Rêvons ensemble !

Et si, à dix journées de la fin, Le Mans FC avait limité la casse ? Annoncé comme l’un des plus gros morceaux de National, le groupe mené par Cris avait débuté la saison de très belle manière en engrangeant 9 points sur les 12 premiers distribués. Mais s’en sont suivis cinq matchs où les hommes du tacticien brésilien n’ont pas su gagner. Le doute installé, la pression locale insistante, les coachs adverses continuant de qualifier l’équipe comme une grosse écurie, tout ça a dû peser sur les quelques 20 joueurs représentant le club chaque week-end. Mais finalement, après 24 journées, Le Mans FC ne pointe certes qu'à la 7ème place mais seulement à 4 points du podium. De quoi rêver d’une fin de saison palpitante ? La Tribune Mancelle vous montre les raisons d’espérer encore à une sympathique surprise fin mai … avant un sprint final où l'endurance primera sur la vitesse !


Victorieux face à Laval le 27 février, les Manceaux ont relancé la machine et fêtaient dignement avec les supporters | © Mickaël Bruneau Photographie

Une équipe retrouvée


Début décembre, les Manceaux s’envolaient en Corse pour y affronter le FC Bastia-Borgo, lanterne rouge ce jour-là, mais n’avaient rien produit de bien fameux. Résultat, défaite 1-0 et une exclusion. Puis, le Covid a rejoint le vestiaire sarthois et, à l’aube des fêtes de fin d’année, Le Mans FC n’a pu célébrer Noël avec ces quelques milliers d’enfants et personnels soignants. Un mal pour un bien peut-être ? Oui, car la version 2022 du Mans FC est bien plus excitante. Un mois de janvier 100% victorieux, un mercato simple et efficace avec l’arrivée de Gnanduillet, 3 buts déjà, et de Fadiga, très complémentaire au duo Damour-Avounou, ainsi qu'une capacité à renverser les matchs en notre faveur. Et, il faut l’avouer, les résultats décevants face à Sète, Bourg-en-Bresse et Sedan auraient pu nous plomber mais en battant les deux premiers du championnat en huit jours, le club sarthois a ravivé la flamme et s’est repositionné dans le groupe de chasse. Avec de l’envie et du courage, cette équipe a prouvé qu’elle pouvait faire de belles choses.


Un calendrier à notre portée ?


Reste, pour les Manceaux, à bonifier ces deux dernières sorties en confirmant dès vendredi face à Boulogne puis en se déplaçant à Chambly. Jouer les équipes se battant pour le maintien relève toujours d’un défi mais ce serait l'occasion idoine pour récolter des points, parfois perdus en cours de route cette saison, et continuer de regarder devant. Un enchaînement, plus compliqué mais non insurmontable, de 4 matchs (Red Star, Orléans, Annecy, Villefranche) précèdera une fin de championnat un peu plus à notre portée qui verra les Manceaux affronter des équipes, sans doute, déjà maintenues mathématiquement. Mais souvenez-vous, la théorie n’est jamais la vérité de la pratique ! Et surtout, comme le dit le célèbre dicton des entraîneurs, abordons match après match.


Un goal average particulier avantageux ?


À ce jour, huit équipes composent le groupe de tête et ne se tiennent qu’en dix petits points. On parle souvent de “match à 6 points” lors d’une confrontation directe, faisons le bilan côté manceau de ces confrontations directes et du départage en cas d’égalité. Mais avant ça, regardons ce que le règlement prévoit.


Article 11 - RÈGLE DE DÉPARTAGE / règlement en vigueur pour la saison 2021-2022

Laval (E : 1-2 / D : 2-0) : Le Mans (1.B)

Concarneau (D : 1-1 / E : 1-0) : Le Mans (1.A)

Bourg-en-Bresse (E : 1-1 / D : 1-2) : FBBP 01 (1.A)

Villefranche (D : 0-2 / E : ?-?) : FCVB (1.A) en l'attente du match retour

Annecy (E : 1-1 / D : ?-?) : Annecy (1.C) en l’attente du match retour

Châteauroux (E : 1-2 / D : 1-0) : Châteauroux (1.C) selon évolution BM/BC

Sedan (D : 0-2 / E : 0-2) : Sedan (1.A)


À l’heure où vous lisez ce paragraphe, seule une égalité avec Laval ou Concarneau, un peu plus loins devant, nous serait favorable. Vous l’aurez compris, les hommes de Cris et William Prunier devront rebattre les cartes face à Villefranche, en Calade, pour s’adjuger un meilleur goal average tout en s’accaparant celui face à Annecy, tandis que le départage avec Châteauroux dépendra de la différence de buts globale en mai. À égalité de points au soir de la 34ème journée avec l'une de ces équipes, le FBBP 01 ou Sedan serait certain d’être devant nous. Cependant, avant d'imaginer quelconque scénario à égalité, attendons de voir les prochains résultats, nous ne sommes pas à l'abri d'une défaillance d'une ou plusieurs de ces huit équipes.


Des confrontations directes à venir


S’il reste, au staff manceau, à préparer deux confrontations directes dans les dix prochaines journées, les homologues de Cris en ont tous quatre ou cinq à jouer. Ces “matchs à 6 points” seront sans doute favorables aux Manceaux qui pourraient voir deux équipes rester sur place, en cas de match nul, ou une équipe légèrement distancée ou freinée, en cas de défaite.


Journée après journée, les chocs du haut de tableau à venir © La Tribune Mancelle


L'habitude de bien finir


Enfin, dernier point à mettre à l'avantage des Sarthois: ils savent terminer les saisons de National en trombe! En effet, on se souvient tous désormais que les deux derniers exercices dans cette division ont vu les Sang & Or enchainer les victoires dans la toute dernière ligne droite: suffisamment en 2018-2019 pour décrocher les barrages, trop juste l'an passé pour finalement n'accrocher que la 4e place.

A ce moment précis de la saison, les hommes de Cris font 4 points de mieux que l'an passé. Ils sont 3 unités derrière ce qu'avait réalisée l'équipe de Richard Déziré, mais rappelons également que le mois de mars avaient été désastreux cette saison-là avec un surplace pendant de nombreuses semaines.

Si la version 2021-2022 arrive à enchainer de nouvelles victoires rapidement, elle pourrait donc arriver avant la dernière ligne droite dans une position encore plus avantageuse que ses deux prédécesseurs.




Bref, amis supporters manceaux, La Tribune Mancelle croit en nos joueurs et leurs capacités. La fin de saison s’annonce palpitante mais il convient, avant de regarder les résultats des autres équipes, d’assurer les nôtres en jouant match après match. Staff, joueurs, nous sommes avec vous et nous serons toujours là pour vous soutenir.


Rêvons ensemble, allez Le Mans !



137 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout