Partis ou non conservés, qu’en est-il de leur mercato ?

À l’issue de la saison dernière, de nombreux départs ont eu lieu, permettant ainsi au board manceau de disposer d’une certaine masse salariale mais par conséquent de devoir combler ces départs. Le président, Thierry Gomez, avait d’ailleurs déclaré que le nouveau groupe serait composé de 21 joueurs de champ et 3 gardiens. De son côté, Cris espérait que son groupe soit déjà bouclé à 90% avant la reprise. Preuve en est que Le Mans FC l’a écouté avec un effectif actuel fourni de 23 joueurs (dont 3 gardiens) accompagnés de 3 jeunes (Ianis Polla Boyom, Théo Argoud et Adam Hammoudi).



Après avoir vu de nouvelles têtes rejoindre la Pincenardière ce lundi 27 juin, jour de reprise officielle, La Tribune Mancelle recense les récents partants et vous propose donc un état des lieux de leur nouvelle situation respective.


L’adjoint en attente…


Du côté du staff, seul William Prunier s’en est allé après avoir conclu un départ sur un commun accord avec les dirigeants du club. À ce jour, l’ex-adjoint de Cris n’a été annoncé par aucun club en vue de la saison à venir. S’il était un joueur rugueux, à Auxerre notamment, son tempérament ne correspondait peut-être plus pour cohabiter dans le vestiaire manceau.


Le secteur défensif se défend bien


Les jeunes ont trouvé un point de chute. Le premier, Ibrahim Cissé, est sous contrat à Nice qui avait prêté le solide Ivoirien. Cependant, qu’en sera-t-il de sa situation dans deux mois ? Il ne faisait en tout cas pas partie du groupe professionnel à la reprise ce mardi. Un nouveau prêt ou une place dans la réserve du Gym ?


Son départ a déçu de nombreux supporters, contents de voir un jeune issu de la formation faire son trou en équipe première, mais il faut avouer que le club a trop tardé pour offrir un contrat pro à Djamal Moussadek. Ce dernier a décidé d’accepter la proposition du Havre AC, club où son père a été formé, et devrait connaître ses premières minutes en Ligue 2 alors que des clubs de L1 s’étaient positionnés sur son cas.


© Twitter @HAC_Foot

De son côté, Ryan Ebene Talla, arrivé en 2020, n’a jamais eu l’opportunité de se montrer sur le long terme. Appelé par DON, mais jamais à son poste de prédilection, Cris lui avait davantage donné l’occasion de s’illustrer en défense centrale. Cependant, la malchance aura eu le mot de la fin pour Ryan qui s’était blessé à l’œil en début d’année. Bref, c’est au sein du Bergerac Périgord FC (N2) qu’il devrait obtenir un temps de jeu cohérent pour lancer véritablement sa carrière et, peut-être, retrouver rapidement le National… ou plus !



Le nom d’Alexandre Vardin n’a pas retenti ces dernières semaines. Non conservé, après 6 années passées au Mans FC pour qui il avait déclaré son amour chez France Bleu Maine, le défenseur droit aura connu de nombreuses choses en Sarthe: la galère, la team « pain noir », les montées successives, les barrages et surtout de nombreux passages de courte durée pour ses partenaires. Quelle idée Alexandre a en tête ? À l’aube de ses 33 ans, il nous parait encore jeune pour envisager une retraite sportive.


Le grand ménage en plein dans le milieu


A l’issue de son prêt, Loïc Damour est retourné en Écosse mais l’escale fût de courte durée. De fait, il rejoint Versailles, récent promu en National, qui présente à la fois un projet ambitieux mais aussi, avouons-le, un contrat attractif sur le plan financier notamment. Loïc est, pour l’heure, le seul joueur de la saison passée qui recroisera Le Mans FC en championnat en 2022-2023.



Durel Avounou a profité de la fin de son contrat pour pouvoir s’engager où il le désirait. Si en Sarthe, les dirigeants avaient émis le souhait de le conserver, le joueur a décidé de s’envoler en Turquie et rejoindre un promu, Ümraniyespor, ancien club de Ghislain Gimbert.


Hamza Hafidi se retrouve dans la même situation qu’Alexandre Vardin. Ces deux joueurs ont vécu leur aventure mancelle sur la même période et, alors que la fin a sonné, ils n’ont toujours pas retrouvé de club. De son côté, Hamza reste un peu plus jeune et devrait facilement trouver un projet dans les semaines à venir.


Enfin, aucune nouvelle ne semble émerger à propos de deux autres ex-manceaux : Ibréhima Coulibaly et Félix Tomi. Ce dernier pourrait profiter de la fin de son contrat pour retrouver un club dans sa Corse natale mais il devra sans doute accepter de redescendre au moins en N2, à moins que l’AC Ajaccio ou le SC Bastia voient en lui un potentiel que Le Mans FC n’a pas su exploiter. D’autre part, le milieu de la Mauritanie sort de 2 saisons où il n’a jamais su s’illustrer de la même façon qu’à Grenoble. Reste à savoir si «Ibou» parviendra à séduire un club lui permettant de s’épanouir.


L’attaque passe à l’offensive ?


Rentré à Valenciennes après son prêt, Issouf Macalou suscite les convoitises. Pisté par Angers SCO, il pourrait plutôt décider de rester en National et rejoindre le Red Star. De leur côté, les supporters nordistes se posent des questions, pourquoi ne pas conserver le joueur et lui offrir la possibilité d’évoluer en Ligue 2 ?



S’il avait débuté la saison en trombe, Boubakar Camara a eu du mal par la suite. De retour à Lens, à la suite de son prêt également, il lui a été annoncé la fin de son aventure. «Bouba» ne sera donc plus Sang & Or la saison prochaine, que ce soit Lensois ou Manceau. Vers quel projet s’orientera-t-il pour poursuivre sa jeune carrière ?



Prêté par Metz, Amadou Dia N’Diaye nourrissait de nombreux espoirs chez les supporters d’autant qu’il était un joueur rapide, technique disposant d’une bonne détente sans pour autant être bousculer par les défenses adverses. Peu de nouvelles circulent le concernant si ce n'est sa présence dans le groupe Grenat lors de la reprise. Restera-t-il en Moselle pour retrouver la Ligue 2 ?


© Twitter @FCMetz

Les concernant, Julio Donisa et Julien Bègue ont connu une aventure similaire en Sarthe. Arrivés la même année, ils repartent en même temps pour des horizons différents, quoique…

Julio découvrira la Ligue 1 roumaine avec le club du FC Arges, alors qu’il souhaitait rester proche de son magasin Optic’DNS. Julien Bègue avait également connu cette division avec le club de l’Astra Giurgiu, reste à savoir s’il quittera à nouveau la France pour trouver davantage de temps de jeu.


Et les autres...


S'ils ne faisaient pas partie de l'équipe première régulière de Cris, ils ont quand même porté le maillot manceau en 2021/2022 et s'en sont allés depuis. C'est le cas par exemple d'Alexis Gouletquer, qui rejoint Chartres et Jean-Pierre Papin en National 2.



On retrouvera à ce niveau aussi Émilien Waflart, nouvelle recrue des Voltigeurs de Châteaubriant qui accueille également Augustin Pascaud. Pas de nouvelles récentes sur le futur challenge de Baptiste Loison, ni Aboubacar Keita, alors que Patrick Douglas était à l'essai lors de la reprise de l'US Concarneau.


Partis durant la saison passée, Bastian Badu n'a pas été conservé par Chambly. C'est également le cas de Victor Glaentzlin, dont le contrat à Créteil s'est achevé en cette fin du mois de juin.


419 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout