• Franck

Les chiffres à connaître avant Le Mans/Concarneau

Le Labo de la Tribune Mancelle a ressorti 5 chiffres pour vous présenter l'opposition entre Le Mans FC et l'US Concarneau, ce vendredi, à 20h au MMArena.


- 8 -

Manceaux et Concarnois se retrouvent pour la 8e fois en match officiel. Battu à l’aller (1-3), il s’agissait alors de la première défaite sarthoise face aux Bretons (3 victoires et 3 nuls auparavant). Si Le Mans/Concarneau ne peut être considéré comme un "classique", il a une place importante dans l'histoire du club puisqu'il s’agit quand même de l’affiche du 9e match de l’histoire du MUC 72. En effet, le 19 octobre 1985, au stade municipal Léon-Bollée, les Manceaux recevaient les Thoniers pour le compte de la 9e journée de Division 3. Devant un peu plus de 2000 spectateurs, les deux équipes ne parvenaient pas à se départager. Menés rapidement au score suite à un but de Thierry Raphalen, les Mucistes siégèrent tout le match devant le but des Bretons. Ils parviendront à égaliser par le remuant Jean-Michel Papini après la pause, mais malgré une intense domination, les hommes de Bernard Defferez, le coach sarthois, ne pourront empocher les deux points de la victoire.



- 11 -

Quand les temps sont difficiles, on se raccroche à tous les éléments un peu positifs. Et il faut avouer que les Manceaux sont en ce moment intraitables à domicile ! Depuis la défaite face à Bastia (1-3) le 7 septembre, voilà 10 rencontres où les Sarthois sortent invaincus de leur antre. Un 11e match sans défaite viendrait signer la meilleure série depuis celle entamée le 19 mai 2018 et la victoire face à la réserve lorientaise pour la dernière journée de National 2. Série qui s’était terminée 10 matchs plus tard avec une victoire face à … Concarneau, le 31 janvier 2019 (2-1). L’occasion est belle donc de reproduire l’histoire.




- 3 -

Il y a deux semaines, nous rappelions le bon souvenir laissé aux supporters manceaux par le coach de Villefranche Hervé Della Maggiore. Cette semaine, revers de la médaille, les Sang et Or vont croiser un entraineur qui leur rappelle une des pages les plus sombres du club : Stéphane Le Mignan. Au début de sa carrière de coach, il était en effet le technicien assis sur le banc de Vannes lors de cette fameuse saison 2009-2010. Au match aller, pour la dernière de l’histoire à Bollée, les Bretons étaient déjà venus gâcher la fête (0-1). Et que dire de ce retour cataclysmique, perdu dans les dernières secondes sur un but de Reset (4-3) alors que les Mucistes menaient 2-0 puis 3-2 à 5 minutes de la fin… Un match dont les conséquences resteront terribles… Cette saison, au match aller, Le Mignan a de nouveau goûter à la victoire en s’imposant 3-1 face aux Manceaux. Il a donc remporté toutes ses confrontations (3 sur 3) ce qui n’est pas si banale. Seuls 4 coachs ont fait mieux pour le moment : Gérard Houiller (5 victoires en 5 matchs), et Alain Casanova, Didier Deschamps et Sébastien Dubroca (4 sur 4).



- 4 -

Sans faire trop de bruit, Concarneau réalise un exercice 2020/2021 très convaincant. Ainsi, avec 4 défaites seulement depuis le début du championnat, les Bretons sont la 2ème équipe la moins battue, juste derrière Bastia (3 défaites). Et encore, 2 de ses 4 échecs ont eu lieu en septembre, au Red Star et contre Cholet. Depuis, seuls 2 clubs sont venus à bout des Thoniers lors des 17 derniers matchs : Orléans au stade Guy-Piriou en janvier (1-3) et… Sète (2-0) dans l’Hérault. Les Bretons occupent même la 3ème place si on ne prend que les résultats à l’extérieur, ce qui n’est pas pour rassurer les Sarthois. Ils restent de plus sur 6 matchs sans défaite, et 4 points pris sur 6 face aux deux leaders du championnat. Seule légère ombre au tableau : comme les Manceaux, le nombre de matchs nuls est relativement trop élevé pour espérer truster durablement le trio de tête. Avec 12 partages des points, c’est même 1 de plus que les Sarthois.



- 18 -

Maxime Bernauer est pour le moment l’iron man côté manceau ! Il détient en effet le record cette saison du nombre de matchs joués consécutivement (championnat et coupe compris), à savoir 18. Il a donc foulé la pelouse de toutes les rencontres du Mans FC depuis le match aller à Concarneau, le 13 octobre. Cette série est en cours, si bien qu’il peut continuer à l’augmenter au fur et à mesure de ses apparitions. Et pourquoi pas dépasser Pierre Patron, recordman l’an passé avec 21 matchs consécutifs (devant Yann Boé-Kane, 17). Ce sera en revanche trop tard pour aller chercher la belle série de Stéphane Diarra il y a 2 ans, qui était apparu au cours de 31 matchs sans interruption (devant Soro, 29, et Créhin, 20).



21 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout