Préparation 2021 - bilan

Alors qu'ils avaient repris l'entraînement le lundi 28 juin dernier, les joueurs du Mans FC ont clôturé ce week-end leur préparation pour la saison 2021-2022. En effet, il est l'heure pour le staff technique, dirigé par Cris, de commencer ce lundi 2 août une semaine type d'entraînement. Avant que les Manceaux ne reçoivent les joueurs du Stade Briochin vendredi soir, au MMArena, prenons le temps de faire un petit bilan de ces dernières semaines. Le moment idéal pour donner la parole à Laure, supportrice du club, qui confiera son ressenti quant à l'équipe qui défendra nos couleurs sang et or durant les semaines à venir.


(Les Manceaux lors de la soirée abonnées - 28/07/2021)

© La Tribune Mancelle

Une trêve estivale, le temps d’effectuer une revue d’effectif

De fait, le président Thierry Gomez avait émis le souhait de réduire l'effectif de quelques individualités, de sorte que l'effectif de l'équipe première atteigne un nombre de 23 à 24 joueurs contrairement à la saison dernière où 29 joueurs étaient considérés par le staff. À l’approche de la reprise du championnat, si le groupe qui avait repris les chemins des terrains semblait affaibli, l'équipe dirigeante a su faire venir plusieurs joueurs, bien plus que les quelques recrues annoncées en début de trêve.

À ce jour, 7 footballeurs sont venus renforcer le vestiaire Manceau. Les premiers arrivés, Hugo Vargas-Rios, Maxence Derrien et Ibrahim Cissé précédaient la venue de Boubakar Camara. Quelques jours ont passé avant qu’Amadou Dia N’Diaye et Bastian Badu ne rejoignent l’effectif. Enfin, Issouf Macalou constitue la dernière recrue en date. Et à en croire le compte twitter « FootVision », le club espèrerait encore l'arrivée de 3 éléments, un sur chaque ligne du terrain.



Le groupe, entraîné par le duo Cris-Prunier, est composé de 3 gardiens, 6 défenseurs, 5 milieux et 8 attaquants, soit un total de 22 joueurs. Force est de constater que le souhait de Thierry Gomez a été entendu par son équipe technique puisque le groupe atteindrait le nombre de 25 joueurs si les 3 éventuelles recrues étaient amenées à être officialisées dans les jours à venir.

Des matchs amicaux, bien plus rassurants que l'été dernier

Souvenez-vous, les joueurs de Didier Ollé-Nicolle n'avaient rien montré de bien fameux l'année passée à cette même période. Avec des défaites contre le Paris FC, Saint-Pryvé Saint-Hilaire, l’AJ Auxerre et le SM Caen ainsi qu’un match nul face à Versailles, ils n’avaient pas su s’imposer avant de démarrer le championnat.

Cette année est tout autre, les manceaux ont su battre Saint-Pryvé Saint-Hilaire, QRM, Versailles et Poitiers ce samedi. Seule ombre au tableau, la défaite au camp des loges face au PSG.

Avouons-le, les joueurs du Mans FC affichent un visage différent et bien plus plaisant cette année. Au-delà des victoires, l’équipe a su montrer une force de caractère lors de ce dernier match amical puisqu’en étant menés 2-0, les joueurs se sont imposés 3-2.


Petit hic, si les blessures avaient échappées les joueurs manceaux, ce week-end le trio Bègue-Donisa-Hafidi semble avoir un peu accusé le coup de ces dernières semaines, riches en intensité.

Une supportrice, en attente de la reprise du championnat


Concernant le mercato effectué par les dirigeants du Mans FC, Laure affirme qu’il est difficile de se faire un avis avant que quelques matchs officiels soient joués. Dans le sens des départs, la supportrice confie :


"En dehors des retours de prêt (Brahimi, Gonçalves, Krasso, Costa) et du transfert attendu de Lemonnier, il y a pour moi aucune perte « grave » ou « dramatique ». Certes, le départ de Bernauer pourrait être considéré comme une grosse perte, mais il fait partie de mes déceptions de la saison écoulée (hors les premiers matchs, et les derniers matchs en tant que latéral droit où c’était sérieux). J’ai, en travers, la manière de faire du joueur pour forcer son départ, mais garder un joueur qui veut partir et qui force son départ, n’est jamais bon et est très néfaste pour un groupe.
À la rigueur, le cas Youssouf, qui a réalisé une bonne saison sur son côté droit, pourrait être plus regrettable. Cependant, il me semble qu’on peut avoir un côté droit plus équilibré sans lui, car il laissait quand même pas mal d’espace avec un marquage large.
Les autres départs en fin de contrat restent, pour moi, assez logiques. Entre Aymes, qui ne s’est jamais remis de sa blessure contre Nice, Gope, très talentueux mais trop souvent présent à l’infirmerie, et Etuin, une des déceptions de la saison écoulée. Enfin Choplin, et n’en déplaise à certains, il était souvent très limite la saison passée (par exemple, le nombre de cartons jaunes pour être arrivé en retard), et Gimbert qui semble faire les frais du coaching de Cris qui aime la percussion et la vitesse pour ses offensifs.”

Lorsqu’on demande à Laure son ressenti sur les arrivées, cette dernière se réjouit de voir que le club mise sur de jeunes joueurs cherchant à progresser et prouver des choses à l‘instar de leurs prédécesseurs que sont Bamba, Diarra, Maziz et Brahimi. Un effectif plutôt jeune parmi lequel figurent quelques joueurs pouvant prétendre au rôle de cadre, du moins d’expérimenté comme Laure le dit si bien.


“Coulibaly, Vardin, Derrien, Bègue, Hafidi et Donisa pourraient endosser ce rôle de joueurs référence. J’ai du mal, pour l'instant, à y ajouter Patron et Vargas-Rios puisque le premier est encore jeune et n'entreprend que sa deuxième saison en tant que véritable titulaire, alors que le second ne va connaître que sa deuxième saison à ce niveau. Sur le papier, les arrivées de Derrien, expérience intéressante, et de Vargas-Rios, poste rare, forme ascendante, belle dernière saison, passé avec Cris, sont très intéressantes et positives à mes yeux.”


À propos des cinq matchs amicaux, Laure semble avoir observé plusieurs choses intéressantes bien qu’elle mette de côté le résultat puisque, selon elle, cela reste secondaire. Pour autant, elle admet qu’il est toujours sympathique de gagner lors de la préparation. Couplé à cela, le fait d’avoir affronté les joueurs du PSG, rencontre qui s’est plutôt avérée comme un match d’exhibition, les manceaux l’avaient perdu 4-0 alors que le contenu semblait intéressant.


“C’est difficile de tirer des bilans des matchs amicaux car il y a trop de paramètres qui entrent en jeu pendant la préparation. Cependant, on a pu observer que Cris était capable de varier sa tactique en alternant son 4-3-3 et un 4-4-2 très intéressant. Au niveau des individualités, le repositionnement au milieu (à 2 ou à 3) de Félix Tomi est une des belles satisfactions de la préparation ; le jeune corse a la technique, l’attitude et l’endurance pour devenir un très bon milieu axial. La recrue Hugo Vargas-Rios s’est déjà bien imposée sur son côté gauche et sera une des forces de l’équipe. Du côté des jeunes offensifs arrivés, c’est très prometteur et ça peut vite faire chavirer le MMArena entre le buteur Amadou Dia Ndiaye, le virevoltant Boubakar Camara, le puissant et rapide Issouf Macalou, le puissant Bastian Badu.
Au niveau des offensifs déjà au club la saison passée, la préparation a été très positive pour Julio Donisa et Victor Glaentzlin. Ce qui est très intéressant ici, c’est la différence dans les profils et la polyvalence de certains. Il faut également prendre en compte que cette saison, en National, il y aura 5 changements autorisés.
Au niveau du milieu, très important pour gagner un match dans ce dur championnat, en plus de Tomi, on pourra compter sur Ibréhima Coulibaly, Hamza Hafidi et Durel Avounou, voire aussi sur Julien Bègue qui pourrait bien être replacé au milieu lui aussi.
En ce qui concerne la défense, je repense aux difficultés que l’équipe avait connues lors des premiers matchs de National après notre montée de National 2. Il faut que les liens se fassent, la complémentarité entre gardien et défenseurs, entre défenseurs et milieux, entre les deux centraux, entre le central et son latéral. Aussi, j’ajouterai qu’avec Cris et William Prunier, nous avons deux hommes connaissant pas mal ce domaine défensif et notamment ce poste de défenseur central.”

Ce que Laure retient de ces quelques matchs, c’est que Félix Tomi dispose d’une grande marge de progression. L'enchaînement des entraînements et des matchs ne pourra que le faire progresser tant sur le plan tactique que sur le plan défensif. D’autre part, si Bastian Badu semble être la recrue la moins en vue lors de cette préparation, il faut peut-être mettre en cause son gabarit, pour lequel le travail physique reste difficile à digérer. Enfin, la supportrice mancelle se remémore le match effectué par Julien Bègue à la Chapelle Saint-Aubin, face à Saint-Pryvé Saint-Hilaire, ou l’attaquant manceau avait évolué un cran en-dessous pendant 45 minutes.


Et lorsqu’on demande à Laure comment elle imagine le début de saison des joueurs sang et or, elle nous répond :


“J’imagine un début de saison avec pas mal de spectacle et une équipe portée sur l’offensive. Le fait de jouer 3 des 4 premiers matchs à la maison, sur la pelouse du MMArena qui est un véritable billard, est un bon point pour pratiquer du football rapide et offensif. Si tout se goupille bien ça peut lancer la saison de la plus belle des manières. Mais quoi qu’il arrive, on connaît le National et, chaque saison, c’est un championnat long et très difficile avec 18 équipes qui, globalement, se valent.”

Enfin, pour conclure notre échange, nous lui avons demandé de nous donner son pronostic quant au classement final de cette édition 2021-2022. Laure concède qu’à l’instant, il est très difficile de juger, d’autant plus qu’aucun avis ne peut être posé sur chacune des équipes, mais que si elle laisse parler son cœur, Le Mans FC terminera la saison sur l’une des 2 premières marches du podium.


Sur ces belles paroles, nous souhaitons remercier Laure pour sa collaboration et, officiellement, déclaré ouverte cette saison 2021-2022 de National pendant laquelle on espère retrouver notre équipe dans le haut du tableau, et qui sait, nous offrir une belle surprise au soir de la dernière journée de championnat.


Allez Le Mans !



229 vues1 commentaire

Posts similaires

Voir tout