Une deuxième à revoir

Dans l’obligation d’enchaîner les victoires dans le but de conforter sa troisième place au classement, les Manceaux doivent composer sans nombre de joueurs, tous blessés et forfaits pour ce match de la J25 de National (Gonçalves, Gimbert, Krasso, Bègue...). L’équipe se déplace ce samedi à Sète (15ème) afin de continuer sur sa bonne lancée après sa victoire 2-0 face à Villefranche.


Le 11 Manceau s'encourage avant la rencontre (© Giani Moreno)

En cette première période, le match opposant le FC Sète 34 au Mans FC s’offre comme un match disputé avec de nombreuses occasions mancelles : un une-deux entre Vardin et Tomi qui permet à Étuin de frapper fort au but (5’), Youssouf qui tente sa chance de loin (11’), Youssouf encore sur un coup franc à l’entrée de la surface côté gauche après une faute obtenue par Gope-Fenepej (15’) et une frappe assez puissante de la part d’Hafidi (21’). Sète s’en remettra alors à un Pappalardo des grands soirs qui détourne chaque frappe mancelle. Mais il ne faut pas se méprendre, le jeu est maîtrisé par les Sétois, avec une meilleure possession et une aisance technique de mise, ils mettent également à mal le bloc manceau mais n’ont pas réellement de grosses occasions, toutes coupées par une excellente défense ou alors Patron qui s’impose comme tel.

Avec un couloir gauche qui a fait ses preuves durant tout le long du match, un Hamza Hafidi dynamique et partout, accompagné d’une défense attentive, ce match peut sentir bon pour les Sarthois en quête de la victoire.

Hamza Hafidi, un des meilleurs joueurs manceaux du soir (© Giani Moreno)

Cependant, rien ne se passe pour le mieux chez les joueurs Sang & Or. 27 secondes, c’est le temps qu’il faut aux joueurs Sétois pour prendre l’avantage dans cette deuxième période. Le Mans, possédant pourtant l’engagement, voit une de ses relances défensives lointaine revenir dans son camp plus rapidement que prévu, et alors qu’un joueur de Sète se retrouve sur l’aile pour centrer, tous les joueurs manceaux se font aspirer au premier poteau et laisse l’espace à l’adversaire qui passe la balle à l’un de ses partenaires qui remise d’une superbe talonnade sur Oumar Camara qui n’a plus qu'à pousser la balle au fond (1-0).

Alors que la domination des sudistes est incontestable, Patron s’emploie parfaitement pour stopper Camara qui était sur la bonne voie pour s’offrir un doublé sur un contre éclair après une longue relance du gardien Pappalardo sur un coup franc venant des rouges et jaunes. Les joueurs manceaux se font dominer, malmenés par le jeu des verts et blancs bien que leurs offensives se soient calmées. Alors que du côté du Mans un triple changement à la 71’ s’opère (Tomi-Aiko / Bernauer-Coulibaly / Étuin-Donisa), on peut remarquer un petit regain d’énergie et de volonté dans les forces mancelles. Et cela se caractérise par la seule occasion dangereuse de la deuxième mi-temps venant de nos joueurs : le jeune Makan Aiko qui sert parfaitement Coulibaly dans la surface adverse qui frappe instantanément mais voit sa frappe déviée par un sétois. S’approchant de la fin du match, l’intensité mancelle est plus forte, les joueurs ont envie d’égaliser, sans succès. Et ce sera même pire pour nos Sang & Or qui se voient prendre de vitesse par Baana Jaba, sur une belle ouverture de Kembolo, qui emmène avec lui sur le côté de la surface Costa laissant ainsi partir Gueye dans le dos du jeune défenseur qui n’aura qu'à conclure face à Patron dans l’incapacité de réagir (2-0).

La rentrée de Julio Donisa ne changera pas le résultat (© Giani Moreno)

Le score en reste ainsi et Sète gagne ce match, notamment grâce à cette deuxième mi-temps de bien meilleure qualité par rapport à ce que Le Mans aura été capable d’offrir. Faisant ainsi de la victoire Sétoise la belle opération du début de cette J25, les faisant remonter à la 11ème place, mais faisant parallèlement descendre les Manceaux du podium, détrôné par Cholet qui gagne son match du soir 1-0 face au Stade Briochin. Il reste 10 matchs au Mans, 10 finales pour espérer accrocher les barrages d’accession en Ligue 2.


Un grand merci à Giani Moreno pour les photographies


98 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout