Zone Mixte - À la rencontre d'un binôme castelroussin

Soir de premières, lundi, pour le Mans FC. En effet, il s’agit du premier déplacement de la saison pour nos manceaux, le MMArena ayant accueilli Saint-Brieuc et Créteil pour le compte des journées 1 et 2 du championnat, tandis que l’équipe de Cris sera à l’affiche du programme de la chaîne cryptée, Canal + Sport.



Ce match se jouera donc à l’extérieur, chez un relégué de Ligue 2, puisque les sarthois iront défier les castelroussins dans leur antre. Le stade Gaston Petit peut accueillir jusqu’à 17 072 spectateurs et pourrait voir quelques manceaux débarquer dans le parcage visiteur, bien que l'horaire fixé à 18h45 vienne à en empêcher certains… L’histoire du club, son passé (très) récent en Ligue 2, l’investissement d’un actionnaire étranger et un mercato XXL ont fait de La Berrichonne de Châteauroux un favori ultime de cette édition 2021-2022 du championnat de National.


Après un premier match maîtrisé face au SO Cholet de Richard Déziré, les hommes de Marco Simone restent sur une défaite à Avranches, les normands l’ont emporté 3-1 face à “la Berri” qui a vu 2 joueurs principaux de son collectif exclus au cours de la rencontre, en plus d’un adjoint du coach, soirée noire donc pour le club de l’Indre.


Quelques jours avant la rencontre, il est l’heure pour nous de vous dévoiler la nouvelle rubrique “Zone Mixte” visant à interroger une personnalité du club, un média ou un journaliste du coin afin d’en savoir plus sur notre futur adversaire. Pour cette première, partons à la rencontre de @BerriBreaking, compte twitter s’intéressant aux actualités du club berrichon.


Derrière le compte @BerriBreaking se cachent Manon et Sébastien dont l’histoire est peu commune. Le nom, en référence à Breaking Bad revient aussi parce que “breaking” renvoie aux breaking news, être au cœur de l'information même s’ils concèdent vouloir faire quelque chose de moins conventionnel que les autres comptes d'info de la Berri. Concernant Manon, son père lui a transmis l’amour de la Berri et elle nous confiait être une mordue du club, ne manquant peu de choses concernant le club de Châteauroux. Sébastien, suiveur de la série Breaking Bad et supporter lensois, est tombé amoureux du club de l’Indre, mais pas seulement. En effet, un soir de 8 Avril 2019, Châteauroux reçoit le RC Lens et …

Manon raconte :


“Ce soir-là, je suis allée au stade, c'était match de gala mais ça s’est terminé par un 0-0 pourri, pire match de la saison. En rentrant, j'ai vu Châteauroux en top tweet, le match avait été diffusé sur Canal et beaucoup de lensois se moquaient de notre ambiance au stade parce qu’il y avait une petite fanfare qu'on voyait à l’écran, c'était ridicule pour eux. À ce moment, j'ai vu un tweet d'un mec avec une photo de profil de Lens, une bannière de Bollaert, qui l’avait épinglé alors je me suis dit "tiens on va lui répondre, ça doit être un vainqueur celui-là". Finalement, on a parlé, parlé et encore parlé… Je l'ai invité à voir un match à Châteauroux en août et il n’est plus jamais reparti ! ”

Que vous inspire le mercato effectué par le club en cette intersaison, si mouvementée pour vous ... ?


"Notre mercato est plein de promesses, il ne reste qu’à voir si ça se concrétise ! C'est une bouffée d'air frais après cette saison cauchemardesque. La cohérence semble enfin être de retour avec l'arrivée de Julien Cordonnier, capitaine emblématique du club il y a 10 ans et ancien membre de la cellule de recrutement de l'ASSE.

On a des grands noms qui cherchent à se relancer, des jeunes motivés qui signent professionnels, des pointures du National et les promesses semblent être tenues : on cherche des joueurs avec une vie personnelle stable, tous les profils correspondent. C'est con mais ce sont ce genre de détails qui nous aident à avoir confiance. Notre club a été repris par un prince saoudien en mars et tout le monde semble adhérer au projet. Ajouté à cela un gros mercato, ça donne une impression de renouveau et ça fait de nous l'adversaire attendu un peu partout cette saison. Après, c'est l'alchimie du collectif qui va compter, il faut que la mayonnaise prenne !"


(Ibrahim Cissé retrouvera son ancien club ce lundi et compte, sans doute,

faire taire les critiques qu'il avait pu recevoir dans l'Indre)

© Mickael Bruneau Photographie


Comment s’est déroulée la préparation ?


"La période de préparation, depuis plusieurs années désormais, c’est toujours un peu compliqué, On prend souvent des branlées... Nos joueurs sont partis en stage comme tous les ans, ce qui est bon pour la cohésion du groupe. On a commencé par prendre une manita face au Paris FC, contre qui on a complètement pris l'eau en 2ème mi-temps. Une semaine plus tard, Marco Simone a obtenu sa 1ère victoire (2-1) face à L'US Orléans, un concurrent direct cette année, c'était plutôt rassurant. Fin juillet, Jean-Pierre Papin est venu avec l'équipe de Chartres (N2) battre son ancien coéquipier Marco Simone, ça ne fait jamais plaisir de perdre contre une équipe d'une division inférieure. Enfin, on a perdu un cadre, Romain Grange, pendant la préparation. Il s’est rompu les ligaments croisés et c’est, avant tout, ce qu'on retient de l’avant saison."


Pensez-vous que votre club peut atteindre l’objectif de remontée immédiate en Ligue 2 ? Marco Simone est-il l’homme de la situation ?


"On a peur de porter la poisse, d’autant plus que la purge contre Avranches nous a fait descendre de notre petit nuage, mais on a envie d'y croire. Vu les ambitions affichées (Ligue 1 dans 5 ans), le recrutement XXL et le besoin de conserver le statut pro pour notre centre de formation, ce serait une faute professionnelle de ne pas remonter immédiatement. On doit faire attention, la N1 regorge de matchs pièges et il y a des grosses équipes qui ont aussi leur carte à jouer : Le Mans, Sedan, Orléans, Bourg, peut-être Chambly… On peut le faire, mais rien n'est écrit à l'avance, on ne doit pas lâcher parce qu'on est Châteauroux, se dire qu'on a notre place attitrée pour la L2.


Marco Simone a repris un effectif en perdition. Le staff semble compétent, on travaille beaucoup le physique et le jeu à l'entraînement... D'ailleurs, Marco Simone lui-même participe au gainage, on le voit souvent les fesses en l'air. Patrick Legain, l'adjoint de Deschamps en 2004, est aussi là pour le suppléer, on imagine qu’ils savent ce qu’ils font.


Les relances nous font peur, Simone a des principes bien établis : pas d'équipe type, tout le monde peut être titulaire, et les relances doivent se faire dans le jeu. Ça nous a coûté cher vendredi dernier, mais si tous les joueurs continuent de travailler là-dessus, pourquoi pas ! A défaut d'avoir pris beaucoup de points en L2 depuis son arrivée, on a vu un jeu totalement différent, un jeu magnifique, désormais il faut concrétiser !"


(L'occasion, également, pour Bendjaloud Youssouf de

recroiser certains de ses anciens coéquipiers)

© Giani Moreno


Quelle idée du Mans FC se fait-on depuis Châteauroux ?


"On a une très bonne impression du Mans, on vous voit très actifs et très nombreux ici. Sébastien était au match Le Mans-Lens, 27 juillet 2019 et moi, Manon, j'ai toujours apprécié ce club. Votre descente en National nous a semblé un peu dure, surtout avec la manière dont ça s'est fini, cette saison peut être la bonne pour vous. On n'a pas trop suivi votre mercato, si ce n’est le départ de Youssouf et l'arrivée de Cissé, mais vous démarrez très bien, à vous de confirmer, vous faites partie des favoris !"


Les suspensions de Peter Ouaneh et Jonathan Mexique, de votre point de vue, vont-elles affaiblir le groupe pour le match de Lundi ?


"C’est difficile de se prononcer sur ces deux recrues mais on pense que ça va jouer, d’autant que ceux-ci connaissent bien le championnat et sortent déjà d'une super saison avec Concarneau et Cholet. Mexique jouait pour la première fois vendredi et on l'a trouvé au-dessus des autres joueurs. Ouaneh nous plaît bien, sa rentrée contre Cholet avait été de grande classe. Notre défense était fébrile contre Avranches, c’est dommage de se priver d’un joueur défensif et d’un milieu important, nous n’en avions pas besoin."


Quels seront les joueurs à suivre ce lundi ?


"On vous conseille de garder un œil sur Kévin Fortuné et sur le jeune Baptiste Canelhas, qui évolue au milieu de terrain ! Sinon, on aime vraiment bien Adama MBengue."


Comment imaginez-vous le cours de la partie ? Quel est votre pronostic ?


"On voit un match bien disputé, sans gros écart de but. On a besoin de prendre des points et de sécuriser la défense pour ne pas perdre confiance. De vôtre côté, vous voudrez sans doute consolider votre place de leader. On se lance en disant 1-1, même si on est trop mauvais en prono ! En tout cas, amis manceaux, on vous souhaite un bon match. Merci pour cet échange. Que le meilleur gagne !"



91 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout