[QRM/Le Mans] Les chiffres à retenir


Huis-clos

Horreur pour tous supporters, le huis-clos avait pourtant bien réussi au Mans jusqu'ici. Depuis leur première expérience à Chambly en mars dernier jusqu’à la réception de Cholet vendredi dernier, les Manceaux n’avaient jamais chuté au cours des 7 rencontres jouées sans public. La défaite d’hier est donc la 1ère.



Changements

On sait que DON aime effectuer ses changement tardivement dans les matchs. Mais il est beaucoup plus rare qu’il n’utilise pas ses trois cartouches avant la fin. En choisissant de ne faire entrer que Bègue et Aiko hier, et de laisser par conséquent Etuin et Gonçalves sur la touche, il a agi ainsi pour la 3eme fois de la saison, après les nuls au Red Star (3e journée) et Boulogne (5e). En Coupe de France, il n’avait même substitué qu’un seul joueur.


CSC

Cela faisait plus de trois ans qu’un joueur manceau n’avait pas marqué contre son camp. Malheureux à Diochon, Logan Costa succède à ce palmarès à Moussa Doumbia, auteur d’une déviation de la tête dans les buts de Cédric Mensah lors du 8eme tour de Coupe de France contre l’Excelsior Saint-Joseph le 3 décembre 2017.



Première

Makan Aiko a, enfin, effectué ses premières minutes officielles. Il est le 24e joueur à être utilisé par DON depuis le début de la saison. Par comparaison, le chiffre était de 30 joueurs l’an passé et 26 il y a deux ans, sur l’exercice entier. A tout juste 20 ans, il n’est pas et de loin le plus jeune joueur à avoir débuté cette saison, devancé dans cette catégorie par Mathieu Gonçalves (19 ans et 4 mois pour son 1er match), Logan Costa (19 ans et 5 mois) et Félix Tomi (19 ans et 11 mois).


Comparaison

10 points… C’est l’écart (en négatif) avec le bilan des Manceaux il y a deux ans, l’année de la remontée. Au soir de la 18e journée, les Sang et Or pointaient à 35 points. Suffisant pour être leader cette année mais qui ne les plaçaient qu’en 3e position alors. C’était aussi avant le gros trou d’air du début d’année 2019 qui allait les voir stagner plusieurs semaines.


Gope

90 minutes (et plus avec le temps additionnel)… c’est le temps qu’est resté sur la pelouse Georges Gope-Fenepej. Rien d’incroyable en soit, et pourtant…. C’est la première fois en 33 matchs de championnat que Gope joue de la 1e à la dernière minute d'une partie ! Titularisé 16 fois précédemment, il était systématiquement remplacé en cours de match jusqu’ici. Un signe positif à y voir concernant sa condition physique ?


93 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout