Pouzauges vs Le Mans FC: Le Labo

Retour à la Coupe pour le sixième tour, où nos Sarthois rendent visite à Pouzauges Bocage FC, club vendéen déjà croisé dans le passé et qui croise le fer avec la réserve cette saison.


Le 6e tour

Le Mans se retrouve engagé pour la 10e fois de son histoire au 6e tour de la Coupe de France. Régulièrement confrontés à des clubs de niveau inférieur, les Sarthois n’ont pourtant pas toujours franchi ce cap. On ne peut que se rappeler du passé récent et de cette élimination en janvier dernier contre Châteaubriant (0-1), du reste le seul match où les Sarthois sont restés muets à ce stade de la compétition.

Mais ce n’était pas la 1e anicroche du 6e tour, car en 2015-2016, c’était Saint-Saturnin, pourtant situé une division en-dessous des Sang et Or, qui avait réussi l’exploit de sortir le favori du match (2-1). Reconnaissons tout de même que les 7 autres fois, nos Sarthois s’en sont sortis sans encombres.


 

N1 vs N3

Le Mans, pensionnaire du 3e niveau, affronte un club de N3, donc le 5e rang du football français. Sur le papier, la différence semble rassurer. Mais côté Sarthois, l’histoire est toute autre. Ce cas de figure s’est en effet déjà présenté à 6 reprises par le passé : 4 fois les Sarthois ont été éliminés par l’équipe la plus faible hiérarchiquement !

Il est vrai que les exemples sont plutôt anciens : c’est en effet arrivé en 1985 contre le CA Mayennais, en 1986 contre Mantes-la-Ville et en 1988 contre le NOCPB Rennes. Mais plus récemment, rappelons nous que la configuration était identique en 2018, quand l’équipe de Richard Déziré, en pleine bourre en championnat, s’était fait surprendre à Bastia, alors en pleine reconstruction en National 3 (1-2).


 

Le précédent

Il y a 4 ans, presque jour pour jour, la Coupe de France offrait déjà pour son 6e tour l’affiche à laquelle nous assisterons ce dimanche. Ce 21 octobre 2017, Le Mans FC, leader incontesté de son groupe de National 2, se déplace à Pouzauges, qui évolue alors trois divisions en-dessous, en DRS.

La fête était déjà belle au stade Jacques-Chartier. Le club vendéen venait tout juste d’acquérir son nouveau nom de Pouzauges Bocage FC, regroupement de 3 équipes de la région (Pouzauges Réaumur, Saint-Mesmin et Chavagnes-les-Redoux). Cédric Fuzeau, l’actuel coach, prenait tout juste l’équipe en main et avait déjà éliminé un club sarthois (Connerré) au tour précédent.

Et l’exploit n’était pas si éloigné que ça. Dès la 5e minute, les locaux ouvraient la marque par l’intermédiaire du capitaine Picault. Et si une tête de Romain Dupont remettait les 2 équipes à égalité à la demi-heure de jeu, les Sang & Or butaient ensuite inlassablement sur Vendé, le gardien pouzaugeais. Les hommes de Richard Déziré devaient donc disputer une prolongation risquée. Heureusement, très vite, Hamza Hafidi, puis de nouveau Romain Dupont, permettaient aux Sarthois de se sortir du piège vendéen (score final 1-3). L’aventure en Coupe pouvait continuer pour nos Manceaux, et cela durera encore 3 tours avec en point d’orgue la réception de Lille au MMArena.

4 ans plus tard, des 15 joueurs manceaux présents sur place, seul Hamza Hafidi fait encore partie du groupe sarthois (Alex Vardin n’était pas du déplacement en 2017). Côté vendéen, beaucoup de mouvements ont eu lieu depuis également, même si l’on retrouve encore quelques noms déjà là à l'époque comme le gardien Nicolas Vendé ou le défenseur Alane Koukidi. Un effectif renforcé de plus par l’ex-sabolien Privat N’Guessan.



 

L'arbitre

C’est la toute première fois que Le Mans sera arbitré en match officiel par Brendan Roffet. L’homme en noir, âgé de 33 ans, est originaire de Nancy mais est depuis deux ans licencié à La Roche-sur-Yon. Appartenant à la catégorie Fédéral 4, il officie traditionnellement jusqu’au niveau National 2, même s’il a gouté une fois au National en février 2019 (QRM/Avranches).

Arbitre remplaçant pour plusieurs matchs de Ligue 2 la saison dernière, il a également eut l’occasion d’arbitrer Laval lors des deux précédentes campagnes de Coupe de France, à Nanterre en 2019 et à Saint-Philbert-de-Grand-Lieu en février dernier.


© FFF

52 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout