Rencontre avec US Créteil 1936

A l'occasion de la rencontre de mardi entre Le Mans FC et l'US Créteil, la Tribune Mancelle a eu le plaisir d'échanger ses impressions avec son homologue cristolien, US Créteil 1936, sur les deux clubs, leur histoire et la saison actuelle.


Pouvez-vous nous présenter US Créteil 1936 ?

US Créteil 1936 est un média supporter, fait par des supporters pour les supporters. Il est né quand Créteil était en Ligue 2 en 2015, suite au constat que la communication du club ne faisait pas son travail, dans le but d'informer sur l'actualité de l'équipe, et avec l'ambition de faire la lumière sur notre club trop souvent délaissé par les médias, même locaux.



Pouvez-vous nous présenter rapidement l'US Créteil ?

Pendant près de 20 ans, l’US Créteil a été le deuxième club de la région parisienne, juste

derrière le Paris-SG, même si ces dernières années, il a été relégué à la 4ème place... L'USC a été créé en 1936 et a connu ses premières heures de gloire dans les années 1960 quand il a fait deux saisons dans l'élite amateur. Un excellent niveau quand on sait qu'à cette époque, il n'y avait pas de montée/descente entre amateur et professionnel. Mais l'histoire moderne du club débute réellement en 1985/86 sous l’impulsion de Laurent Cathala, notre maire depuis 1977, qui décide d'aider le club.

Alors en DH, les Béliers connaissent 3 montées consécutives et rejoignent la Division 2 en 1988. Dès lors, Créteil navigue entre Ligue 2 et National sans jamais réussir à approcher de près la Ligue 1.

Au niveau de l'histoire récente du club il faut parler de l'arrivée en 2002 du président Lopes qui a imposé la particule Lusitanos (toujours combattue par la majorité des supporters), le titre de National en 2013 amené par des joueurs tels que Cheikh Ndoye et Jean-Michel Lesage et enfin, le titre de National 2, suite à la descente de 2018 qui récompense la refonte complète de l'effectif et du staff, à l’image que la Direction souhaite donner au club.


Que pensez-vous de la saison de Créteil pour le moment ?

Le football est un sport d'émotion, et cette saison n'en manque pas, c'est clair ! L'équipe nous aura fait passer à la fois par l'espoir de la montée, à la crainte réelle de la relégation. En fait, Créteil a fait une très bonne première partie de saison, mais le départ de Secretário a complètement enrayé la machine. Malheureusement, sans reprise en main immédiate, tout le travail effectué par l’équipe et le staff pour faire progresser le club ces trois dernières années pourrait être réduit à néant.


Comment voyez-vous la fin de saison de Créteil ?

La situation est alarmante. On est aujourd'hui dans la zone de relégation, ce qui aurait semblé invraisemblable début janvier. J'ai peur que le club continue de descendre au classement, et qu’il ne termine la saison qu'à la 15ème ou la 16ème place, ne se maintenant que grâce à des décisions administratives. Il faudrait un changement radical que je ne vois pas arriver, mais je prie pour que Da Costa me donne tort.


Comment analysez-vous le (court) passage de Richard Déziré sur le banc de Créteil ? Pourquoi ce départ précipité selon vous ?<