Samuel Essende, une carrière diesel ?


L'US Avranches-Mont-Saint-Michel est capable du pire comme du meilleur. Vainqueur du SC Bastia et du Red Star ces derniers matchs, l’USAMSM avait également tenu en échec QRM. Équipe peu régulière, elle se place aujourd'hui dans le ventre mou de National. Depuis quelques saisons désormais, le club avranchinais se positionne dans la première partie du championnat sans réellement parvenir à accrocher le top 5, voire plus, la montée. Ne parvenant pas à conserver ses meilleurs éléments chaque saison, Georgen, Lobry, Bahassa récemment, Avranches peut reposer sur des jeunes à fort potentiel, à l’image de Samuel Essende. Présentation de l’intéressé !


(Samuel Essende posant avec le maillot avranchinais)

© US Avranches MSM


Né en janvier 1998 à Montfermeil, Samuel Essende s’est essayé aux arts martiaux qu’il a arrêté après ses 15 ans. S’il est déjà un peu connu dans le football français, c’est sans doute parce qu’il a effectué quasiment l’entièreté de ses classes au Paris-Saint-Germain. Arrivé à l’âge de 12 ans à l’Académie du PSG, il a franchi les échelons les uns après les autres.


2015-2016, la saison de la révélation. Les U19 du PSG sont sacrés champions de France, Essende avait grandement conduit les siens au titre avec ses 22 buts en 12 matchs, mais également en finale de Youth League, malheureusement perdue face à Chelsea. Cette même année, il est intégré dans l’équipe réserve mais ne joue que quelques minutes.

En 2018, Samuel Essende signe son premier contrat professionnel, au sein de son club formateur, le PSG donc. Son contrat court jusqu’en 2021, il est prêté en Belgique pour la saison 2018-2019 mais restemuet avec le KAS Eupen (D1 Belge).


(Samuel Essende aux côtés de Maxwell, à l'annonce de la signature de son contrat pro)

© Paris-Saint-Germain


Août 2019, Samuel Essende quitte le Paris-Saint-Germain et rejoint la Normandie. Pressenti pour un prêt, c’est finalement un contrat qu’il signe à Avranches pour 3 saisons, dans l’optique que son expérience en N1 soit un tremplin dans sa jeune carrière.

La saison passée, Essende a offert 2 passes décisives et scoré 3 fois en 18 matchs, mais une fois qu’il revenait en forme, le COVID le stoppe. Cet été, l’envie de faire mieux a pris le dessus, il a vite marqué les esprits en ayant inscrit 3 buts après 3 journées. À ce jour, l’ex-titi parisien en est à 8 buts. Un carton rouge récent l’a éloigné des terrains. Non convoqué sur les 5 dernières rencontres, l’originaire de Montfermeil aura à cœur de prouver à son coach, F. Reculeau, qu’il sait être l’homme de la situation. Qu’en sera-t-il pour la suite de la saison ? Affaire à suivre !


Point tactique

Samuel Essende est un vrai renard des surfaces. Sa grande qualité est son excellent placement qui lui permet de marquer même quand il est entouré d’adversaires.


Généralement ses buts sont marqués de cette manière :

- Position passive près des défenseurs, à la limite du hors-jeu ;

- Déplacement pour se libérer de l’espace entre deux défenseurs ou déplacement dans le dos d’un défenseur pour que celui-ci ne puisse pas le voir ;

- Au moment de la passe ou du centre : accélération pour demander le ballon et s’extirper du marquage ;

- Même si le défenseur est proche de lui au début de l’action, le temps gagné lors de l’appel lui permet de prendre suffisamment d’avance et de tirer. Sa capacité à frapper en une touche est une force supplémentaire pour ce genre d’action.


Voici un exemple lors de la deuxième journée contre Laval (exemple pris totalement au hasard malgré notre défaite lors du derby…) :

(Placement entre les deux défenseurs et il n’est pas marqué car les attaquants sont en surnombre.)


(Suite au centre tout le monde va aller vers le but pour le reprendre...)


(...sauf Essende qui recule au dernier moment pour se retrouver seul et les défenseurs dos à lui.)


(Les lavallois doivent se retourner pour défendre sur lui ce qui donne du temps à Essende de contrôler puis frapper au but.)


Même chose de la tête où tout se joue dans le déplacement, ici contre Créteil lors de la troisième journée :

(Seul joueur dans la surface, au moment du centre il choisit de ne pas attaquer le premier poteau mais de se placer au deuxième dans le dos de son défenseur.)


(Quand le ballon lui arrive dessus il est désormais libre. Il place une jolie tête car l’angle n’est pas simple.)


Côté statistiques

Cette saison il a marqué 8 buts : 7 en championnat et 1 en Coupe de France.

Nous pouvons voir la position des buts d’Essende au moment de ses frappes :

(Il faudra donc veiller à bien le marquer notamment dans la surface de réparation où les centres devront être nombreux.)


Quelques statistiques sur ses buts :

- Ils ont tous été inscrits dans la surface de réparation et même à moins de onze mètres du but ;

- Ils sont également variés en ce qui concerne la partie du corps utilisées : 5 du droit (dont 1 pénalty), 2 de la tête et 1 du gauche ;

- Peu de touches de balle avant la frappe : 6 buts à une touche (dont 1 pénalty) et 2 buts à deux touches (pour contrôler et se mettre en position de frappe).


Dans tous les cas, si le grand gaillard parisien (1m92) est sur le terrain, le trio Choplin-Costa-Lemonnier devra se tenir prêt face à la puissante adversité qui lui sera proposée. Puissant, grand et rapide, Essende est un vrai 9, mais il aime également avoir le ballon dans les pieds.

Messieurs, méfiance et surtout, faites honneur à notre club. Allez Le Mans !

48 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout