TDF - Red Star FC

À Saint-Ouen réside une étoile rouge, fondée en 1897, qui, disons-le, tarde à briller pour rejoindre le monde professionnel. Le président du Red Star, Patrice Haddad, ne rêve que de faire retrouver aux supporters et leur mythique enceinte, le stade Bauer, les joutes de la Ligue 2.



Un mot sur le coach…


C’est un nom familier aux oreilles des manceaux. En effet, avant de devenir l'entraîneur du Red Star en 2019, Vincent Bordot avait essuyé une carrière de joueur. Originaire de Coulaines, le coach des audoniens avait été formé au MUC 72 avec qui il avait découvert les terrains de Ligue 2.


Du côté de son management, c’est à St-Pryvé-St-Hilaire qu’il a commencé à mettre en place ses choix tactiques et techniques. 4 ans puis s’en va, il part à l’Entente Sannois-St-Gratien, que les manceaux ont eu le plaisir d’affronter en 2018-2019 (N1). En région parisienne, Vincent y reste 8 saisons, parvenant à faire monter l’ESSG en National alors qu’il avait récupéré le club au 5ème échelon du foot français. Par la suite, il a été embauché par les dirigeants audoniens, avec en tête le retour en L2.


Cette saison, coach Bordot dispose d’un bon effectif mais aussi d’un bon staff dont un adjoint à renommée nationale et internationale en la personne d’Habib Beye.


Quelques chiffres !


22 matchs ont eu lieu entre les deux formations, les audoniens mènent au jeu des confrontations directes avec un bilan de 8 victoires et 8 matchs nuls. Les sarthois, eux, n’ont remporté que 6 matchs face aux joueurs du Red Star.


Égalité avec l’US Orléans, le Red Star avait enrôlé 47 pts lors de l’édition dernière et avait terminé à la 7ème place du classement final. Rappelons tout de même que les audoniens avaient réalisé un très beau parcours de Coupe de France, les fatiguant sans doute pour la suite des évènements.


Des joueurs passés par les 2 formations


C’est une longue liste qui se présente à vous, des audoniens qui ont découvert la Sarthe par la suite ou vice-versa, voici rapidement les joueurs qui ont défendu les couleurs de chacune des deux équipes lors de leur carrière respective.


Avec une histoire mancelle relativement récente ou encore d’actualité pour 2 d’entre eux, notons la présence de Y. Boe Kane, J. Donisa, S. Allegro (qui commente par moment les matchs du Mans FC aux côtés de M. Bonhommet sur FFF.tv), P. Gibaud, M. Derrien et T. Vialla néo joueur du Red Star.



À ces derniers, viennent s’ajouter ces noms venant compléter la liste : Ulick Lupede, Manuel Lerat, Youssef Touati, David Fanzl, Jean-Luc Oltra, Bridier, Eddy Capron, Willy Guéret, Rangdet, Ratko Dostanic, Massire Kanté, Hutteau, Thierry Saxemard, Fabrice Moreau, Trinita, et Patrick Van Kets.



La raison d’y croire


À l’intersaison, le Red Star est parvenu à conserver ses meilleurs éléments, du moins les 2 joueurs les plus influents de la saison dernière : C. Ndoye et D. Durand, tout en signant de très bonnes individualités que peuvent être G. Bosca, N. Cadiou ou encore N. Dieng.


De plus, après avoir acté la rénovation du stade Bauer, le président Haddad semble avoir en tête l’idée d’avancer et de confirmer les espoirs qu’il a donné aux supporters audoniens. L’heure a sonné donc, le terrain doit désormais parler.


Côté terrain justement, et même si ce ne sont que des matchs de préparation, les Red Star ont su gagner 3 fois (QRM, ESSG et UNFP) et n’ont pas su se départager face à la réserve de Reims. De bonne augure pour la suite ?


La raison de douter


Ce qui pourrait compliquer la tâche aux joueurs du Red Star, c’est la pression qu’il y a tout autour d’eux. Le contexte, aussi important soit-il, pourrait parfois faire douter les résidents de St Ouen.


Imaginons, une fois encore, que l’équipe de Vincent Bordot réalise un parcours de Coupe de France très riche, cela pourrait-il nuire à nouveau aux forces audoniennes ? Le coach, son staff et ses dirigeants ont sans doute appris de la saison dernière...


Le pronos de la rédac’


C’est avec une très grande expérience que le club mythique du Red Star abordera cette édition de National. Mercato cohérent, ossature conservée, c’est un effectif très intéressant qui foulera les pelouses du 3ème échelon français. Cependant, cela suffira-t-il pour remonter en Ligue 2 ? Les rédacteurs de la TM voient comme un favori à la montée, sans pour autant endosser le costume de gros leaders tels que Cholet et Châteauroux !



43 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout