Paris 13 Atletico, une saison pour vivre



Le club


Étant l’un des plus grands clubs de foot en terme de licenciés, l’équipe du Paris 13 Atletico est un exemple de développement comme le témoigne ses nombreuses (et récentes) montées aux étages supérieurs, que cela soit en équipes jeunes comme seniors.


Fondé en 1968, l’équipe se nomme le Football Club des Gobelins (surnom qui est resté pour les joueurs), et n’a pour but que de créer un club afin de pratiquer le football entre jeunes. Mais dès lors que la saison 1969-1970 se profile, une affiliation à la FFF se forme et ainsi les Gobelins deviennent une véritable équipe de football évoluant dans le district du Val-de-Marne. C’est sans briller que le club s'illustre pour ses premières décennies. Il faudra attendre en effet la fin des années 2000 afin de voir le Paris 13 se développer rapidement et afficher un visage séduisant. Avec 7 montées en 2010-2011, toutes les équipes premières de chaque catégorie sont au niveau régional, et l’équipe fanion monte en DSR (aujourd’hui, Régional 2). Conscient de la force que son club peut devenir, le président Frédéric Pereira et son board, décident de professionnaliser un peu plus le club en y plaçant plus de moyens, mais également plus de séances d’entraînement pour les joueurs. Et pour se faire, une fusion avec le Stade Olympique de Paris est envisagée. Fusion qui prendra lieu lors du mois de juin 2012, et se montrera fluctuante puisque le club passe de 631 licenciés à plus du double en 1 an. En 2014, les seniors accèdent à la DH pendant que les autres équipes brillent, comme les U17 et les Vétérans qui atteignent également ce niveau ! Avec comme volonté d’inclure de plus en plus de jeunes de quartier, le club se forge une réputation et attire beaucoup de joueurs, qui rejoignent le plus souvent les centres de formations de grands clubs (17 joueurs entre 2017 et 2020 qui se dirigent dans les centres de Lens, Monaco et l’AJ Auxerre par exemple). Certains deviennent même des noms connus (Toko Ekambi (OL), Arnaud Nordin (ASSE), Hady Camara (Guingamp), …), de quoi donner du crédit à la formation parisienne qui devient même Label Jeune FFF niveau “élite”, le plus haut niveau du football français.


Après avoir fini champion de National 3 en 2018-2019, le club monte en N2 où les joueurs réussissent à se maintenir avec une bonne 6ème place. Suivent alors 2 saisons compliquées à cause du Covid19 qui fait tourner court les championnats amateurs. Été 2020, le club change et devient officiellement le Paris 13 Atletico, et termine même champion de N2 en 2021-2022, leur permettant ainsi de disputer leurs prochains matchs aux portes du monde professionnel.



La saison 2021-2022

Forte d’une saison haletante jusqu’à la dernière journée, la montée des Gobelins ne s’est pas faite de tout repos. Durant tout l'exercice 2021-2022, les verts et noirs se sont battus à distance avec le Fleury 91 dans le groupe B du National 2. C’est seulement un point qui sépare les deux équipes au terme du dernier match de la saison, et ce point, a sans doute été décidé juste avant l’intersaison (13ème journée de championnat), grâce à une victoire de Paris 1-3 face au Fleury 91. Intraitable à domicile, les Gobelins seront invaincus dans leur stade et perdront leur 4 matchs à l’extérieur. Une belle saison avec une seule défaite après la 20ème journée, de quoi sécuriser la 1ère place un moment et donner confiance aux joueurs parisiens en approchant de la fin de la saison. Mais sur les 4 matchs qui suivent, c’est 3 défaites qui attendent les Gobelins, relançant complètement la fin de saison. Le Fleury 91 se rapproche mais manque le coche, les deux équipes se neutralisent avec un 0-0 lors de la 27ème étape du championnat de N2. Paris enchaîne par la suite 3 victoires pour les 3 derniers matchs et reste devant son dauphin de un point, synonyme de montée pour les Parisiens qui auront réalisé une saison sublime et pleine d’émotions.



Le mercato


Obligé de recruter pour préparer au mieux leur première saison de leur histoire en National, les Gobelins ont du pain sur la planche, et pour se faire, le club parisien embauche de l’expérience, avec quelques joueurs habitués de National (Karamoko, Daillet par exemple), mais aussi des jeunes d’équipes venant de l’échelon supérieur (QRM ou le SL pour ne citer que les clubs français). Arrivées : Yanis Barka (Libre, AS Beauvais) ; Manoubi Haddad (Libre, QRM) ; Cheick Diarra (Libre, US Créteil-Lusitanos) ; Hamadou Karamoko (Libre, FC Chambly) ; Amadiy Seydi (FC Sète 34) ; Édouard Daillet (Libre, Red Star FC) ; Randi Goteni (Libre, SL) ; João Lucas (Libre, Acad. Coimbra) ; Nuno Valente (Libre, Varzim) ; Oumar Sidibé (Libre, Valenciennes B) ; Ludéric Etonde (Libre, SL) ; Yazid Aït Moujane (Libre, SL) ; Adama Sidibé (Libre, C’Chartres) ; Florian Dexet (Libre, US Lusitanos) ; Kévin Badeau (Libre, US Lusitanos) ; Emmanuel François (Libre, US Lusitanos) ; Mourad Louzif (C’Chartres) ; Didier Desprez (Prêt, RSC Charleroi) ; Keryann Hocq (Contrat, Paris 13 Atl. B) ; Kader Diomandé (Contrat, Paris 13 Atl. B) Départs : Steven Séance (Libre, CS Sedan) ; Joël Saki (Libre, FC Chambly) ; Luìs Simão (Libre, US Lusitanos) ; Malivaï Daninthe (Libre, FCSR Haguenau) ; Kemo Cissé (Libre, Red Star FC) ; Jean Mouaha Nolla (Libre, FC Chambly) ; Amine Cherni (Libre, FC Chambly) ; Smith Bessomen (Fin de contrat, sans club)


La pré-saison


Avec une reprise collective au 1er juillet ainsi qu'un stage au Portugal prévu durant le mois de juillet, le Paris 13 Atletico n'a pas été très communiquant sur sa préparation.

9 juillet : Paris 13 Atletico - Reims (L1) : 2-1

16 juillet : Paris 13 Atletico - Union Titus Pétange : 2-0

23 juillet : Paris 13 Atletico - Reims B (N2) : 1-1

25 juillet : Stage au Portugal

27 juillet : Paris 13 Atletico - FC Arouca : 1-2

29 juillet : Paris 13 Atletico - FC Famalicão : 1-1 29 juillet : Fin du stage au Portugal

30 juillet : Paris 13 Atletico - RC Lens B (N3) : 1-3



Le joueur à suivre


Venant de l’US Créteil Lusitanos, c’est Cheick Diarra qui est l’homme à suivre de la formation du Val-de-Marne ! Fort de ses expériences avec Rennes en Ligue 1, et Tours en Ligue 2, le joueur est un buteur hors-pair dont-il faudra se méfier ! Bien que n’ayant disputé que 13 matchs avec Créteil la saison dernière, il a tout de même inscrit 5 buts et délivré une passe décisive. C’est un joueur d’expérience qui rejoint ainsi la formation parisienne et devrait pouvoir insuffler un peu de confiance dans son équipe. N’ayant rien à perdre, c’est gagnant-gagnant pour le joueur malien, il revient de blessure et trouve une équipe jeune, qui ne demande qu'à briller ! Si la préparation a été bonne, alors il faudra se méfier de l’attaquant parisien qui n’attend que de retrouver le chemin des filets.




L’effectif


Gardiens : Didier Desprez ; German Sanou ; Sasha Bernard


Défenseurs : Hamadou Karamoko ; Amadou Seydi ; Edouard Daillet ; Jordy Kaloukadilandi ; Mamadou Sow ; João Lucas ; Yazid Aït Moujane ; Nelsinho ; Florian Dexet ; Idriss Sima ; Kévin Badeau


Milieux : Eden Massouema ; Randi Goteni ; Keryann Hocq ; Moussa Diarra ; Dylan Nzeza ; Nuno Valente ; Luca Spurio ; Lyes Hocine ; Lalaïna Nomenjanahary ; Mourad Louzif ; Oumar Sidibé ; Tiago Castro ; Emmanuel François ; Kader Diomandé ; Nessim Yacoubi


Attaquants : Yanis Barka ; Manoubi Haddad ; Philippe Bahenda ; Kemo Kenneh ; Ruben Kokolo ; Cheick Diarra ; Ludéric Etonde ;Anatole Ngamukol ; Adama Sidibé ; Moustapha Cissé


Le prono




Statut envisagé : Maintien juste ou descente

Classement envisagé : 16e


Fraîchement montée et à l’assaut d’un championnat qu’elle ne connaît pas encore, la formation parisienne est la cible idéale des autres clubs pour engranger des points. Selon la majorité de la Tribune Mancelle, le Paris 13 Atletico descendra en fin de saison. Cependant cela ne ferme pas totalement la place à l’espoir du maintien étant donné que deux des membres voient le club du XIII se maintenir. Avec un mercato actif ainsi que la nomination d’un nouvel entraîneur, à quoi s’attendre? Réponse dans les semaines à venir !


108 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout