Pierre Patron, le départ du boss

Une semaine après la reprise de l’entraînement, Le Mans FC perd donc son gardien titulaire, Pierre Patron, qui s’était fait une place dans ce championnat en étant l’un des meilleurs portiers du dernier exercice (nommé pour le titre de meilleur gardien 2021-2022).




© Mickaël Bruneau Photographies


Arrivé en 2019 sur la pointe des pieds en provenance de la réserve de Clermont Foot (N2), le Breton de naissance était prédestiné à être le numéro 3 derrière Yohann Thuram et Jérémy Aymes. Néanmoins, l’ancien joueur de Brest a vu son destin basculer à la 12ème minute du fameux match de Coupe de la Ligue face à l’OGC Nice le 30 octobre, puisque Aymes dû quitter ses partenaires suite à une blessure.


La suite, on la connaît, Pierre Patron ne quittera plus les cages mancelles de la saison et s’offrira le luxe de passer devant les expérimentés gardiens pourtant revenus de blessures. 20 matchs plus tard et un soir du 6 mars 2020, Pierre Patron accompagne ses coéquipiers en National après une rocambolesque partie face à Chambly, scellée par un pénalty de Thibault Jacques à la 76ème minute (2-2).


La saison suivante est l’occasion pour Patron de s’illustrer et de confirmer les attentes qu’on place autour de lui. Bien que mis en concurrence lors de la préparation estivale avec Aymes, il ne laisse à son concurrent que quelques miettes (la première journée et la Coupe de France) pour disputer 33 des 34 matchs du championnat, le propulsant ainsi comme le 2e joueur le plus utilisé par Didier Ollé-Nicolle derrière Brahimi.



© Giani Moreno


Réputé pour ses belles parades mais également parfois critiqué pour son jeu au pied, Pierre Patron s’installe dans les gardiens à surveiller en National. Surveillé à plusieurs reprises par l’échelon supérieur, le portier formé à Clermont accepte pourtant de continuer l’aventure sarthoise pour une année supplémentaire comme n°1.





Avec seulement 2 rencontres de National manquée sur le dernier exercice (dont une pour suspension), Pierre Patron s’est de nouveau fait remarquer dans les cages mancelles, sauvant à de multiples reprises ses partenaires. Malheureux nommé face à Alexis Sauvage et Vincent Viot pour le titre de meilleur gardien de National, le natif de Vannes s’est fait un nom dans la sphère du 3ème niveau du football français, attirant ainsi le regard de plusieurs écuries comme Nancy ou encore Charleroi. C’est comme doublure chez les Zèbres qu’il va désormais devoir à nouveau prouver tout son talent.


On retiendra de Pierre Patron, une exemplarité, une fidélité dans les moments difficiles mais également toutes ses prestations qui nous ont sauvé à plusieurs reprises.


Merci Pierre et bonne route !

107 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout