Préparation : Le Mans FC ne se prive pas de la victoire

Ce samedi 10 juillet, le groupe professionnel du Mans FC avait rendez-vous à la Chapelle Saint Aubin. Au programme, 20 jours après la reprise, un match amical contre un adversaire souvent défié lors de la préparation : le club de Saint Pryvé Saint Hilaire, pensionnaire de National 2. La billetterie, tout comme le portail, ouvre ses portes à 16h30 pour accueillir les premiers spectateurs. Les joueurs débarquent dans la foulée dans le complexe sportif et viennent découvrir la pelouse qu’ils fouleront durant ces 90 minutes. Les spectateurs, eux, arrivent au compte-gouttes et seront environ 350 au bord du terrain. À 18h00, c’est par l’accompagnement des mots de Bruno Vandestick, speaker du soir, que le coup d’envoi est donné par le corps arbitral. Sous les yeux de Thierry Gomez et Bernard Guédet, les premières secondes de jeu défilent, il faut aussi compter sur Mamadou Soro et Idrissa Sylla venus en visite à leur ancien club.


(Les manceaux à l'échauffement, sous les ordres d'Yves Bourgey)

© Cyril Yvon


Premier acte


Pour débuter ce match, coach Cris avait opté pour une composition évoluant sous la forme d’un 4-3-3 avec un milieu défensif. L’occasion pour certains des plus fervents supporters, à l’instar du Support’R Club, de découvrir deux nouvelles recrues que sont Maxence Derrien et Boubakar Camara. En ce qui concerne les autres nouveaux joueurs sarthois, il faudra attendre la seconde période pour les voir évoluer sous le maillot sang et or.


(La composition mancelle de la 1ère période)


Dès les premières minutes, les manceaux passent à l’offensive et Camara s’illustre par sa vivacité, il efface rapidement un joueur avant de perdre le ballon à la régulière. Glaentzlin prend les commandes en mains à la 10ème minute et transperce la défense avant de prendre sa chance dans l’angle fermé, le gardien s’empare du ballon. Deux grosses occasions vont suivre. À la 13ème minute de jeu, Donisa efface le latéral droit adverse puis sert en retrait Camara qui, depuis le point de pénalty, écrase un peu trop sa frappe du gauche.


Les adversaires vont également se montrer suite à une mauvaise relance de Derrien, ça combine vite et bien mais Ebene Talla, au physique, parvient à prendre le dessus sur son adversaire et récupère le cuir. En réponse à cette frayeur, les manceaux vont parfaitement combiner leur offensive. De fait, le jeune Chailleux déborde sur l’aile gauche, élimine son adversaire direct et sert Bègue devant la surface qui transmet pour Donisa. Ce dernier lobe le gardien, ça file au fond mais l’arbitre signale une position de hors-jeu, dommage !


La fin de la première période s’avère bien plus calme, à la 30ème minute Patron cède sa place pour Bod, gardien des U19 l’an dernier. Quelques coups de pied arrêtés seront obtenus par les manceaux mais cela ne donne rien. 45ème minute de jeu, l’arbitre siffle la mi-temps.


Second acte


Désireux de voir chacun de ses joueurs à la tâche, Cris opère plusieurs changements et ce ne sont pas moins de 8 joueurs de champ qui vont faire leur entrée sur la pelouse. Les seuls rescapés ? Derrien qui s’essaiera avec Cissé en charnière, Vardin toujours placé sur le côté droit et Bod qui jouera encore 15 minutes avant que Hatfout ne lui succède. C’est donc un onze composé de 5 nouveaux joueurs et 3 jeunes qui s’apprête à finir le match.


(La composition mancelle de la 2nde période)


Très motivés à l’idée de montrer leur talent, c’est avec plein d’envie et d’entrain que les manceaux abordent cette deuxième mi-temps. Rapidement, les joueurs de St Pryvé St Hilaire reculent et les chouchous de Cris obtiennent un corner. À la rémoise, Loison sert Aïko, qui se proposait sans être attaqué, ce dernier envoie le cuir en l’air dans la meilleure des zones. Un manceau place sa tête, le gardien détourne mais Dia N’Diaye pousse le ballon au fond des filets et marque son 1er but en sang et or !


Par la suite, les manceaux obtiendront un coup franc puis un corner, Vargas Rios se saisit du ballon, entre dans la surface et sert Dia N’Diaye, un peu en arrière, ça passe au-dessus de la cage. 10 minutes plus tard, de l’autre côté c’est Aïko qui déborde suite à un “une-deux” avec Avounou, il sert Badu mais ça part très en hauteur. Enfin, la dernière offensive mancelle sera l'œuvre de Badu qui, revenant sur son pied gauche, sert Loison au point de pénalty. Le jeune manceau se veut trop altruiste et tente la remise plutôt que le tir.


Le corps arbitral siffle la fin du match. Les joueurs de Cris l’emportent sur la plus petite des marges face à un adversaire qui n’aura pas su poser tant de problèmes que l’été dernier.


Résumé


Après une semaine très chargée sur le plan physique, les protégés du staff technique sont parvenus à proposer un jeu plus que correct lors de cette première confrontation de la saison. S’il reste forcément des points à améliorer, les pensionnaires de la Pincenardière ont montré un visage bien plus plaisant que l’été dernier, à ce même moment de la préparation. L’envie de mouiller le maillot y était, l’esprit collectif également. Les petits détails à régler seront d’ordre tactique mais nul doute que l’équipe technique s’en occupe.

D’un point de vue individuel, les jeunes Chailleux, Loison et Aïko se sont montrés intéressants, efficaces et même décisifs puisque le but vient des deux derniers cités, Chailleux ayant déclenché de réelles belles choses sur son côté gauche.


(L'heure du premier bilan pour William Prunier et ses joueurs ?)

© Cyril Yvon


Les concernant, pour une première, Vargas Rios et Derrien ont montré beaucoup de sérénité et de maîtrise dans le jeu alors qu’offensivement Dia N’Diaye et Camara ont tenté de se mettre en évidence dans l’élimination de l’adversaire et par des appels cohérents.


Un brin en dessous des autres recrues, Badu n’a que très peu été trouvé par ses coéquipiers tandis que Cissé ne s’est pas montré très rassurant ni maître de son sujet, on mettra ça sur le compte de la fatigue mais l’ivoirien doit rapidement se reposer et reprendre ses esprits s’il ne veut pas voir Ebene Talla, très sérieux ce soir, lui chiper sa place.


Enfin, les joueurs déjà présents l’année dernière ont montré une copie conforme à ce qu’ils faisaient par le passé. Patron très directif auprès des siens, Vardin propre dans la relance, Bègue très vif, Donisa entreprenant et un duo Hafidi-Avounou plutôt précis dans la transmission.


Bilan des temps de jeu


Gardiens : Patron 30’ - Bod 30’ - Hatfout 30’

Défenseurs : Vardin 70’ - Ebene Talla 65’ (45’ DC puis 20’ DD) - Derrien 70’ - Chailleux 65’ (45’ DG puis 20’ DC) - Cissé 45’ - Vargas Rios 45’

Milieux : Coulibaly 45’ - Tomi 45’ - Bègue 45’ - Hafidi 45’ - Loison 45’ - Avounou 45’

Attaquants : Glaentzlin 45’ - Donisa 45’ - Camara 45’ - Dia N’Diaye 45’ - Aïko 45’ - Badu 45’



269 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout