Maxime Bernauer, un homme 6 exemplaire

Maxime Bernauer, le jeune milieu de terrain venant tout droit du Stade Rennais a été choisi par les supporters pour se voir dresser son profil sur les matchs de championnat du mois de janvier (à savoir Cholet, et Quevilly-Rouen Métropole, mais pas celui du Red Star étant donné son trop faible temps de jeu lors de ce match).

Arrivé au Mans le 10 juin 2020 en tant que deuxième recrue du mercato estival manceau, le jeune milieu de 22 ans (né le 1 juillet 1998), rejoint le malheureux relégué de Ligue 2. Ancien pensionnaire de National (à l’US Concarneau où il était prêté par le Stade Rennais), Maxime quitte définitivement les terres bretonnes pour pouvoir profiter du temps de jeu qu’on lui promet au Mans FC.

Positionné en milieu défensif, son but sera (selon ses dires lors de sa signature) de « construire le jeu, repartir de derrière; défensivement, courir et réfléchir pour anticiper ».


Vendredi 8 Janvier / Le Mans FC 2 – 0 SO Cholet


Dans un dispositif tactique en 4-3-3 (se transformant en 4-4-2 lors des phases défensives), le numéro 6 Sang & Or se positionne entre la défense et ses deux compères du milieu de terrain. Il se démarque lors de la rencontre notamment par son implication défensive et offensive, proposant des solutions courtes, des courses à en perdre le compte, et un sang-froid exemplaire lors des diverses épreuves techniques pour remiser le ballon sur un partenaire libre. Avec un placement défensif déterminé par un marquage de zone, Bernauer migre selon le positionnement de ses coéquipiers, de ses adversaires et du ballon, ce qui lui permet d’agir au bon moment afin de récupérer le ballon et le redistribuer tranquillement. Doté d’une grinta impressionnante, le pressing effectué est digne des plus grands : ne rien lâcher avant d’avoir récupérer la balle !


Possédant un jeu simple, composé de contrôles – passes, Maxime se retrouve comme premier organisateur du jeu manceau, faisant notamment ralentir ou accélérer ce dernier selon ses passes, très souvent orientées vers l’arrière afin de calmer les esprits et asseoir la possession mancelle tout au long du match. Étant un joueur assez agile et solide, il est aussi capable de jouer dans les petits espaces et entre les lignes pour trouver les meilleures solutions et/ou les plus sûres.


Gardant de ce fait le ballon, Le Mans domine et se procure plusieurs occasions intéressantes, deux d’entre elles orchestrées par le milieu sarthois : la première sur une excellente transversale à l’attention de Youssouf qui se retrouve seul pour adresser un bon centre fuyant et à ras de terre mais malheureusement repris par aucun des trois offensifs dans la surface. La seconde, sur le deuxième but manceau de la partie