Noah Cadiou, pour nous mettre à l’amende ?


C’est une équipe affichant des résultats bien en deçà des espérances, aux yeux des supporters Boulonnais et ceux s’intéressant au National, que recevra Le Mans ce mardi 23 février, bien que l’USBCO réalise un parcours de Coupe très correct. Lors du match aller à la Libération, Jackson Mendy était le sujet de la VAR. Cette fois, pour le match retour, La Tribune Mancelle s’est permise de zoomer sur le parcours d’un des jeunes espoirs du championnat, Noah Cadiou.


Fils de Frédéric Cadiou, Noah est né en octobre 1998 et veut se faire un prénom dans le monde du football ! C’est tout logiquement que le ballon rond l’attire, avec le rêve secret de faire tout aussi bien, voire mieux, que son père qui dispose d’une belle expérience en deuxième division. Sur les traces de ce dernier, Noah Cadiou rejoint la section sportive du LOSC à son entrée en sixième, il y évoluera jusqu’aux années lycée. Dans la génération qui suit celle de Noah, Alexis Gouletquer y fait également ses classes, ce dernier se souvient que Noah évoluait au poste d’ailier mais qu’il jouait également à d’autres postes. Le club phare de Lille ne lui montre pas d’intérêt, c’est du côté de Marcq-en-Barœul que Noah va évoluer en club. Il gravit plusieurs échelons au sein de l’Olympique Marcquois Football, jusqu’à intégrer les U19, que rejoindra plus tard Alexis Gouletquer, et l’équipe fanion de l’OMF (N3) par la suite. Alexis nous confiait : “C’est un joueur très technique avec un gros volume de jeu, il a une bonne qualité de passe et une bonne vision du jeu”. Alexis et Noah ont joué deux saisons ensemble, la première en U19 et la seconde en N3.

(Alexis et Noah sous les mêmes couleurs

© Alexis Gouletquer)


Une saison remarquée de Cadiou en 2018-2019 où il joue 25 matchs de N3 à 20 ans et se fait repérer par de nombreuses écuries, notamment lors du match de Coupe de France l’opposant à l’US Boulogne Côte d’Opale. Lens, Lorient et Le Havre, entre autres, le pistent mais c’est finalement à l’USBCO qu’il atterrit en juillet 2019.


La saison passée, il a connu des hauts et des bas. Intégré dans le groupe, il entre d’abord en jeu à la fin des 4 et 5èmes matchs de championnat mais, malheureusement pour lui, il voit rouge. Il revient, après 3 matchs de suspension, jouant 90 minutes à deux reprises avant d’être à nouveau écarté pendant quelques rencontres. Sa saison 2019-2020 démarre sérieusement en décembre, Cadiou ne quittera plus jamais le terrain jusqu’à l’annonce de l’arrêt des championnats. Au final, un bilan de 15 matchs joués, dont 13 en tant que titulaire, 3 buts, 1 passe décisive et un contrat pour rempiler à l’USBCO. Il marque un doublé face au Stade Lavallois et notamment un but après une belle traversée dans la défense mayennaise (golazo à 2:45).


Cette saison, il a également enchaîné les matchs pleins. Moins en vue, il suscite beaucoup d’attente de la part des Boulonnais qui n’ont pas hésité à le critiquer. Auteur d’un but et d’une passe décisive, l'athlétique numéro 2 boulonnais sort de deux matchs sur le banc de touche opposant l’USBCO au Red Star et au SC Bastia.


En bref, Noah Cadiou ne réalise que sa deuxième saison à cet échelon et doit encore en prendre de la graine. Joueur à fort potentiel, il dispose d’une technique plus qu’intéressante et d’une endurance de jeu incroyable. Son coach confiait d’ailleurs, dans les colonnes de La Voix du Nord : « Je lui dis souvent, il peut dire merci à ses parents, c’est un athlète. À la fin d’un match, il pourrait presque en faire un deuxième. Quand on a un volume de jeu comme le sien c’est un gros avantage, c’est aussi pour ça qu’on a décidé de le mettre au milieu ». Laurent Guyot a fait le choix de l’aligner au milieu de terrain cette saison, ce mardi arrivera-t-il à remettre les siens sur les bons rails pour l’objectif montée en Ligue 2 ? Réponse au MMArena, 18h, face à une équipe qui a récemment enrôlé le buteur algérien Oussama Abdeldjelil. Allez Le Mans !

35 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout