Une victoire qui fait du bien





Ce mardi, LE MANS FC recevait l’US Boulogne-sur-Mer dans un contexte particulier puisque les supporters manceaux commencent à déchanter au vu des dernières sorties de leur équipe.


En première période, ce sont les Boulonnais qui vont avoir la première occasion avec une belle frappe de Guillaume Beghin (12’).

Les joueurs de Laurent Guyot affichent de réelles intentions face à des Manceaux, timides. James Eto’o, le virevoltant ailier de l’USBCO va s’essayer à la frappe mais cette dernière est trop divisée (12’).


Les Nordistes vont continuer à se procurer plusieurs occasions pour tenter de débloquer le verrou. Malgré tout, LE MANS FC ouvre la marque avec une belle ouverture de Brahimi sur Félix Tomi, ce dernier ajuste Ndy Assembé (1-0, 25’).


Une ouverture du score du Mans qui va légèrement assommer les Boulonnais pendant quelques minutes jusqu’à la tête de Mendy qui donne des frissons à la défense mancelle (38’).


On notera dans cette première période la blessure de Coulibaly, sorti à la 23ème minute et remplacé par Bernauer.


En seconde période, l’objectif pour les partenaires de Jérémy Choplin est de conserver le petit avantage au score.


Attentifs et sérieux en défense, LE MANS FC se crée des opportunités en attaque et double la mise à la 55ème minute avec le but de Durel Avounou qui catapulte le ballon au fond des filets (2-0). Un avantage qui semble être l’arbre qui cache la forêt puisque les Sarthois sont fragiles mais réalistes.


Un second but qui sera suivi d’un troisième à la 73ème avec une belle ouverture de Costa sur Ghislain Gimbert seul dans le camp boulonnais, il vient lober Ndy Assembé (3-0).


LE MANS FC va gérer son avantage et se préserver physiquement au vu des échéances et du rythme des rencontres.


Une victoire qui fait du bien au moral pour LE MANS FC puisque comptablement l’équipe s’installe provisoirement sur le podium mais s’offre également sa plus large victoire de la saison. Il faudra confirmer à Bourg-en-Bresse, samedi, une équipe qui est également en manque de confiance, à l’image de l’USBCO.

102 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout