[N3] Le Mans/Vendée Poiré: la victoire de l'abnégation

Après l'intermède dû à la Coupe de France, le groupe post-formation manceau reprenait le chemin du championnat pour une cinquième journée qui les voyait affronter le club de Vendée Poiré-sur-Vie Football.


© La Tribune Mancelle

Olivier Pignolet, l'entraîneur du Mans FC, l’avait annoncé à juste titre et ce dès le début de la saison: dans ce championnat de National 3, il faudra faire face à des équipes expérimentées et se comporter en homme afin de relever chaque défi proposé, week-end après week-end.


Hier soir lors de la cinquième journée disputée à la Pincenardière, sa jeune troupe aura montré du caractère et beaucoup de maturité, pour venir à bout d’une formation vendéenne, venue avec beaucoup d’intentions et l’envie de repartir clairement avec les trois points de la victoire !


Roublarde et très inspiré dès le coup d’envoi, les Genôts étaient les premiers en action dans cette partie disputée devant près de 150 spectateurs, venus encourager majoritairement Augustin Pascaud et la jeune classe mancelle.


Une entame de match délicate de la part de nos Sang & Or permit rapidement à Rabie Zeroual et ses hommes de prendre les devants dans cette partie, clairement à l’avantage des Bleus. Trop approximatifs, les Manceaux se faisaient surprendre sur un corner tiré côté gauche, repris comme à la parade par Kimmy Crépeau dont le tir ne laissait aucune chance au portier Manceau (7’). Le Mans FC 0-1 Vendée Poiré


Asphyxié, une seconde vague s’abattait sur le but manceau cinq minutes plus tard par le neuf vendéen, parti dans le dos de la défense mancelle, mais c’était sans compter sur un excellent portier local, Mickael Bod, qui d’une main ferme annihilait la nouvelle tentative adverse (12’).


Le portier manceau Mickael Bod, l'un des hommes du match (© La Tribune Mancelle)

Cueillis à froid et gênés par un pressing haut effectué par l’ancien manceau Cédric Tangatchy et ses coéquipiers, Le Mans aura eu toutes les peines du monde à déployer son jeu souvent si flamboyant, gêné aux entournures par un bloc adverse très compact et physique, dont quelques contacts illicites auraient mérité parfois une tout autre sanction. L’avant-centre manceau Tom Pichot en faisait l’amer expérience, lui qui sortira sur blessure passé la demi-heure de jeu…


Loin de se décourager, Paul Lehoux, Emilien Waflart et Baptiste Loison se battaient comme des beaux diables en milieu de terrain pour relancer la machine mancelle, dont la ligne d’attaque autour de Julio Donisa et Alexis Gouletquer pouvait faire basculer la rencontre à tout moment.


Une chaude alerte sur une perte de balle par Julio Donisa à soixante mètres du but manceau fit passer des sueurs froides à toute l’assistance présente autour de la main-courante, le capitaine Augustin Pascaud contrant in extremis la reprise à bout portant du 11 genôt, à deux mètres de la ligne de but (22’)


Le tournant du match


Alors que la réserve mancelle sortait doucement la tête de l’eau, Le Poiré avait à nouveau la balle du deux à zéro au bout d’une action fort bien construite. Un centre en retrait côté droit était mal exploité par l’avant-centre adverse, Mickael Bod, d’un réflexe bien senti et bien sur ses appuis réalisait l’arrêt parfait (26’). « Cet arrêt est clairement le tournant de cette rencontre, sans quoi, la physionomie de cette première période nous était quelque peu défavorable » lâchait après coup et avec beaucoup de franchise, « Loulou » Pignolet.


Dans la continuité de cette action, Le Mans FC se lançait à l’abordage des cages d’Anthony Dupré et, pris de vitesse par l’explosivité des attaquants manceaux, la défense adverse se faisait surprendre par Julio Donisa, très bon ce samedi soir, qui ne laissait pas passer l’aubaine d’une belle frappe dans la surface pour remettre les pendules à l’heure et revenir au tableau d’affichage (27’). Le Mans FC 1-1 Vendée Poiré


Julio Donisa félicité par ses coéquipiers (© La Tribune Mancelle)

Si le score de parité à la fin du premier acte pouvait être flatteur pour Le Mans, au vu des occasions franches côté Poiré, le second acte démarrait sur les chapeaux de roue, les deux formations se rendant coup pour coup comme dans un combat de boxe.


Si les protégés du président Cougnaud mettaient une pression de tous les instants sur les épaules de nos jeunes manceaux, deux corners d’affilée sur les buts sarthois étaient là pour rappeler à la jeune classe sang & or que le danger serait constant jusqu’au bout du bout.


Loin de se laisser impressionner, c’était sans compter sur l’abnégation et le travail de sape des espoirs manceaux qui, avec beaucoup de maturité et du métier, montraient à son adversaire du jour que sa place au classement était loin d’être usurpé !


Les débats s’échauffaient, sur le terrain tout comme sur les bancs des deux staffs techniques, signe que la tension était palpable dans la dernière ligne droite de cette excellente partie.


Sur une énième remontée de balle, le milieu manceau insistait côté gauche par deux fois sur un beau jeu en mouvement et, sur un centre en retrait, le redoutable Julio Donisa crucifiait le gardien vendéen pour le second but sang et or (68’) ! Le Mans FC 2-1 Vendée Poiré


Plus on avançait vers la fin de cette rencontre à rebondissements et plus les Bleus s’énervaient à ne pas trouver la solution pour forcer le verrou de la défense locale, intraitable autour de l’axe central Pascaud/Djamal Moussadek.


Battu sur la vitesse et l’engagement de la réserve mancelle, Le Poiré-sur-Vie manquait de réalisme pour renverser le cours de cette rencontre malgré une fin de partie où chaque camp aura eu la balle de match pour faire basculer le destin de cette rencontre…


Avant que le trio arbitral, ne renvoie tout ce petit monde aux vestiaires devant des adversaires au comportement, pour certains, loin d’être très fair-play (notamment sur la blessure de Yassir Dkhil), nous n’en dirons pas plus !


Mission accomplie pour Olivier Pignolet et ses hommes (© La Tribune Mancelle)

Avec ce 4e succès consécutif, en 5 matchs disputés, les Manceaux prennent la deuxième place de la poule, à égalité de point avec le leader La Roche, mais derrière à la différence de buts. Et c'est justement au Stade Henri Desgrange des Yonnais que la réserve mancelle se déplacera pour la prochaine journée de championnat, le 23 octobre... Une rencontre au sommet!


 

Les équipes:


Le Mans FC : Mickael Bod, Yassir Dkhil, Augustin Pascaud, Djamal Moussadek, Patrick Douglas, Paul Lehoux, Baptiste Loison (puis Jules Chatagneau, 80'), Julio Donisa, Emilien Waflart (puis Zaid Amir, 65'), Alexis Gouletquer, Tom Pichot (puis Loic Thelliez, 35'). Entraîneur : Olivier Pignolet

Vendée Poiré Foot : Anthony Dupré, Jonas Charpentier, Yoan Pinson, Christopher Graffin, Salimou Touré, Benoît Da Silva Mendonca, Florian Edouard, Cédric Tangatchy, Teddy Negrit (puis Lounis Si Abderrahmane, 67'), Marc Paris (puis Edouardo Sory Bathily, 80'), Kimmy Crépeau. Entraîneur : Rabie Zeroual


 

Echos de la Pincenardière


Au bon souvenir d’Olivier Pignolet

Lorsque l’on évoque Le Poiré et les mots Coupe de France, d’un coup d’un seul, le regard d’Olivier Pignolet se veut rieur et évoque un tas de bons souvenirs !

C’est lors de la saison 2011/2012 que « Loulou » et Romain Dupont (coach U19 nationaux) ont marqué notre département en effectuant un parcours assez exceptionnel qui même 10 ans plus tard est toujours à l’esprit des gens.

Le Poiré alors en National avait été le début de cette formidable épopée. Au 7ème tour, le Sablé FC avait éliminé les Vendéens sur le score de 4 buts à 2 avant d’enchainer par La Vitréenne (CFA) puis le CS Sedan (L2) avant de tomber les armes face à l’armada du PSG en 16ème au MMArena devant 25000 spectateurs !


Un effectif à nouveau chamboulé

C’est le lot de chaque équipe réserve ! Difficile de savoir en effet la veille de match, qui aligner le jour « J » en fonction des joueurs pros descendus du groupe de Cris.

Ce fut le cas une nouvelle fois avec le basculement de notre très bon défenseur en devenir, Djamal Moussadek, sur le banc et non entré en jeu ce vendredi soir face à Chambly.

Seuls les Donisa, Loison et Bod, non retenus pour la 10ème journée de National étaient bel et bien présents auprès de la jeune troupe mancelle.

Bastian Badu, prévu initialement avec le groupe « post-formation », était finalement absent, retenu par Cris en vue des prochaines échéances, en raison des blessures des attaquants Camara et Dia N’Diaye.


Un retour d’un ancien à la Pincenardière

Jeune attaquant de 21 ans, formé aux Chamois Niortais, Cédric Tangatchy avait signé au Mans FC alors sous les ordres du coach Déziré en National 2, afin de relever le défi d’accompagner la remontée Sang & Or vers les sommets !

Cédric Tangatchy, 16 matchs joués entre le 19 août 2017 et le 20 janvier 2018, était de retour ce samedi soir avec son club du Poiré, et les supporters de la première heure n’ont pas manqué de le saluer à son arrivée.


Cédric Tangatchy, période Sang & Or (© compte twitter @tangatchy)

Un Bolivard en cache un autre !

Si depuis le début de la saison, Noah montre le bout de son nez au sein de la N3 mancelle, un visage familier de la Pincenardière était présent pour encourager son fiston!

L’emblématique défenseur Sang & Or, Willy Bolivard était présent pour encourager la jeune classe mancelle de son ami Olivier Pignolet, les deux anciens joueurs professionnels manceaux ayant évolués ensemble au milieu des années quatre-vingt-dix!


Des nouvelles de Yassir Dkhil

Le jeune latéral droit manceau, sorti en fin de rencontre sur un corner dans la surface de réparation du Mans FC, a dû être dirigé par le service des secours vers le centre hospitalier du Mans.

Les nouvelles de ce dimanche sont rassurantes, Yassir souffrant d’une entorse des cervicales qui lui imposera quelques semaines de repos pour bien récupérer.

La Tribune Mancelle lui souhaite un prompt rétablissement.


Les pros présents à la Pincenardière

Amadou Dia N’Diaye, Hamza Hafidi et Boubakar Camara étaient présents comme à leur habitude pour soutenir leurs jeunes coéquipiers, se rendant disponible auprès des supporters manceaux qui n’ont pas hésité à prendre de leurs nouvelles.

Notamment le premier cité dont la blessure à la cheville, qui l'oblige à porter une attelle, n’inspirait rien de bon. Une IRM étant prévue en ce début de semaine…


Dia N'Diaye, Camara et Hafidi présents pour encourager leurs jeunes coéquipiers (© La Tribune Mancelle)

308 vues0 commentaire