Nancy, le chardon veut piquer à nouveau !




Le club


L’AS Nancy-Lorraine est un monument du football français. Club le plus titré de l’histoire de la Ligue 2 (5 fois champion, à égalité avec Le Havre), vainqueur de la Coupe de France en 1978 et de la Coupe de la Ligue en 2006, Nancy dispose d’un palmarès dont il n’a pas à rougir. Ajoutez à cela 30 saisons passées parmi l’élite et 25 au niveau inférieur, et vous constaterez que la place du club est historiquement ancrée au sein du monde professionnel.


Nancy aura connu ses heures de gloire, notamment durant les années 1970 marquées par le passage d’un certain Michel Platini. Le club lorrain découvre l’Europe et se hisse même jusqu’en 8e de finale de C2 en 1979. L’ASNL est alors l’un des tout meilleurs clubs français de l’époque. S’en suit une quinzaine d’années moins reluisantes durant lesquelles Nancy fait l’ascenseur entre les deux premières divisions.


L’arrivée en 2002 de Pablo Correa sur le banc nancéien insuffle une nouvelle dynamique au club. Avec l’aide du très bon centre de formation - qui performe toujours aujourd’hui, l'Uruguayen permet à l’ASNL de retrouver l’élite et de s’y stabiliser. En 2008, le club achève sa saison à une magnifique quatrième place et égale le record établi en 1977.





En 2011, Pablo Correa quitte le club après 9 ans passés au poste d'entraîneur. Sans lui, Nancy éprouve des difficultés et est relégué en Ligue 2 en 2013. Correa fait alors son retour au club et lui offre une nouvelle montée trois ans après. Malheureusement, la redescente est immédiate (19e en 2017). On ne le sait pas encore, mais c’est le début de la fin pour l’ASNL.



La saison 2021/2022


La saison 2021-2022 est un cauchemar qui restera longtemps gravée dans la mémoire des supporters nancéiens. À l’agonie tout au long de la compétition, Nancy voit les entraîneurs se succéder sans qu’aucun ne trouve la solution. Lanterne rouge dès la cinquième journée, le club ne parvient pas à se sortir de cette place et plonge inexorablement vers le National. À la trêve, le club lorrain compte déjà sept points de retard sur le barragiste.


Le 22 avril dernier, l’événement tant redouté se produit finalement. Opposés à QRM dans un match de la dernière chance, les Lorrains réalisent une entame catastrophique et sont menés 3 à 0 au bout de quarante minutes de jeu. Les supporters excédés décident d’interrompre la rencontre en jetant des fumigènes sur le terrain. Le match sera perdu sur tapis vert, condamnant définitivement l’ASNL.


Cette relégation en National, la première de l’histoire du club, était difficilement prévisible en début de saison. Malgré un déclin évident, des signaux positifs laissaient entrevoir un possible redressement du club. À commencer par l’arrivée de nouveaux propriétaires à la tête du club en 2021. En effet, le groupe sino-américain NewCity Capital se montrait ambitieux avec comme objectif annoncé la lutte pour le haut de tableau. Le partenariat avec le KV Ostende (D1 Belgique), club également détenu par NCC, avait permis l’arrivée sous forme de prêt de plusieurs joueurs intéressants comme Andrew Jung, Mamadou Thiam, Thomas Basila ou encore Mickaël Biron.


Mais la mayonnaise n’a jamais pris et le projet s’est très vite heurté à l’hostilité des supporters, qui ont demandé le départ de NCC. Secoué par toutes ces tensions, Nancy entame un nouveau cycle, désormais au troisième échelon français. L’objectif sera bien évidemment la remontée immédiate, mais rares sont les clubs qui y parviennent. L’ASNL devra quoi qu’il arrive se sortir de ce climat malsain qui règne sur Marcel-Picot.



Le mercato


Avec 22 départs durant l’intersaison, dont 6 retours de prêts, l’effectif nancéien a subi un véritable ravalement de façade. La plupart des titulaires de l’an passé ont quitté le club, notamment les 3 gardiens (Trott, Valette et Sourzac) mais aussi les défenseurs Bianda, Fontaine, Ciss ou encore Karamoko. Au milieu, Bobichon est retourné à Angers tandis que Lefebvre a signé chez un concurrent, Versailles. Enfin, le secteur offensif a vu les départs de Bertrand, N’Gbakoto ou encore Biron.


Mais l’ASNL a su attirer plusieurs recrues intéressantes pour compenser ces nombreux départs. Dans les cages, l’ancien de la maison Martin Sourzac fait son retour après une saison du côté de Chambly. Quelques noms bien connus du championnat National renforcent également l’effectif : Baptiste Etcheverria (récemment sacré champion avec Laval), Mayoro N’Doye, Alexis Giacomini et surtout Alexandre Cropanese, l’un des tauliers de Bastia-Borgo. D’autres “paris” ont été tentés par le club avec notamment l’ancien Marseillais Baptiste Aloé, mais aussi Gaëtan Bussmann ou Lenny Nangis.





Arrivées : Martin Sourzac (libre, FC Chambly Oise), Baptiste Aloé (libre, Dinamo Bucarest), Prince Mendy (libre, UD Vilafranquense), Lucas Pellegrini (libre, Union Titus Pétange), Baptiste Etcheverria (libre, Stade lavallois), Gaëtan Bussmann (libre, FC Erzgebirge Aue), Isaak Umbdenstock (libre, FC Chambly Oise), Mayoro N’Doye (libre, Red Star FC), Baptiste Mouazan (libre, FC Lorient B), Alexis Giacomini (libre, FC Borgo), Alexandre Cropanese (libre, FC Borgo), Lenny Nangis (libre, RWD Molenbeek)


Départs : Nathan Trott (retour de prêt, West Ham United), Baptiste Valette (fin de contrat), Hugo Constant (libre, San Antonio NCAA), William Bianda (retour de prêt, AS Roma), Axel Guessand (libre, Udinese Calcio), Thomas Fontaine (fin de contrat), Abdelhamid El Kaoutari (fin de contrat), Soares (fin de contrat), Souleymane Karamoko (fin de contrat), Saliou Ciss (fin de contrat), Ogou Akichi (libre, Stade Lausanne), Kelvin Patrick (fin de contrat), Grégoire Lefebvre (libre, FC Versailles), Warren Bondo (fin de contrat), Sieben Dewaele (retour de prêt, KV Ostende), Antonin Bobichon (retour de prêt, Angers SCO), Yeni Ngbakoto (libre, Western Sydney), Dorian Bertrand (libre, FC Arges), Vinni Triboulet (fin de contrat), Mickaël Biron (retour de prêt, KV Ostende), Mamadou (retour de prêt, KV Ostende)



La pré-saison


Un total de six rencontres amicales ont été programmées pour l’ASNL. L’équipe avait fait son retour au centre d’entraînement le 4 juillet, avec seulement 16 joueurs sous contrat professionnel. Trois jeunes du centre de formation les accompagnaient (Lhernault, Hamada et Tayot). Rapidement, plusieurs recrues sont venues renforcer l’effectif, et Lamine Cissé a fait son retour de vacances après avoir disputé l’Euro U19 avec la France.


Du côté des absences, Thomas Basila ne devrait pas refouler les pelouses avant un moment. Le défenseur prêté par Ostende souffre d’une rupture du ligament croisé antérieur. Enfin, Giovanni Haag est sur le départ et n’a pas souhaité participer à la reprise avec le club nancéien, malgré le fait qu’il lui reste une année de contrat.


Après s’être inclinés pour leur premier match contre le Racing Luxembourg (1-2) malgré un but d’Andrew Jung, les Nancéiens ont largement dominé Besançon (3-0) avec des réalisations signées Alexandre Cropanese, Lenny Nangis et Ben-Chayeel Hamada.


15 juillet : ASNL - Racing Luxembourg (D1 Luxembourg) : 1-2

26 juillet : ASNL - Racing Besançon (N2) : 3-0

30 juillet : ASNL - ESTAC Troyes (L1) : -

2 août : ASNL - SAS Epinal (N2) : -

5 août : ASNL - RWD Molenbeek (D2 Belgique) : -

6 août : ASNL - ASM Belfort (N2) : -



Le joueur à suivre


Nous aurions pu choisir la facilité en vous parlant d’Andrew Jung, d’Alexandre Cropanese ou encore de Lenny Nangis. Mais nous avons préféré mettre en lumière un jeune joueur moins connu mais tout aussi talentueux : Neil El Aynaoui. Le milieu de terrain polyvalent a été l’une des rares satisfactions côté nancéien lors de l’exercice précédent.


Fils du tennisman marocain Younès El Aynaoui, Neil commence le football à Gava, près de Barcelone. Il rejoint ensuite l’ASNL en 2009, alors qu’il n’a que 8 ans. C’est donc un pur produit de la formation nancéienne car il passe toute sa jeunesse au sein de ce même club, jusqu’à décrocher son premier contrat professionnel l’été dernier.


Parfois utilisé comme attaquant durant sa formation, c’est au poste de milieu relayeur qu’il se révèle en Ligue 2. La polyvalence est d’ailleurs l’une de ses forces, car ses qualités lui permettent d’évoluer un peu partout sur le terrain. Neil se montre très convaincant malgré la saison galère de son équipe, et surnage au sein du collectif nancéien. Lié à l’ASNL pour encore deux saisons au minimum, le jeune joueur tentera de ramener son club de cœur en Ligue 2…






L’effectif (au 28/07)


Gardiens : Marco Giagnorio, Martin Sourzac


Défenseurs : Thomas Basila, Rosario Latouchent, Prince Mendy, Baptiste Etcheverria, Lucas Pellegrini, Shaquil Delos, Baptiste Aloé, Gaëtan Bussmann


Milieux : Giovanni Haag, Alexis Giacomini, Mayoro N’Doye, Neil El Aynaoui, Maxime Nonnenmacher, Baptiste Mouazan, Isaak Umbdenstock, Clément Lhernault, Ben-Chayeel Hamada


Attaquants : Lenny Nangis, Andrew Jung, Alexandre Cropanese, Axel Francke, Lamine Cissé, Gwilhem Tayot



Le prono


Statut envisagé : favori

Classement estimé : 3e


Les sept “experts” de la Tribune Mancelle sont unanimes sur le cas de l’AS Nancy-Lorraine. Tout le monde place le club au chardon parmi les six premières places, et l’un de nos membres imagine même Nancy atteindre son objectif de remontée dès l’issue de cette saison. Les Lorrains obtiennent donc une troisième place en moyenne.

476 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout