Trois points qui font du bien




Ce lundi, les hommes de Didier Ollé-Nicolle se déplaçaient à St Brieuc dans l’optique prendre trois points afin de se redonner confiance.


Deux équipes qui se cherchent


Dans cette première période, les deux équipes se cherchent sans forcément trouver la solution.

Cependant, les Sarthois se procurent la première occasion avec une frappe du revenant Durel Avounou mais le cuir file dans le petit filet du but briochin (9’).

Malgré cette première alerte sur le but local, les Griffons affichent de meilleures intentions que les Manceaux dans ce premier quart d’heure.

Il faut attendre la 27ème minute pour assister à la première véritable grosse occasion avec une tête de Georges Gope-Fenepej sur un centre de Brahimi mais Maxime Pattier reste attentif dans son but.

Les Briochins, eux aussi, ont leur occasion de cette première période avec une jolie tête plongeante de Vargas Rios contré par la cuisse de Logan Costa (37’)


Les deux équipes rejoignent le vestiaire avec un score nul et vierge au tableau d’affichage.


Krasso en "super-sub"


Dès la reprise de la rencontre, le Stade Briochin alerte LE MANS FC avec une frappe de Vargas-Rios qui part au-dessus du but sarthois (47’).

Plus vaillants et plus offensifs, les Manceaux affichent de nouvelles intentions notamment avec les latéraux Gonçalves et Bernauer, qui ont avancé d’un cran. Ce changement tactique permet aux Sarthois d’avoir le pied sur le ballon et de déséquilibrer le bloc breton.

Ce nouveau visage se matérialise par un coup-franc de Bendjaloud Youssouf qui heurte la barre de Pattier (68’). On assiste au premier signe du sursaut manceau.

Un réveil qui intervient à la 76ème minute avec un centre de Brahimi sur Krasso placé au second poteau qui ajuste parfaitement un Pattier dépassé. (1-0)

Les partenaires de Jérémy Choplin gèrent cette fin de rencontre, seul Allée vient donner des sueurs froides aux Manceaux avec une frappe trop imprécise pour entrevoir l’égalisation (84’).


Une victoire qui fait du bien après une série de 4 matchs sans succès, les Sarthois se donnent de l’air et atteignent la première partie de tableau (9ème) avec toujours deux matchs en moins. Il faudra confirmer face à Lyon, vendredi soir pour continuer de rêver.



61 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout