Les chiffres à retenir de Sète/Le Mans

Le Labo a ressorti quelques chiffres consécutifs à la 6ème défaite de la saison des Manceaux, à Sète (2-0).

Année vierge

Que les Manceaux voyagent mal en cette année 2021... 5 déplacements depuis janvier = 5 défaites. Pire, les Sarthois n’ont même pas marqué le moindre but encore. Il faut remonter au match joué à SC Lyon en décembre dernier (gagné 3-1) pour cela. Un début d’année qui ressemble furieusement à 2020, quand les Sang et Or avaient également aligné 5 échecs consécutifs à l’extérieur pour démarrer l’année (Bordeaux, Valenciennes, Lorient, Sochaux, Ajaccio). Il avait fallu attendre le 8 mars, et le match à Chambly pour glaner le premier point, qui allait aussi, on le sait, être le dernier de la saison.


Promus

3 : C’est le nombre de points obtenus face aux promus depuis le début de saison. Sur 18 possibles! C’est aussi un amer constat : aucune victoire à constater. Ni contre Sète (un nul et une défaite), ni contre Bastia (2 défaites), pas plus que lors des rencontres aller contre Annecy (3-3) et Saint-Brieuc (0-0). S’il est vrai que les Corses n’avaient pas l’allure d’un petit poucet, les nombreux points perdus face à des adversaires « supposément » abordables pèseront lourds au moment du bilan.


Mois maudit

Les Manceaux ont enregistré hier leur 50ème défaite en match officiel au mois de mars depuis la création du club. Il s’agit, à égalité avec septembre, du mois de l’année où les Sang et Or se sont le plus souvent inclinés. Avec 43 victoires et 43 nuls sur la même période, le taux de défaite se monte à 36,8% (soit le 3e pire ratio après juillet et janvier).



Centième

Parmi les barres symboliques atteintes lors de cette rencontre, Hamza Hafidi a vécu sa 100e titularisation avec les Sang et Or, faisant de lui le 38e joueur le plus souvent aligné d’entrée de jeu dans l’histoire du club. Il a parallèlement connu sa 30ème défaite ce même soir. Alexandre Vardin a lui été titularisé pour la 110e fois sous le maillot sarthois (30e au classement), quant à Maxime Bernauer il s’agissait de sa 20e.


Pas renversant

Les Manceaux auraient-ils perdu la recette pour renverser le scénario d’un match ? Cette saison, jamais nos joueurs n’ont réussi à s’imposer lorsqu’ils ont encaissé le premier but dans un match. Au mieux, ils ont pu récupérer à 3 reprises le point du match nul : à Annecy (3-3, où ils avaient pourtant repris l’avantage), contre QRM (2-2) et à Créteil (1-1). Ils avaient également repris leur retard à Concarneau, avant de céder de nouveau (3-1). Plus largement, les Manceaux n’ont pas réussi à gagner leur 38 dernières rencontres où ils ont encaissé un but en premier. Le dernier renversement de situation eut lieu le 7 septembre 2018 à Villefranche (1-2).


© Giani Moreno

29 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout