TDF - US Avranches MSM

L’US Avranches Mont-Saint-Michel est devenu un club phare de ce championnat de National, pour cause il y est présent depuis 2014 et est le plus vieux de cette édition, aux côtés du Red Star, puisque sa fondation remonte à 1897. Évoluant au stade René Fenouillère, situé à 162 kilomètres du stade manceau, le club présidé par Gilbert Guérin peut être supporté par environ 2600 spectateurs dans son enceinte typique.



Un mot sur le coach…


Frédéric Reculeau, 49 ans, entraîne le club normand depuis 2018 après une longue aventure de plus de dix ans à Luçon puis un passage aux Herbiers. S’il avait été évoqué pour remplacer DON, la piste lui y conduisant s’était rapidement refermée, le fait qu’il soit sous contrat en Normandie a vite freiné les dirigeants manceaux, bien qu’il parvienne à produire un beau jeu malgré des revues d’effectif importantes chaque été. Son équipe évoluait, l’an dernier, dans un système en 4-2-3-1 avec un milieu offensif placé en soutien de l’attaquant.


Quelques chiffres !


L’USAMSM est une équipe que Le Mans FC n’a affronté qu’à 4 reprises dans son histoire. Les manceaux se sont imposés 2-0 en déplacement (2 fois) et ont concédé le nul 1-1 à deux reprises au MMArena. 2 victoires à l’extérieur, 2 nuls à la maison, Cris devra motiver ses joueurs pour rester invaincu face à cet adversaire. L’an dernier, les normands pointaient à la 13ème position du classement final.


Quelques manceaux avranchinais.


La liste n’est pas très importante, mais la qualité y est lorsqu’on énumère les joueurs qui ont pu porter les deux tuniques. Défensivement, on compte Ali Keïta, Maxence Derrien et Khaled Adenon alors qu’offensivement un trio Kévin Schur, Vincent Créhin et Youssef Maziz en ferait saliver plus d’un. À ces derniers s’ajoutent Enoch Ndengila, Yoan Pivaty et Sébastien Gautier.



La raison d’y croire


Frédéric Reculeau est un coach fiable depuis son arrivée à Avranches, en Normandie il a déjà connu de de bons résultats dont une bagarre pour la montée lors de la saison 2019-2020, non achevée. Le capitaine Charles Boateng, toujours au club, est un maillon fort de ce collectif et représente le joueur qui équilibre l’équipe. Club pariant sur de jeunes joueurs, c’est en effet assez souvent que ça fonctionne, pourquoi pas cette saison ?


La raison de douter


Comme bon nombre de clubs de cet échelon, Avranches connaît le fameux pillage. En effet, les joueurs qui réalisent une bonne saison s’en vont découvrir d’autres horizons. Par le passé, ça a été le cas de Victor Lobry (Pau), Alec Georgen (Auxerre) ou Yassine Bahassa (QRM), cette saison ce sont les deux hommes forts Samuel Essende et Azzedine Ounahi (Angers) qui se sont donner la possibilité d’accrocher un contrat professionnel. L’effectif reconstruit, il reste encore au staff technique à ce que les joueurs s’entendent sur la pelouse...


Le pronos de la rédac’


Au sein de la Tribune Mancelle, la future copie de l’US Avranches divise, certains voient en l’effectif normand une capacité de jouer le trouble-fête tandis que d’autres voient les joueurs passer une saison bien plus compliquée. En somme, bien que réguliers et présents dans le championnat depuis plusieurs saisons, difficile de voir les avranchinais parvenir à se hisser dans la course à la montée, pour autant le maintien devrait, nous semble-t-il, être acquis plus ou moins rapidement.



70 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout