Le Mans vs Boulogne : Le Labo

Les planètes semblent alignées actuellement pour Le Mans. Après 2 probantes victoires face au duo de tête, c'est la lanterne rouge qui s'apprête à fouler la pelouse du MMArena. Une occasion rêvée de concrétiser cette bonne période pour s'approcher encore du podium.


Cissé, Moussadek, Fadiga... autant d'hommes en forme qui tenteront la passe de 3 | © Mickaël Bruneau Photographie



Face-à-face

Qui va prendre l’avantage dans l’historique entre Le Mans et Boulogne? Depuis 2009 et leur toute première confrontation (les 2 clubs évoluaient alors en L1), les deux clubs se sont affrontés en tout 11 fois. Le bilan est parfaitement équitable avec 3 victoires de chaque côté, pour 5 matchs nuls.

Si on zoome uniquement sur les rencontres à domicile, les Manceaux sont légèrement devant avec 2 victoires, 2 nuls pour 1 défaite. A noter que lors des 5 réceptions, les Sang & Or ont toujours marqué au moins un but.

Si en 2019, les Nordistes étaient venus s'imposer (2-3), la dernière confrontation au MMArena avait été un vrai régal pour les suiveurs (pas au stade, le match étant à huis-clos). Les hommes de Didier Ollé-Nicolle s’étaient en effet imposés 3-0, avec des buts de Tomi, Avounou et Gimbert (son dernier sous le maillot sarthois).

 

L'arbitre

Cela devient une habitude presque. C’est de nouveau Azzedine Souifi qui arbitrera la rencontre. Une 4e fois dans la saison des Sarthois, c’est l’homme en noir le plus souvent désigné cette saison côté manceau.

Si les 2 premières sorties de l’année, au MMArena déjà, avaient souri aux joueurs de Cris (victoires contre Créteil puis Chambly), la dernière fois que nous avions croisé M. Souifi, à Bastia-Borgo en décembre, les Mucistes s’étaient inclinés (1-0) sans que la prestation de l’arbitre n’ait eu une quelconque influence.

Boulogne croisera pour la première fois la route de l’arbitre cette saison de son côté.


© FFF
 

Appelez-le Capitaine

A Concarneau, Hugo Vargas-Rios a porté pour la 11e fois de la saison le brassard de capitaine. Il occupe désormais ce rôle stratégique depuis le match à La Roche en Coupe de France, et n'a du le laisser qu'une seule fois à Alex Vardin à Sedan, pour cause de suspension. Il est désormais le joueur ayant été le plus souvent capitaine cette saison, devançant d'une tête Ibréhima Coulibaly (10 fois) qui occupait ce rôle au démarrage de l'exercice.

Cris avait indiqué en présaison qu'il s'appuierait sur un noyau de plusieurs hommes pour porter le brassard. Et on peut constater que, pour la première fois depuis 4 ans, 5 joueurs différents ont déjà occupé ce rôle de chef d'équipe. En plus de HVR, Coulibaly et Vardin, Pierre Patron et Ibrahim Cissé ont eu aussi cet honneur.



Depuis la montée en National en 2018/2019, 9 mucistes différents ont été capitaines (sans compter les changements en cours de match). En plus des 5 hommes déjà cités, on notera que le "Capi" ultime reste Pierre Lemonnier, avec 47 brassards, devant Stephen Vincent (35 fois). Jérémy Choplin et Hamza Hafidi sont les deux autres Sang & Or à compléter la liste.


 

Retrouvailles

Ce match contre Boulogne donnera l’occasion aux suiveurs sarthois de revoir quelques visages connus. Notamment un ancien de la maison : Simon Pontdemé. Le gardien boulonnais avait fait une pige de 11 matchs en Sarthe début 2015. Il retrouvera donc la MMArena avec plaisir, lui qui y était déjà venu une première fois avec Le Havre en 2013, puis deux fois après son passage en Sarthe, sous le maillot de Chambly en 2019. A noter que sa toute première apparition face au Mans remonte déjà à 15 ans ! Il évoluait alors à Niort et avait affronté les Sang et Or en Coupe en 2007.


Rayan Frikeche lui n’a jamais porté le maillot manceau. Mais il fait partie de ces joueurs très souvent croisés au fil des saisons. Sa participation vendredi serait déjà sa 10e opposition face aux Sarthois ! Il faut dire que l'actuel capitaine des Nordistes bataillait déjà sous le maillot angevin il y a plus de 10 ans, pour sa première venue dans l’enceinte mancelle en 2011.


Parmi les hommes ayant déjà scoré sur la pelouse du MMArena, on citera bien évidemment Claudio Beauvue. L'expérimenté attaquant, qui n'est apparu que 6 fois cette saison, a affronté 5 fois les Manceaux par le passé, dont 4 avec le maillot de Châteauroux. C’est en janvier 2012 qu’il avait sévi alors, trompant Makaridze pour l'unique but de la rencontre.


Quant à Wesley Jobello, s’il n’a joué qu’à 2 reprises contre Le Mans, tout le monde s’en souvient bien… Lors des barrages pour la montée en L2 en 2019, il avait marqué lors du match aller sur la pelouse sarthoise. Mais on se remémorera surtout son penalty arrêté dans le temps additionnel du match retour. Rares ont été les échecs aussi impactant sur la vie d’un club, mais force est de constater que le Gazélec Ajaccio ne s’est jamais remis à ce jour de ce coup du sort. Jobello retrouvera donc pour la première fois Le Mans depuis ce fameux 2 juin.



Enfin, ce match sera aussi l’occasion d’une première. Ce sera ainsi la toute première fois que Stéphane Jobard s’assoit sur un banc adverse des Sarthois. Si vous avez beaucoup de mémoire, peut-être vous rappellerez-vous qu’il affronta le MUC72 une fois en tant que joueur… c’était en mars 2005 sous le maillot de Dijon, en Ligue 2. Il était alors entrainé par un certain Rudi Garcia.

23 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout