[N3] Le Mans/La Chataigneraie: Un match à sens unique !

Pour la 7ème journée de National 3, les jeunes Manceaux étaient de retour à la Pincenardière pour affronter les Vendéens de La Chataigneraie. La Tribune Mancelle était présente!

© La Tribune Mancelle

De match, finalement, il n’y en eut pas tellement, tant la domination locale fit monstre de souveraineté tout au long de cette partie disputée dans un très bon état d’esprit, le tout dans un froid glacial sur le terrain numéro un de la Pincenardière !


Bon dernier de la poule B de National 3 des Pays-de-la-Loire, l’équipe de La Chataigneraie était pourtant venue avec de belles intentions, jouant son va-tout, tout au long de cette rencontre.


Mais face à une formation mancelle, certes une nouvelle fois remaniée, l’écart au coup de sifflet final était trop grand pour que l’issue de ses quatre-vingt-dix minutes en soit autrement, avec une cinquième victoire en sept rencontres pour la bande à « Loulou » Pignolet, pas peu fier de la nouvelle prestation de ses jeunes protégés.


Décidé à bousculer rapidement cette formation Sang & Or, Alain Ferrand, le coach de l’ASC, avait vu juste, les premières incursions visiteuses dans le camp manceau étaient à l’avantage de son équipe, s’appuyant notamment sur le vif ailier, Wael Yassine Latifeddine et son avant centre Damien Mayenga, un solide gaillard très fort sur ses appuis en point d’ancrage.


Mais sans grand danger pour Evan Brochet et sa défense, légèrement remaniée avec le replacement de Dorian Chailleux en charnière centrale au coté du capitaine Augustin Pascaud, Yassir Dkhil et son compère Patrick Douglas prirent très vite l’avantage sur leurs homologues, ne laissant que peu d’espace à ces visiteurs d’un soir, trop vite privés de munitions pour inquiéter cet ensemble manceau, sûr de son fait.


Dès lors, les débats penchaient (trop) rapidement sur une domination mancelle, ne laissant que peu d’espoir sur l’issue d’une rencontre quasiment à sens unique. Le Mans profitant à merveille des espaces créés en milieu de terrain pour faire le « spectacle » et s’en donner à cœur joie, parfois même un trop au goût d’Olivier Pignolet, leur rappelant sans cesse de jouer simple et juste et dans le sens du jeu, un péché mignon certainement lié à la jeunesse de cet effectif juvénile !


Olivier Pignolet maintient la pression sur ses joueurs (© La Tribune Mancelle)

Et il ne fallut pas attendre très longtemps pour que Le Mans trouve rapidement l’ouverture. La première action construite fut la bonne et le pauvre Florent Petit, livré à lui-même, ne pouvait que constater les dégâts. Bien servi par un Amadou Dia N’Diaye très disponible, Zaid Amir prenait de vitesse toute la défense adverse et crucifiait d’un plat du pied le portier visiteur (7’).

Sur une énième remontée de balle, une action partit du camp manceau se terminait en une contre-attaque éclair, laissant pantois son adversaire, complètement dépassé. Alors que les bleus commençaient à se montrer dangereux, ils se faisaient punir, en deux/trois mouvements.

Le Mans FC 1-0 La Chataigneraie


Amadou signait sa seconde passe décisive de la soirée pour Loïc Thelliez, lancé à son tour dans la surface de l’ASC et Le Mans FC asseyait logiquement sa très large domination en doublant la mise à la demi-heure de jeu (30’). Le Mans FC 2-0 La Chataigneraie


Mené au score, La Chataigneraie ne fermait pas le jeu et s’en remettait alors à quelques individualités afin de sonner la révolte des siens, mais c’était bien trop insuffisant pour faire douter un ensemble muciste, récitant ses gammes avec bien trop de facilité par moment.


La seconde période se résumait en une attaque/défense et un calvaire pour le capitaine Magatte Sarr et les siens, mis à contribution et sur le fil du rasoir une trop grande partie de cette rencontre, pour espérer quelque chose.


Dès lors, les Vendéens essayaient de faire le « dos rond » mais ce n’était pas suffisant pour stopper l’hémorragie, N’Diaye étant récompensé de son travail à l’approche de l’heure de jeu (56’). Le Mans FC 3-0 La Chataigneraie


Florent Petit, le gardien visiteur, ne cessait de haranguer ses troupes pour ne pas lâcher et réalisait plusieurs parades qui évitait aux siens une défaite au score fleuve.


Malheureusement pour son équipe, Jules Chatagneau, excellent à son poste de milieu défensif, au terme d’une action d’école, achevait la rencontre avec une dernière réalisation, venant récompenser un collectif manceau sans faille (83’). Le Mans FC 4-0 La Chataigneraie


Avec cette nouvelle victoire, les Manceaux conservent leur place sur le podium du groupe, derrière La Roche et Saumur, également vainqueurs lors de cette journée. Le prochain rendez-vous de la bande à Pignolet aura lieu le samedi 20 novembre, à 18h30, sur le terrain de Vendée Fontenay Foot, actuellement 7ème.

 

Fiche technique:


LE MANS FC - AS LA CHÂTAIGNERAIE : 4-0 (2-0)


BUTS: Le Mans : Zaid Amir (7’), Loïc Thelliez (29’), Amadou Dia N'Diaye (55’), Jules Chatagneau (84’).


Le Mans FC : Evan Brochet, Yassir Dkhil, Patrick Douglas, Dorian Chailleux, Augustin Pascaud (cap), Jules Chatagneau, Baptiste Loison (puis Oscar Verneau, 75'), Hamza Hafidi (puis Mattéo Morin, 31'), Amadou Dia N'Diaye (puis Tom Pichot, 60'), Loïc Thelliez, Zaid Amir. Entraineur: Olivier Pignolet

Non entrés en jeu : Noah Bolivard, Thibault Gaignard.


La Chataigneraie : Florent Petit (cap), Arnaud Mwendy, Alseny Camara, Victor Betard, Magatte Sarr, Gwendal Charrier (puis Nathan Grelard, 60’), Adviegem Chingumba, Alexis Lescaille, Damien Mayenga, Samuel Biraud (puis Kévin Leau, 60’), Wael Yassine Lafiteddine. Entraîneur : Alain Ferrand

Non entré en jeu : Clément Godet.



Loïc Thelliez, l'un des buteurs du soir (© La Tribune Mancelle)

 

Echos de la Pincenardière


Pénurie de gardiens au Mans FC

Pierre Patron expulsé en fin de rencontre ce vendredi soir à Annecy, Ewan Hatfout blessé, Mickael Bod rentré très tôt ce samedi matin (7h00) comme le reste du groupe professionnel, c’est donc au jeune Evan Brochet, déjà aperçu lors de la première journée de N3, que le poste de gardien de but échoua !

Tout sauf un choix par obligation, Evan montrant toutes ses qualités depuis le début de cet exercice, alternant le poste entre les U19 nationaux et la N3, participant même aux séances d'entraînement de l’équipe première la semaine passée.

Sous l’œil attentif de Jean-Pierre Grandclément, l’entraîneur des gardiens du Mans FC, ce dernier rendra une copie conforme à ce que l’on attendait de lui !


Des retours de blessures remarqués…

Si l’infirmerie Sang & Or se vide peu à peu mais les futures suspensions peuvent compliquer la prochaine rencontre de coupe de France, Hamza Hafidi et Amadou Dia N’Diaye étaient, eux, très heureux de fouler à nouveau la pelouse en compétition après quelques semaines d’indisponibilité.

Malheureusement, tout ne se passa pas comme prévu. Bien en jambe, Hamza était victime d’une rechute en milieu de première période au grand dam du coach Olivier Pignolet et de l’assistance présente au stade ce samedi soir.

Pire, Baptiste Loison devait céder sa place également en fin de rencontre et, à voir la douleur exprimée sur son visage à sa sortie, ces deux contretemps auront quelque peu gâché cette nouvelle victoire mancelle.

La seule bonne note étant la prestation de Amadou, certes pas encore à 100%. On prit très peur sur un tacle adverse où sa cheville fut mise à mal mais cela n’empêchera pas notre goleador de délivrer une passe décisive et de marquer un but pour son retour.


Une pensée pour un fidèle supporter

« C'est avec une immense tristesse, que tu nous "as" quitté, toi l'infatigable supporter facétieux à tes heures, homme au grand cœur et parfois incontrôlable mais finalement tellement attachant »

Beaucoup de messages d’affection ont pu être délivrés à travers la toile ces dernières heures, en la mémoire de Jean Yves Bourhis, membre de l’association du Support’R Club depuis sa création et personne dévouée auprès de tous.

Disparu soudainement en fin de semaine dernière, Le Mans FC ne pouvait que lui dédier une minute de silence, lui qui était très souvent présent pour encourager les jeunes joueurs d’Olivier Pignolet et les féminines de Damien Bolini, qu’il suivait assidûment.

L’émotion était palpable auprès des supporters présents autour de la main courante, tous, très touché par la disparition de celui que l’on surnommait « Monsieur Moustache ».


Une formation mancelle qui s’affirme davantage

Une fois n’est pas coutume, le coach du Mans FC avait dû composer son équipe avec les aléas d’une semaine ponctuée par de nombreux changements.

Privé de deux de ses pièces maîtresses avec Paul Lehoux et Alexis Gouletquer, retenus en équipe première pour le déplacement en Haute-Savoie, un nouveau forfait venait s’ajouter avec l’absence de Djamal Moussadek, malade une grande partie de la semaine, ainsi que l’absence d’Emilien Waflart, l’habituel meneur technique de cette équipe,

S’en accommodant avec beaucoup de sagesse, Olivier Pignolet n’avait aucun doute sur la capacité de ses jeunes joueurs pour prendre le relais.

Les prestations remarquées de Jules Chatagneau et Loïc Thelliez en milieu de terrain ainsi que le vif ailier Zaid Amir sur le front de l’attaque locale, démontrent ainsi, une fois de plus, que la formation commence à porter ses fruits !


474 vues0 commentaire