), Quarshie (3) et Garita (1) pour un total de 10 buts et une présence aux avant-postes en ce tout début de saison.


Partons à la rencontre de Clément, journaliste au Progrès qui suit le FBBP 01 pour la troisième saison consécutive. Avant cela, Clément nous confiait travailler temporairement sur le club de l’Ain, également pour le Progrès. Son intérêt et sa connaissance sur le club remontent déjà à quelques temps puisqu’il a connu la saison de la montée en L2 ainsi qu’une saison au deuxième échelon du football français.


Comment David Venditelli est-il perçu par les supporters ? Est-il accepté de ces derniers ?


"L’arrivée de David Venditelli a marqué une vraie nouvelle ère pour le club. Les supporters ont d’abord eu peur que le club ne perde quelque peu son identité, crainte toujours présente à l’intersaison avec les départs d’acteurs historiques, qu’ils soient joueurs (Nirlo, Perradin, Dunand…) ou dans le staff (Goyon). Le recrutement effectué et le début de saison ont, aux yeux de la plupart, donné raison au nouveau président, ou en tout cas lui ont assuré une légitimité. La peur de voir « un club jouet » pour les nouveaux actionnaires s’estompe."


La rivalité régionale avec le FC Villefranche-Beaujolais existe-t-elle réellement ?


La rivalité avec Villefranche a été exacerbée avec certains mouvements récents : Alain Pochat, coach de Villefranche engagé avec le FBBP 01 en cours de saison dernière et Hervé Della Magiorre, coach historique ayant emmené le club de CFA 2 à L2, arrivé à Villefranche pour remplacer Pochat en Calade. Certains joueurs ont aussi réalisé ce chemin (Nirlo, Khous, Romany se sont engagés à Villefranche ; Agounon, Blanc, Fleurier et Garita à Bourg). Cette rivalité n’est pas historique pour autant.