Nul manceau pour jouer le héros

Le déplacement au stade Louis-Michel de Sète était l’occasion parfaite pour Le Mans FC de poursuivre une série de victoires bien engagée. Mais en hiver, on ne voit pas souvent aussi rose qu’espéré en Sarthe et Cris a dû s'ajuster à plusieurs paramètres, notamment les nombreuses absences pour blessures ou reprises. Forts de cette belle série, les Manceaux se sont rendus dans l’Hérault avec une certaine confiance envers la défense et Pierre Patron. À la fin du match, Sétois et Sarthois se partageaient les points après un match nul et vierge de 0 à 0, demeurant ainsi la seule rencontre du championnat où le ballon n’aura pas franchi la ligne.


Ce qu’on a aimé :


Des opportunités présentes : Le score final ne reflète pas réellement la partie. De fait, si l’efficacité face au but n’était pas de la partie, Cris peut se satisfaire d’avoir vu son équipe se créer plusieurs occasions franches. Il a, par moment, manqué ce brin de réussite pour les Manceaux, notamment pour Damour en fin de match qui voit sa frappe rasante fuire le cadre, pour Donisa dont le gardien sétois s'illustre sur sa ligne pour enlever sa tête ainsi que Coulibaly et Vargas-Rios qui tentaient mais tiraient sur Pappalardo.


Bien suppléé pendant son absence, Ibrahim Cissé montre tout de même qu'il est le défenseur clé du Mans FC depuis son retour © Mickaël Bruneau Photographie

Cissé, impassable : Patron de la défense, Ibrahim Cissé a assumé son rôle dans la charnière centrale mancelle sauvant à de multiples reprises son équipe. Aux côtés d’Ebene Talla puis de Vardin, le joueur prêté par l’OGC Nice a été l’un des hommes forts de ce match, il sera sans doute sur le podium du Manceau du Match. Intraitable dans les duels, il s’est illustré hier soir lors de multiples face-à-faces dont il est ressorti vainqueur !


Une invincibilité qui perdure : La série de victoires se termine en ce premier vendredi du mois de février mais les Manceaux continuent sur la belle lancée du début d’année avec un 5ème match sans revers. De plus, Pierre Patron garde sa cage inviolée pour la quatrième fois de suite en championnat, une première depuis 5 ans.



Ce qu’on a moins aimé :


Un milieu de terrain modifié : Il était devenu notre point fort sur les derniers matchs mais le trident Damour-Fadiga-Avounou n’a pas été reconduit hier à Sète. Et pourtant, les trois joueurs figuraient sur la feuille de match, qu’est-ce qui a incité Cris à modifier son milieu de terrain ? Les absences de Macalou et Aïko blessés, l’obligeant à faire monter d’un cran Fadiga, sans doute mais certainement l’envie de donner du temps de jeu à Tomi et Lauray également. Le corse peinait à s’imposer, ne terminant pas bien une occasion de but en 1ère mi-temps, tandis que l’ancien joueur de Villefranche se montrait entreprenant avant de reculer au poste de latéral.


Des frayeurs : Les joueurs de Cris auraient pu se faire punir à quelques reprises pendant ces 90 minutes. Les locaux se sont procurés des coups de pied arrêtés sur lesquels ils se sont montrés dangereux mais aussi des occasions suite à des maladresses sarthoises. Des transmissions loupées, des passes en arrière trop courtes et des dégagements ratés, même si la pelouse du stade Louis-Michel n’est pas la plus belle du championnat, les visiteurs se sont fait peur.


Une seconde période à revoir : Après une première période plutôt convaincante, les partenaires de Julien Bègue ont subi dans le second acte multipliant les passes imprécises et les mauvaises combinaisons. En supériorité numérique pendant 40 minutes, Julio Donisa et ses partenaires n’ont pas trouvé la solution face à Pappalardo alors que l’ancien clermontois avait un ballon de but “inratable” à la 54ème.



Touché alors qu'il entrait bien dans son match, Ryan Ebene Talla a dû quitter ses partenaires après 30 minutes de jeu © Nicolas Gosset

La blessure d’Ebene-Talla : Touché à l'œil suite à un choc avec le ballon, Ryan Ebene Talla a dû céder sa place au profit d’Ibréhima Coulibaly. En place et dominateurs, les Sarthois ont concédé davantage à la sortie du jeune manceau. Cette perte vient, malheureusement, garnir encore un peu plus l’infirmerie, ce qui est d’autant plus dommageable pour le défenseur qui avait déjà dû quitter ses partenaires à Créteil.


Encore des cartons : Une nouvelle fois, Le Mans FC ajoute deux cartons jaunes à son tableau de chasse. Le premier est pour Alexandre Vardin, largement évitable (77’), et le second pour Vargas-Rios, qui sera sans doute suspendu pour le déplacement à Sedan (89’).


Une remontada qui se complique : Les 4 victoires consécutives de janvier ont ramené un fol espoir d’accrocher encore une chance de montée en fin de saison… ce qu’on n’imaginait plus vraiment en décembre. Mais le nul à Sète, sans être pour autant catastrophique, porte un premier coup d’arrêt significatif dans la folle remontée espérée. Car devant, ça ne faiblit pas ou peu: Châteauroux et Bourg se sont imposés, ce qui leur permet de rester devant les Sarthois. Annecy a partagé les points et reste 4 unités devant Le Mans à la 3e place. Sans parler des deux billets directement qualificatifs pour la Ligue 2, car nos voisins lavallois semblent se détacher inexorablement. Concarneau/Villefranche, joué lundi, aura de ce fait une importance capitale dans la lutte au podium.




81 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout