• youennparis

Maxime Bernauer, un homme 6 exemplaire

Maxime Bernauer, le jeune milieu de terrain venant tout droit du Stade Rennais a été choisi par les supporters pour se voir dresser son profil sur les matchs de championnat du mois de janvier (à savoir Cholet, et Quevilly-Rouen Métropole, mais pas celui du Red Star étant donné son trop faible temps de jeu lors de ce match).

Arrivé au Mans le 10 juin 2020 en tant que deuxième recrue du mercato estival manceau, le jeune milieu de 22 ans (né le 1 juillet 1998), rejoint le malheureux relégué de Ligue 2. Ancien pensionnaire de National (à l’US Concarneau où il était prêté par le Stade Rennais), Maxime quitte définitivement les terres bretonnes pour pouvoir profiter du temps de jeu qu’on lui promet au Mans FC.

Positionné en milieu défensif, son but sera (selon ses dires lors de sa signature) de « construire le jeu, repartir de derrière; défensivement, courir et réfléchir pour anticiper ».


Vendredi 8 Janvier / Le Mans FC 2 – 0 SO Cholet


Dans un dispositif tactique en 4-3-3 (se transformant en 4-4-2 lors des phases défensives), le numéro 6 Sang & Or se positionne entre la défense et ses deux compères du milieu de terrain. Il se démarque lors de la rencontre notamment par son implication défensive et offensive, proposant des solutions courtes, des courses à en perdre le compte, et un sang-froid exemplaire lors des diverses épreuves techniques pour remiser le ballon sur un partenaire libre. Avec un placement défensif déterminé par un marquage de zone, Bernauer migre selon le positionnement de ses coéquipiers, de ses adversaires et du ballon, ce qui lui permet d’agir au bon moment afin de récupérer le ballon et le redistribuer tranquillement. Doté d’une grinta impressionnante, le pressing effectué est digne des plus grands : ne rien lâcher avant d’avoir récupérer la balle !


Possédant un jeu simple, composé de contrôles – passes, Maxime se retrouve comme premier organisateur du jeu manceau, faisant notamment ralentir ou accélérer ce dernier selon ses passes, très souvent orientées vers l’arrière afin de calmer les esprits et asseoir la possession mancelle tout au long du match. Étant un joueur assez agile et solide, il est aussi capable de jouer dans les petits espaces et entre les lignes pour trouver les meilleures solutions et/ou les plus sûres.


Gardant de ce fait le ballon, Le Mans domine et se procure plusieurs occasions intéressantes, deux d’entre elles orchestrées par le milieu sarthois : la première sur une excellente transversale à l’attention de Youssouf qui se retrouve seul pour adresser un bon centre fuyant et à ras de terre mais malheureusement repris par aucun des trois offensifs dans la surface. La seconde, sur le deuxième but manceau de la partie, alors que Gimbert frappe et touche le montant gauche du portier choletais, Gope Fenepej remise intelligemment sur Bernauer à l’entrée de la surface qui enclenche alors une frappe limpide en première intention, contrée par Avounou qui pousse la balle au fond des filets, gratifiant ainsi Maxime de sa première passe décisive de la saison.


Auteur d’une prestation convaincante du début à la fin du match, il aide Le Mans à s’imposer sans trop de difficultés.


Vendredi 15 Janvier / QRM 2 – 0 Le Mans FC


De nouveau placé en numéro 6 dans un 4-3-3, son rôle est toujours le même : défendre, organiser, attaquer. Dans un match plus compliqué pour Le Mans, Bernauer se démarque plutôt pour son positionnement défensif et ses interventions pour récupérer autant de ballons qu’il le peut.

Toujours placé devant la défense et proposant énormément de passes courtes pour tenter de faire déjouer le dauphin de National ( derrière Bastia), il reste fidèle à lui-même dans ses très nombreuses courses. Le jeune manceau se place beaucoup plus aux côtés des défenseurs centraux pour être libre et voir le jeu face à lui quand l’équipe a le ballon. Il se retrouve également au milieu de terrain dans les intervalles et tente de se retourner pour alimenter un joueur de côté ou l’un de ses partenaires du milieu pour faire monter le bloc. Quand les joueurs n’ont pas la balle, il se positionne devant la défense, prêt à jaillir à plusieurs reprises dans les pieds des Normands pour récupérer chaque ballon passant à sa portée.


Maxime se sera démarqué lors de ce match par sa capacité de récupération au milieu de terrain, mais malheureusement trop peu présent en attaque, Didier Ollé-Nicolle le sortira à la 70ème minute du match pour laisser sa place à un choix plus offensif : Makan Aiko.


En conclusion…


Maxime Bernauer est le métronome du milieu de terrain manceau. Capable de relayer chaque ballon qu’il reçoit vers la solution la plus sûre ou la plus intéressante selon la situation de jeu présentée. Habile de sa patte droite que ce soit pour des passes courtes ou longues, il est tout désigné pour être le tireur des coups francs lointains afin de mettre un bon ballon dans la surface. Agile, solide, intelligent, avec une bonne mentalité, c’est un joueur à prendre en exemple pour produire du beau jeu, bien que l’on pourrait lui reprocher de parfois jouer trop défensif (positionnement bas, jeu en arrière parfois trop utilisé), ou encore de ne pas être assez engagé dans les duels aériens.

Bernauer n’en reste pas moins un excellent milieu de terrain qui, peu importe le degré de compétition, ne rechigne devant aucun effort et se donne corps et âme pour rendre son équipe et ses supporters fier de lui. Aujourd’hui on ne peut que lui souhaiter le meilleur et poursuivre sur sa lancée afin de laisser espérer à nos Sang & Or une nouvelle montée dans l’élite du football français.


80 vues0 commentaire