Le Mans vs Laval : Le Labo

Même si l'affiche est un classique, c'est toujours un moment particulier pour tout suiveur manceau que d'affronter le voisin mayennais. Peu importe la situation au classement des deux clubs, c'est une question d'orgueil qui sera en jeu ce dimanche au MMArena


Face-à-face

Et de 46… en se retrouvant pour la troisième fois de la saison, Manceaux et Lavallois vont nous proposer le 46e derby en match officiel entre les deux clubs ! Plus que jamais l’affiche la plus disputée de l’histoire du club sarthois.


Pourtant, si la première opposition eut lieu en octobre 1988 lors d’un match amical (3-3 score final), il aura fallu attendre le 8 septembre 1990 pour que le 1er derby officiel soit proposé. Ce sont les Sarthois, grâce à Joël Bossis, qui s’étaient imposés alors (1-0).


Les deux clubs n’ont eu de cesse depuis de se livrer des batailles acharnées. D’ailleurs, au bilan général, les équipes sont très proches l’une de l’autre : 16 victoires des Tangos, 15 pour les Mucistes, et 14 nuls.


Chacune des formations a essayé d’asseoir sa supériorité régionale. Si les premières confrontations ont souvent souri aux Mayennais, il est à noter qu’à partir de 1995, le MUC72 faisait toujours la course en tête dans les face-à-face. Et, hormis une exception en 2001, cette situation va perdurer jusqu’en septembre dernier, où les Lavallois sont repassés devant au global.



Car la dynamique est malheureusement assez claire : depuis les années 2010, ce sont 7 défaites des Sang & Or enregistrées dans les derbys, pour seulement 3 victoires. La dernière remonte déjà à plus de 3 ans et demi, et un succès 1-0 au MMArena grâce à Romain Montiel. Les plus optimistes pourront se rassurer en se disant que les Tangos n’ont gagné qu’une fois dans le nouvel écrin sarthois (en 4 matchs) et que cela remonte désormais à 10 ans.



 

Conditions pas idéales

Les Manceaux seraient-ils fébriles quand s’approche l’heure du derby ? Car il est un chiffre un peu étonnant : depuis 2011, et 11 derbys consécutifs, les Sarthois abordent ce match crucial sans avoir remporté sa rencontre précédente. Pire, c’est souvent une équipe en plein doute, comme c’est à nouveau le cas cette année, qui se présente face aux Lavallois, que ce soit à Le Basser ou au MMArena, en championnat ou en Coupe.


On se rappellera déjà que lors des deux confrontations cette saison, Le Mans venait de s’incliner à domicile (contre Sedan puis contre Villefranche). L’an passé, c’était même 2 revers de suite, contre Concarneau et Sète, qui avait précédé le derby en Mayenne. On n’oubliera pas non plus que, lors la saison de la montée en L2, Le Mans s’était présenté à Laval avec une série de 7 matchs sans victoire…


Et on peut remonter encore… en 2013, les Sang & Or enchaînent 3 défaites (Nîmes, Sedan, Angers) avant d’aller affronter le rival historique. Etc. etc…. Il faut en fait remonter au 16 mai 2011 pour retrouver la trace d’une formation mancelle en position de force avant de recevoir Laval. Cette année-là, la formation d’Arnaud Cormier sortait de deux belles prestations victorieuses contre Troyes et Tours. Et ce n’est sans doute pas un hasard si les Sarthois avaient alors remporté la plus large victoire dans un derby pour l’occasion (4-0).


 

L'arbitre

Arbitrer un derby, c’est une responsabilité toujours particulière. Et c’est Ahmed Taleb qui aura la tâche d’officier ce dimanche.


Ce n’est bien sûr pas un inconnu pour les Sarthois qui l’ont déjà croisé à 3 reprises par le passé en match officiel. Ce fut le cas notamment en tout début de saison lors du déplacement à Châteauroux (2-1). Il était aussi aux manettes l’an passé lors de la réception de Bastia-Borgo (1-1) au MMArena, et pour la victoire à Avranches (0-2) en novembre 2020.


© FFF

Côté Mayennais, M. Taleb a dirigé 2 rencontres de cette saison, à Bastia-Borgo (J4, 2-2) où il expulsa un Bastiais, puis pour la venue de Châteauroux (J9, défaite 1-2).


 

Bête noire?

Et si les difficultés rencontrées par les Manceaux face aux Lavallois ces dernières années avaient pour explication le coach mayennais ? Car il semblerait bien que Olivier Frapolli ait trouvé la recette miracle pour éviter les ennuis face aux Sarthois.


Avec 3 victoires et 3 nuls enregistrés en 6 matchs sur le banc adverse, Frapolli est à ce jour le seul entraineur à avoir joué 6 fois au minimum les Sarthois sans connaitre la défaite ! Performance réalisée avec Laval donc, lors des 4 derniers derbys, mais qu’il avait commencé sous le banc de Boulogne en 2018-2019.


Petite revanche personnelle peut-être pour le natif de Hyères, qui en tant que joueur a connu par contre beaucoup de difficultés face aux Sarthois. Il ne sera sorti victorieux qu’à 2 reprises sur les 11 fois où il a affronté le MUC72, lorsqu’il portait le maillot de Beauvais puis de Créteil.


 

Quiz

Vous voulez en savoir plus sur l'histoire des derbys entre Le Mans et Laval? Allez faire notre quiz spécial et tenter de répondre aux 12 questions entourant ce match si particulier. Bonne chance !

17 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout